L'art de l'astrologie intuitive

Archives de la catégorie ‘DERNIER QUARTIER DE LUNE’

Dernier quartier de #Lune du 17 Aout 2014, sous des énergies contradictoires

nenuphar

Ces énergies sont d’actualité depuis quelques jours que l’on peut ressentir par les caprices de la météo entre le soleil qui joue à cache – cache en permanence derrière les nuages.  Nous traversons une phase qui nous demande de prendre notre « mal en patience », faute de mieux pour ceux qui vivent le martyre en Irak et ailleurs… Pour les chefs d’état, il faudrait agir dans l’urgence, le Nœud nord (la voie d’évolution) est encadré par Mercure et Mars, il n’y a pas de temps à perdre pour que la justice soit faite sur terre comme au ciel…

On peut avoir l’impression que le bonheur soit difficilement récupérable, au prix d’effort surhumain que des milliers de familles déploient. C’est une bataille de survie faute de se battre pour des droits de territoires dépravés. La rencontre de Vénus et Jupiter les deux symboles de chance et la rencontre de Mars et Saturne, période de mécontentement et de mauvaise fortune, comment concilier les contraires ? C’est de faire comme ces milliers de gens,  tout abandonné, pour recommencer ailleurs, sans remord vers le passé que l’on quitte. Avec le poids du sacrifice que l’on porte dans un coin de sa conscience, mais que peut-être le bonheur est à ce prix là ?

Le monde vit dans l’urgence sans savoir où il va exactement, ce qui importe c’est de provoquer le changement même si il n’est pas intentionnel, car c’est de faire l’ultime choix qui procure un sentiment d’éternité. Ce dernier quartier de Lune peut parler de déviance, de ne plus être sur de rien et de se perdre dans des pensées contradictoires qui nous éloigne de ce qui nous anime au plus profond de nous même.  Rien de sert de s’agiter dans tous les sens pour trouver la meilleur solution possible qui n’existe pas à l’heure actuelle. Ce qui manque c’est une bonne dose de discernement qui peut faire défaut avec Mercure qui dans le filet du pêcheur de Neptune. Ce qui peut donner l’impression comme le Poisson dans le bocal de tourner en rond. Ce n’est qu’une perception de l’esprit, car les décisions engagées font partie du décor social dont l’homme évolue.

Lorsque l’on sait ce que l’on veut, on engage plus volontiers de la détermination, de la volonté pour réaliser ce qui nous tient a cœur. Donc c’est votre capacité à vous engager dans une direction, sans faiblir et à surmonter les obstacles que l’influence de Mars et Saturne peut devenir un pari gagnant. On peut voir ce Dernier quartier de Lune comme la récompense d’une longue préparation, d’effort soutenu vers le but final. L’on eut percevoir plus facilement ce qui reste à accomplir et que l’on ne voyait pas forcément avant. Ce qui reste encore à faire pour démêler les nœuds encore résistant.

Une lente progression avec cependant les améliorations à définir, car rien n’est simple dans ce bas monde. Les peurs ont été évacuées, la confiance est désormais conquise, car le chemin parcourut nous a donné force et courage pour affronter la réalité autrement. Nous avons appris à reconnaitre nos erreurs, à nous bonifier avec le temps. Mars et Saturne sont les leçons de la vie, qui nous oblige à nous remettre en questions et aussi à nous remettre sur les rails de notre destinée qui continue avec des hauts et des bas. Il suffit de modifier son regard et de l’adapter à la réalité du temps présent. L’action peut devenir la meilleur des armes, du moment que l’action se dirige vers la construction de soi-même, d’un plan social et non pour agir dans le dénigrement des autres ou d’une religion. Et c’est ce qui se passe actuellement le côté pervers de Mars et Saturne, car c’est le côté ombre de la personnalité humaine qui l’emporte, d’un fardeau trop lourd que l’humanité porte comme un fardeau d’hostilité enchainé dans l’âme d’un groupe de fanatique au non de l’amour de Dieu …  D’un Dieu omniprésent dans chaque être vivant, c’est ce qu’on en fait qui peut en déformer la véritable intention …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Les fous de Dieu

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dernier quartier de #Lune du 19 Juillet 2014, on tire un trait sur le #passé …

rose trémière

C’est une phase de préparation et de scission à quelque chose de plus transcendant. Ce Dernier quartier de Lune parle d’une échéance, d’un carrefour sur quelque chose de programmé. Il y a un objectif très important à réaliser qui demande d’effectuer une séparation, un éloignement ou encore un dégagement de ce qui fait partie du passé.

Le don, sans attendre en retour, ne pas chercher à faire profit, trouver l’alternative pour un mieux vivre, un mieux être devrait devenir l’idéal, mais la réalité est parfois tout autre avec ces priorités. Mais il y a dans ce Dernier quartier de Lune quelque chose de très important qui va au-delà des impératifs matériels, c’est le pouvoir de la liberté sous toutes ces formes. Il y a derrière beaucoup de chemin parcourut, d’enfermement et d’endurance psychologique. Un Dernier quartier de Lune qui apporte un certain espoir de vivre.

Des possibilités qui dépendent uniquement de vous, de votre volonté à dépasser les obstacles en affirmant vos désirs vers un nouvel art de vivre. Il faut accepter les pertes, se libérer ce qui vous empêche d’avancer. Ce sont parfois des petites choses rassemblés qui vont créer des freins qui agissent à un niveau subtil dont nous ne prenons pas toujours conscience et c’est par une libération de toutes ces petites choses que nous sommes plus en mesure de nous détacher de ce qui nous retient pour laisser place à autre chose de plus authentique et d’essence-ciel à notre nature profonde.

Ce Dernier quartier de Lune est une étape qui se profil à l’horizon, le désir est tellement présent qu’il prend toute la place. C’est une occasion qu’il nous faut saisir, sinon ça sera trop tard et les regrets l’emporteront pour un temps qui peut s’avérer très long. Il y a un lâcher prise qui est demandé, c’est le prix à payer sans garanti de succès, mais c’est ce qui nous pousse à avancer, car le changement est constamment renouvelé.

Comprendre avant d’agir n’est pas toujours aisé, parfois quelque chose d’autre nous pousse dans une direction et pas une autre, c’est une force invisible qui nous porte à réaliser une portion d’un rêve, puis un autre, un enchainement d’événements heureux. Ne laissez pas les autres agir à votre place, sinon vous allez vous dépouiller de votre essence vitale. Beaucoup de réflexions, car le défi est un combat contre la peur de l’inconnu qui est un sentiment humain mais pas une fin en soi.  Car le mouvement est constant, c’est ça qui nous procure cette étincelle d’éternité qui nous maintien en vie. Il nous faut conquérir notre centre vital sinon il se perd dans les méandres de nos préoccupations existentielles. On passe notre temps à nous convaincre du contraire de ce qui est bon pour nous, trouver l’erreur vous y gagnerez en sagesse.

Cessez de divaguer, soyez réceptifs à ce qui est bon pour vous au lieu de perdre votre temps à trouver des excuses pour ne rien faire. Ecouter vos intuitions vous permettra de surmonter vos angoisses passagères. Il y a des opportunités à saisir sous ce Dernier quartier de Lune, entré dans la lumière de vous-même pour démêler vos doutes et développer plus de convictions dans ce qui donne du sens à votre vie …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo  –

 L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe." Gustave Flaubert

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dernier quartier de Lune du 19 Juin 2014, sur les pas du #Solstice d’été

tournesol

On peut être embarqué dans le tourbillon enchantée des souvenirs passés, les bons comme les mauvais moments, mais l’on préférera garder le meilleur pour la fin. L’on n’aura pas une idée très clair de ce que l’on veut, de ce que l’on est clairement et l’on recherchera à s’infiltrer dans nos pensées les plus profondes, pour démasquer l’intelligible qui peut nous manquer. C’est un Dernier quartier de Lune qui nous donne l’impression de flottement dans un monde en suspension, sans vouloir y redescendre, juste y ressentir cette familiarité commune.

Les souvenirs nous portent vers un ailleurs infranchissable, pour ceux qui n’y sont pas autorisés à pénétrer dans l’ultime jardin secret. Tous les espoirs se préparent dans le Dernier quartier de la Lune, pour être ensuite ensemencés sous la Nouvelle lune. Mais avant il nous faut y peser le pour et le contre, approcher avec une certaine frénésie nos peurs qui nous tenaille. C’est là que réside la véritable alchimie du Dernier quartier de la Lune. C’est l’initiation intérieure du combattant pour conquérir ces parts d’ombres et de lumières.

Nous traversons une période de dépouillement qui nous oblige à nous confronter à des peurs extrêmes qui vont nous déstabiliser sur le moment, pour ensuite nous révéler à nous même. Mais derrière tout ça, après en avoir saisi le sens formateur, quelque chose de l’ordre du miracle peut se manifester. Si l’on y regarde de plus près, c’est le conditionnement social qui nous dispense de vivre notre vraie nature existentielle. Nous sommes des êtres humains amputés dans un système social en faillite. J’ai l’exemple du livre « Où est Charlie », qui nous demande de le trouver parmi une foule en délire et il nous faudra souvent un certain temps avant de le repérer. Nous sommes tellement focalisé sur notre petite personne, qu’on en oubli que l’on est une goutte dans l’océan et que l’océan sans le ruisseau  serait insignifiant.

Le Dernier quartier de Lune peut s’apparenté à la formation des étoiles, certaine vont être plus brillante que d’autre, mais au départ nous sommes habilités à devenir des étoiles. Comme l’effet Big Bang de la création du monde, ne représente que le début et la fin de notre système Solaire. S’aventurer au-delà du perceptible nous permet de nous connecter à une autre source plus fluide au contact, évanescente dans la sensation. Un Dernier quartier de la Lune qu’il nous faudra toucher non pas du doigt, mais de notre âme, notre guide pour approcher la dimension cosmique des êtres que l’on apprécie. Ressentir le silence, s’en inspirer pour vers une forme créative. Oui une phase qui nous invite au chant des sirènes au détour d’une tempête lunaire.

Il n’y aura de place que pour les grands esprits, les accoucheurs d’âmes participant à ce réveil mondial. Il est important de différencier ce que l’on peu voir de nos yeux et ce que l’on peut saisir de manière intuitive. Mais si vous faite parti de ces endormis  qui se conduisent comme des moutons, vous ne pouvez comprendre ce qui se prépare en révolution de conscience planétaire. Ne vous laisser plus tétaniser par les faits divers, dont le rôle est de créer la peur collective. Ce Dernier quartier de la Lune pour soulever le voile de l’ignorance. Ce ne sont pas les fléaux qui vont sortir de la boite de Pandore mais les mystères de nos genèses …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo –

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Nuage de Tags

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 323 autres abonnés

%d bloggers like this: