L'art de l'astrologie intuitive

Ah cet Éros mais que lui arrive-t-il, le héros de la fête de la Saint Valentin après  sa rencontre avec Mercure le 30 Janvier. Ensuite avec  l’astéroïde Damoclès le 1er février, avec Nessus le 9 février, la Lune 10  février , le Soleil le 18 février  ,  Neptune le 20 Févier  et encore avec Chiron le 4 Mars , Vénus le 6 Mars  et pour revenir le 7 Mars avec Mercure dans sa phase rétro .

Des contrariétés suivies d’espoir tout aussi incertain, nous aurons un Éros haut en couleur et pour encore 3 semaines passant par toutes les expressions des sentiments, «  je t’aime, un peu, Beaucoup, passionnément et pas du tout » euh ?

Beaucoup de monde sur la scène de l’Amour annonçant de nombreuses situations qui s’enchainent en passant par un contraste délirant. Éros n’aura qu’à bien se tenir en commençant par économiser ces flèches, ce qui évitera des écarts d’humeurs se disant comme annoncé dans mon article précédent « j’y vais ou j’y vais pas » . Es-ce que ma pensée pouvait prétendre faire l’effet d’un Oracle ? ,  tout comme de tirer le Tarot et suivant la nature en affirmer le sort ?. Croyez vous que l’on peut influencer notre destin par le simple jeté de dé ? , n’y aurait-il pas autre chose de plus probable dans la destinée humaine…

Éros Dieu de l’Amour dans la croisé des chemins avec Nessus n’ayant pas très bonne réputation dans la mythologie à en faire frémir les couple d’amoureux. Car il s’agira bien de cela  que Nessus va révéler dans sa splendeur de Centaure blessé d’une imperceptible vengeance de l’amour après un laps de temps nécessaire pour que Nessus soit véritablement vengé ? Es-ce que Éros aura l’opportunité de détourner la sentence de Nessus ou es-ce le passage obligé pour découvrir réellement sa part d’ombre. Un vilain orage qui ne fait que passer vous croyez ?

Un Éros quand même très occupé dans une folle farandole après avoir ces griefs avec Nessus et les sauts d’humeurs de la Lune. C’est le Soleil qui va rencontrer Éros en compagnie de Neptune et de l’étoile fixe Fomalhaut pour un saut quantique dans la troisième dimension de l’espace temps. A ce niveau l’aventure spirituelle peut commencer, pour se poursuivre avec Chiron et Vénus pour entreprendre l’ultime voie thérapeutique d’un chemin initiatique de l’amour. Le retour de Mercure peut vouloir dire que tout n’a as été dit, que peut-être quelque chose d’autre en suspend va venir éclairer Éros pour souligner les corrections, les secrets jusqu’alors les mieux gardés….

Étrange ambiance que va véhiculer Éros le Dieu de Amour porté par autant la flamme de la passion que la dépravation de ces actes causé par l’affront de Nessus ? Autant le signe du Verseau symbolise la libération de ces chaines que le signe des Poissons peut demander à s’isoler pour suivre le chemin de la rédemption, tel Jésus Christ sur la croix pour le rachat de ces péchés.

Étudier son Éros dans votre ciel de naissance permettra d’élucider les mystères d’une genèse  incomplète mais demandant au lecteur de confronter son histoire personnelle avec l’Éros, le Dieu de l’amour qui vous empoigne en plein cœur et vous abandonne parfois dans une souffrance intenable.

Lorsque la flèche d’Éros vous à atteint au plus profond de votre être, c’est à ce moment là que l’alchimie de l’amour opère son ultime transformation vers une renaissance d’un autre de soi-même

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte   –

Nessus le centaure vengeur

*

Allégorie de l’amour

Publicités

Commentaires sur: "L’Oracle de Nessus en conjonction #Eros le Dieu de l’#Amour" (4)

  1. Oui mais l’amour est quand même indispensable a notre équilibre physiologique , sans amour l’être humain est incomplet …

  2. Je me permets de mettre ces quelques lignes de Khalil Gibran sur la joie et la tristesse, qui résument assez bien les histoires d’amour. Peut être que cela éclairera l’Oracle de Nessus en conjonction avec l’Eros Dieu de l’amour.

    Lorsque vous êtes joyeux, sondez votre cœur, et vous découvrirez que ce qui vous donne de la joie n’est autre que ce qui causait votre tristesse. Lorsque vous êtes triste, examinez de nouveau votre cœur. Vous verrez qu’en vérité vous pleurez sur ce qui fit vos délices. Certains parmi vous disent : La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent: « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande. Moi je vous dis qu’elles sont inséparables. Elles viennent ensemble, et si l’une est assise avec vous, à votre table, rappelez-vous que l’autre est endormie sur votre lit. En vérité, vous êtes suspendus, telle une balance, entre votre tristesse et votre joie. (Khalil Gibran La joie et la tristesse)

    • Ça donne à réfléchir cette pensée de Khalil Gibran sur la joie et la tristesse
      Merci Bruno de l’avoir mise en évidence dans ce commentaire 😉

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :