L'art de l'astrologie intuitive

LUNE

1. La Lune peut être considérée comme donnant et retirant la vie : elle est l’intermédiaire dispensant les forces de vie du Soleil à la terre et à l’homme, et ses forces finissent par produire la mort.

2. Quand la Lune est pleine, les marées sont plus hautes, les os contiennent aussi davantage de moelle et les huîtres sont mieux remplies qu’à d’autres moments. La température est aussi plus élevée en cas de fièvre.

3. La Lune agit avec plus de force durant la première moitié de la vie, particulièrement pendant l’enfance. Dans la seconde partie de la vie, c’est le Soleil qui, à son tour, a la prépondérance.

4. La Lune agit fortement sur les faibles d’esprit, c’est-à-dire les aliénés, les hystériques, les épileptiques et les malades des nerfs. Ceux-ci sont très influencés par les phases de la Lune et sont spécialement agités pendant la période où elle est pleine. Ils ne devraient jamais dormir exposés aux rayons lunaires.

5. C’est à la nouvelle Lune que les forces matérielles sont les plus faibles. La période pendant laquelle elle décroît, c’est-à-dire, entre la pleine et la nouvelle Lune, est plus favorable pour le travail spirituel, car c’est à ce moment-là que l’influence du Soleil est la plus forte.

6. Ne pratiquez pas une opération sur un organe quand la Lune est dans le signe qui  le gouverne. Ptolémée dit: « Ne forcez pas avec le fer la partie du corps régie par le signe occupé en ce moment par la Lune. »

7. Les opérations tentées au moment précis du changement de Lune réussissent rarement. Il faut choisir pour cela un moment où elle croît. N’intervenez pas non plus quand le Soleil se trouve dans le signe qui régit la partie du corps où elle doit être pratiquée.

8. La Lune met environ vingt-huit jours pour accomplir sa révolution autour du Zodiaque. Quant à la maladie, elle change de phase tous les sept jours. On peut donc s’attendre, à compter de l’endroit où se trouvait la Lune au début de la maladie, à ce qu’il se produise un changement le septième jour (carré), le quatorzième jour (opposition) et le vingt-et-unième (formation d’un autre carré).

9. La Lune agit sur les maladies aiguës ; le Soleil sur celles qui sont chroniques.

10. Pour une opération, prendre garde aux carrés et aux oppositions de la Lune au Soleil en transit, ainsi qu’à Mars et à Saturne.

11. La Lune a une plus grande influence sur la santé de la femme, et le Soleil sur celle de l’homme.

12. Les stimulants produisent plus d’effets de la nouvelle à la pleine Lune, alors qu’au contraire, les sédatifs ont une action plus faible ; diminuez donc la dose des premiers et augmentez celle des seconds.

13. Quand la Lune croissante est en bon aspect à Jupiter du thème natal, ou à Vénus, les stimulants cardiaques ont des résultats plus durables. Les palpitations sont plus efficacement soignées lorsque la Lune décroît et qu’elle aspecte favorablement les planètes ci-dessus. Employez les stimulants pour le coeur avec une extrême prudence quand la Lune est en aspects dissonants avec Jupiter et Vénus, et, spécialement, la nuit, ainsi qu’à l’aube ou au crépuscule.

14. De bons aspects de la Lune du thème natal à Jupiter et Vénus en transit, sont un appui précieux.

CHAPITRE 9 – PRÉCEPTES

Commentaires sur: "LUNE" (1)

  1. Jour dédié à la Lune aujourd’hui, rendons lui cet hommage 🙂

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :