L'art de l'astrologie intuitive

Connaissez-vous « Sappho » qui était une poétesse du 7 ème siècle avant JC à Mytilène, sur l’île de Lesbos. Elle fût célèbre pour ces poésies sur l’amour. La particularité de Sappho  elle aurait été Homosexuelle pour ces penchants pour les jeunes filles… En astrologie Sappho est classé dans la catégorie des astéroïdes de l’Amour un peu comme le Dieu de l’amour Eros qu’elle évoque parfois avec Aphrodite dans sa poésie.

Au moment de sa découverte le 2 mai 1864 l’astéroïde Sappho  code 80, se trouvais à 4° dans le Sagittaire en conjonction Jupiter « Zeus » en Scorpion proche du Nœud nord. Le Soleil en Taureau, la Lune en conjonction Neptune était encadré par Vénus et Mars  nous renseigne sur la nature symbolique de l’astéroïde Sappho marqué par une forte sensibilité pour les arts, ou la passion amoureuse n’est pas étrangère et donnant une certaine popularité dans la destinée… Plus de remord pour mettre Sappho sur les feux des projecteurs ou elle sera éclairé prochainement par la Pleine lune.

Sappho dans l’ombre de la Lune voilà ce qui dit J. Lehman à ce propos :  « La personne définit sa valeur personnelle en termes de relations sexuelles (si on n’en a pas, on ne vaut rien…). Par conséquent, une rupture de la relation peut amener une dépression. Avant de s’engager sexuellement, l’individu pourra chercher à s’assurer de liens émotionnels puissants. Des aspects durs peuvent indiquer que le sexe est vu comme un devoir (une obligation). Même chose avec des aspects à Vesta » (Merci au Gravier Cosmique pour son article que je vous invite à découvrir c’est ICI)

Affichez True node  et regardez  la position de« Sappho » Vous risquez d’être surpris si Sappho en conjonction  d’une planète  dans votre carte de naissance . C’est un astéroïde n’ayant pas froid aux yeux , bien au contraire , les jeux de mots font partie de sa spécialité.  Éros étant toujours dans le sillon des conversations Saphiques , peut-être pas jusque là…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte   –

« Ode de Sapho à son amie », traduction anonyme « d’une fille de qualité de Guyenne, âgée de seulement dix-huit ans », parue dans le Mercure galant en juillet 1684. 

HYMNE A VÉNUS

Immortelle Vénus, fille de Jupiter, toi qui sièges sur un trône brillant et qui sais habilement disposer les ruses de l’amour, je t’en conjure, n’accable point mon âme sous le poids des chagrins et de la douleur. Mais plutôt viens à ma prière comme tu vins autrefois, quittant le palais de ton père et descendant sur ton char doré. Tes charmants passereaux t’amenaient de l’Olympe à travers les airs qu’ils agitaient de leurs ailes rapides. Dès qu’ils furent arrivés, ô déesse ! tu me souris de ta bouche divine ; tu me demandas pourquoi je t’appelais ; quels tourments ressentait mon cœur, en quels nouveaux désirs il s’égarait ; qui je voulais enchaîner dans les liens d’un nouvel amour : « Qui oserait te faire injure, ô Sappho ! S’il te fuit aujourd’hui, bientôt il te recherchera ; s’il refuse aujourd’hui tes dons, bientôt il t’en offrira lui-même s’il ne t’aime pas aujourd’hui, il t’aimera bientôt lors même que tu ne le voudrais plus. »
O viens, viens donc aujourd’hui, déesse, me délivrer de mes cruels tourments ! Rends-toi aux désirs de mon cœur ! Ne me refuse pas ton secours tout-puissant !

SAPPHO

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :