L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 25/09/2013

Dernier quartier de la #Lune du 27 Septembre 2013, chassez le naturel il revient au galop …

Luçon

Jardin Dumaine à Luçon

Un problème est fait pour être résolu, il en est de même en astrologie et lorsque l’astrologue est face à une situation il est de son devoir d’avoir les arguments pour trouver une solution. Il faudra durant ce Dernier quartier de la Lune dépasser une certaine crainte. Ne dit-on pas que la peur n’épargne pas le danger, mais parfois ça aide à relativiser  et à devenir plus conscient des impératifs des contingences matérielles. Dans une situation il est bien d’avoir deux cas de figures distinctes  comme par exemple visualiser ce dernier quartier de lune en mode Héliocentrique pour revenir ensuite en mode Géocentrique pour se dire, qu’es-ce qu’il est possible de mettre en évidence ? , pour ne pas être submergé par une possible fatalité.

Transcender les émotions négatives, pour les faire évoluer dans quelque chose qui vous tiens vraiment à cœur. Il ne faut pas vous laisser envahir par le pessimiste d’autant que sous un Dernier quartier de Lune, il serait facile de se laisser glisser sur la pente. Soyez imaginatif et plein de bon sens pour faire de ce Dernier quartier de Lune votre leitmotiv  et affirmer vos idéaux. Laissez-vous guidez par vos intuitions et non votre raison qui pourrais vous jouer des tours. La raison n’est pas toujours la bonne conseillère, il faut simplement revendiquer vos convictions profondes et les nourrir intérieurement et s’y tenir.

Certains d’entrevous peuvent être gagnés par des  émotions que vous aurez du mal à canaliser, un événement fortuit peut en devenir la cause.  Ce Dernier quartier de la Lune demande d’engager votre responsabilité en affrontant les situations qui pourraient se présenter vous mettant face le dos au mur.  Il en résultera des blocages psychologiques non résolus qu’il faudra comprendre pourquoi, ils reviennent vous hanter. En tout les cas vous aurez suffisamment de ressources intérieures pour contrer ces imprévus venant troubler votre quotidien.  Il faut savoir, sous un Dernier quartier de la Lune, nous sommes plus vulnérables aux petits désagréments que l’on peut prendre comme un coup de massue qui vous tombe dessus et vous dilapide votre joie de vivre. Et c’est le moment de renforcer la croyance à ces idéaux, pour ne pas sombrer dans un pessimiste pouvant devenir contagieux.

C’est une période favorable pour faire des rêves prophétiques  pour mieux  appréhender les situations dans un proche avenir.  Si aucun souvenir ne remonte à la surface au réveil, c’est que rien de signifiant ne se manifestera dans votre vie.  Un Dernier quartier de la Lune pour remettre les pendules à l’heure et de revendiquer ce que vous voulez vraiment faire de votre vie. Peut-être faudra-t-il défier des obstacles psychologiques, pour surmonter vos inquiétudes passagères. Sous ce Dernier quartier de Lune, l’on peut très vite être accaparé par une situation stressante qu’il faudra contrôler. Lorsque ce cap sera passé, vous pourrez récupérer votre sérénité que vous aviez tronquée pour vous apercevoir qu’à la moindre alerte, c’est votre égo qui tente de jouer du tambour.

Les phases de la Lune ce sont des portes que l’on est forcé d’ouvrir, mais c’est à nous de créer le paysage  en choisissant les éléments  qui vous embellir notre vie intérieure.  Et à chaque nouvelle phase de la Lune, il nous faut constamment nous adapter à ces flux magnétiques qui font écho sur notre humeur de façon permanente.  Il y a des personnes plus vulnérables à l’influence de la Lune sur le comportement humain et d’autre qui maitrise de façon constante, ne laissant rien transparaître sur le plan émotionnel. En donnant cette impression d’être insensible qu’en fait, ces personnes gardent tout pour eux. Jusqu’au jour il est trop tard et que la maladie gagne du terrain…  C’est un droit de vibrer dans l’émotion, de l’exprimer par l’écrit, l’amour,  chanter , la vie est la véritable école de l’émotion …

©Lunesoleil

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :