L'art de l'astrologie intuitive

quart de lune

Ce Dernier quartier de la Lunaison sera l’occasion de prendre réellement conscience de nos dysfonctionnements émotionnels. Une situation mettant en scène quelque chose que vous ne vouliez peut-être pas accepter comme telle. Un Dernier quartier qui oblige à des  privations pour vous-même mais aussi  par rapport aux autres. Cela peut remettre en cause ce que vous teniez le plus au monde. Ce sont vos attachements qui vont être éprouvés jusqu’à en évaluer le pour et le contre.

Rappelez-vous de mon précédent article sur « Ne paniquez pas avant d’avoir mal ou l’art de manier les énergies planétaires » est encore d’actualité.  D’autant que le Dernier quartier de la Lune à une connotation karmique trop souvent négligé puisque ignoré. Mais là !, pas question de tergiverser  et de prendre à bras le corps le problème que l’on croit être, de quoi déjà ? Il suffira d’être plus compréhensif, développer de la compassion pour voir que le mal n’existe plus et qu’il a été remplacé par une attitude plus spirituelle de la chose observé.

L’acception est le contraire de la résignation qui entraine souffrance et frustration et l’acceptation c’est d’éviter de se plaindre inutilement en provoquant des maux de toutes sortes. Un dernier quartier qui nous oblige à regarder nos manques comme pour mieux nous en détacher. A nous aimer davantage pour mieux nous protéger de nos errances psychologiques. De reconsidérer l’espace comme une opportunité de mise à l’épreuve de ce que l’on peut garder et de ce que l’on devra abandonner.

Pour certain d’entrevous on peut voir ce Dernier quartier de la Lune comme une phase de deuil qui se prolonge. Je pense à cette petite fille de 4 ans en inde violé  et morte hier d’une crise cardiaque. Période funeste laissant une profonde tristesse ou soulagement si le départ fait suite à une maladie incurable. Que nos blessures psychiques ne sont rien comparable à l’inévitable où nous devront tous passés un jour ou l’autre.

Et puis il y a les incertitudes du quotidien  à affronter en essayant de garder un moral parfois défaillent.. Et puis il y a ces imprévus ravivant nos cœurs et nous donnant un semblable de légèreté dans nos vies. Et puis il y a ces sourires qui en disent long et qui nous remplissent de bonheur. Il y aura aussi des moments de douceurs pour nous redonner de l’espoir et l’impression d’être heureux.

Il y aura les gens qui rient et les gens qui pleurent en sommes un Dernier quartier de Lune contrasté par ces nuances extrêmes qui marque la fluctuation des événements qui s’enchainent entre les joies et les peines. Avec l’influence de Vénus Mars , il nous faut prendre conscience des caprices incessants entre recevoir et donner, entre aimer et pardonner, entre attachement et libération … Parce que l’un va inévitablement vers l’autre, c’est la loi de la finalité qu’on ne peut éviter…

Etre habité d’une émotion en soi, c’est de recevoir une initiation qui nous permet de l’intégrer comme faisant partie de quelque chose que l’on regarde avec bienveillance. Un enseignement qui nous pénètre jusque dans nos cellules et qui nous apprend le vrai message de la vie qui nous porte.

Aimons-nos ennemis comme des amis porteurs d’expériences riches en connaissances. Mot clé de ce Dernier quartier peut signifier un mal pour un bien qu’il nous faut entourer  d’amour et de gratitude pour la clarté spirituelle qui va s’en échapper…

©Lunesoleil

Advertisements

Commentaires sur: "Dernier quartier de la #Lune du 2 Mai 2013, vers une reconnaissance de la nécessité…" (2)

  1. Cette apparente contradiction entre la nécessité des choix imposés, et la liberté de ne pas les accepter peut toutefois être surmontée, du moins réduite. Ainsi pour les moments de notre vie, dont nous sommes les artisans nous pouvons dire que ce que nous faisons dépend de ce que nous sommes. Nous sommes dans une certaine mesure, ce que nous faisons, et nous nous créons continuellement nous-mêmes… Pour un être conscient, exister consiste à changer, changer à se mûrir, se mûrir à se créer indéfiniment soi-même. Il n’y a pas de mystère, car de toute façon, le changement, lui, a toujours lieu. Le devenir ne laisse rien en rade, il emporte tout. De plus, si l’avenir est ouvert, nous sommes condamnés à agir sur notre chemin de vie sans pouvoir compter sur la connaissance ou l’anticipation d’un futur qui, de fait, n’existe pas et reste donc indéterminé. La connaissance, aussi précieuse soit-elle, ne nous dispense pas de faire des choix, et ceux-ci seront toujours incertains, même s’ils sont éclairés…………….Bon courage pour ceux qui ne se contente pas de perpétuer l’ancien, mais qui à chaque instant crée du nouveau .……….Merci Lunesoleil de nous accompagner pour ce dernier quartier de Lune ……………Amicalement Bruno

    • Et Oui Bruno il y a des énergies planétaires qui dépassent nos facultés de raisonnements et c’est bien de Saturne qu’il s’agit, parce qu’il nous oblige à nous confronter à notre propre réalité 🙂 , merci pour ton commentaire toujours appréciable 😉

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :