L'art de l'astrologie intuitive

Anderson,_James_(1813-1877),_Antinoo_ai_Musei_vaticani,_ca._1860

Antinoüs par un sculpteur inconnu.
Photo d’Anderson vers 1860.

En faisant des recherches pour trouver la perle rare en vue d’un prochain article je suis tombée sur « Antinoüs » qui fût le favori et l’amant de l’empereur Hadrien au IIème siècle après Jésus Christ. Un beau jeune homme cet Antinoüs qui eu une fin tragique. Antinoüs aurait été retrouvé noyé dans le Nil sous des circonstances restant mystérieuses. Après sa mort il fût Divinisé par l’empereur et représenté par de nombreuses œuvres d’art qui en font l’un des visages les plus célèbres de l’Antiquité

L’astéroïde « Antinoüs »  arrive dans l’axe d’opposition Uranus qui est  dans l’axe d’opposition Mercure et du Soleil signe l’un des portraits types de « l’homosexualité » en astrologie, ou du moins la planète « Uranus » suivant ces aspects dans une carte du ciel, qui un indicateur de pratique non conventionnelle dans de nombreux domaines. A l’époque l’Homosexualité n’était pas reconnue et encore moins par l’église… En ce temps là Uranus n’avait pas encore était découvert et faisait que cette pratique devait rester discrète ou pouvait condamner l’homme a la pire ignominie …

Lorsque j’ai découvert « Antinoüs » sur Wikipédia , j’ai été sous le charme d’un buste d’une réelle beauté gardant immortalisé une jeunesse partie trop vite suivant les auteurs entre 18 et 20ans….

Antinoüs c’est aussi un astéroïde découvert le 7 Mars 1948 par Wirtanen, C.A. à Mount Hamilton. On peut remarquer lors de sa découverte une série d’opposition dans le ciel avec Mercure, Lune et Lune noire en Verseau et de Mars, Saturne et Pluton en Lion ; comme pour marquer pour toujours cette mort étrange Antinoüs , Neptune et Jupiter faisant le pont pour sacraliser  cet événement historique deux fois. Antinoüs aurait été autrefois une constellation situé au sud de l’Aigle qui aurait été crée par Hadrien en mémoire de son amant aimé….

Nous avons aussi  Hadrien que l’on retrouve sous l’astéroïde Hadrianus portant le code 7446 et découvert le 29 Septembre 1973 par van Houten, C. J., van Houten-Groeneveld, I., Gehrels, T. au Palomar. C’est incroyable que même après des siècles l’on peut retrouver une empreinte astrale d’une tragédie qui en fût certainement une pour l’empereur Hadrien. Ce jour de découverte de l’astéroïde on peut remarquer dans l’axe Taureau/Scorpion Mars opposé Lune/Vénus qui peut représenter la signature d’un amour tourmenter, du carré Soleil/Pluton et Saturne et encore du carré Jupiter et Mercure/Uranus , comme retracé l’historique d’une épopée qui aura marqué son temps…  Marguerite Yourcenar a écrit une autobiographie imaginaire de l’empereur romain nommée les Mémoires d’Hadrien  en 1951, un portrait psychologique raffiné …

Je ne sais pas si avec ces deux astéroïdes l’on peut trouver dans une carte du ciel un indice d’Homosexualité, mais je voulais mettre en relief cette aventure pittoresque et aussi vieille que notre civilisation sur la planète terre. La religion à voulu faire croire que le « mariage » entre un homme et une femme était une condition sociale la plus normale et le pourquoi aujourd’hui il y a tant de divorce.

Je dirais qu’il faut de tout pour faire un monde et que celui qui ne trouve pas ces repères dans une relation conventionnelle n’est pas forcément un individu « anormal » mais qu’il répond a des tendances légitimes sur le plan des astralités…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte   –

Hadrian and Antinous

Commentaires sur: "Antinoüs et Hadrianus sur les pas de l’#Homosexualité astéroïdale" (1)

  1. « un mariage moderne »

    Marie-France David-de Palacio

    Réédition de Luis D’Herdy, Monsieur Antinoüs et Madame Sapho (1899)

    « un mariage moderne »

    Mystérieux écrivain fin de siècle que Louis Didier… Anagram­matiquement métamorphosé en « Luis d’Herdy » en 1899, il publie alors, au tournant du siècle, quelques talentueux romans et recueils poétiques, fortement marqués par l’homosexualité et l’inspiration décadente. En témoigne L’Homme Sirène (1899), mais également Monsieur Antinoüs et Madame Sapho (1899), qui présente la particularité de mettre en scène, à parts égales, homosexualités féminine et masculine.

    Monsieur Antinoüs et Madame Sapho, écrit dans une langue orfévrée et dans un style artiste, paraît, plus d’un siècle après sa publication, d’une rare modernité. Outre la liberté de mœurs érotiques et sentimentales revendiquée par l’auteur, le projet de mariage qui s’y délivre conjugue audace et bon sens.

    Marie-France David-de Palacio

    Autant les amateurs de littérature décadente seront séduits par ce roman tel qu’il est présenté avec brio par Marie-France dont c’est le coup de cœur, autant les historiens s’intéresseront à ce chapitre central qu’est « Le bal masqué » qui n’est rien d’autre que ce célèbre bal Bullier où les invertis de tous les sexes étaient les bienvenus. Sans compter une référence à l’affaire des bains de Penthièvre…

    Patrick Cardon

    ISBN 978-2-908050-82-0 98pp 14 €

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :