L'art de l'astrologie intuitive

Un rendez-vous planétaire qui a eu lieu le 15 Novembre et qui sera d’actualité  encore 8 semaines, du fait de la phase rétro de Vénus en Capricorne. Regardez dans votre ciel de naissance si vous êtes né sous une conjonction « Vénus et Pluton », qui vous entrainera sous les feux brûlant de la passion demandant d’aimer plus pour exalter une passion vous dévorant de l’intérieur. Et si vous vous sentez paralysé par la passion de votre partenaire, dites-vous bien que vous avez été happez par les charmes envoutant de Vénus et Pluton. Vous pouvez vous demandez qu’es-ce qui vous arrive, ne pouvant contrôler cette pression amoureuse qui vous tenaille intérieurement. Peut-être que vous avez à faire à un partenaire possessif en amour ?, un esprit suspicieux ?, avec de la jalousie excessif ?, du chantage affectif ? Voir aussi l’encadrement de Vénus avec Pluton qui emprisonne l’être subtilement dans les gouffres des relations passionnelles.

Ce qui est intéressant de noter c’est la version en héliocentrique, le Soleil se trouve au centre du zodiaque et Vénus est cette fois en conjonction Uranus pour préciser cette période orageuse sur le plan des sentiments. Qu’es-ce qui doit être changé dans la relation ? , la distance contrôlée pourrait aider à ne pas entrer dans  la manipulation de Pluton au risque d’engager des jeux de pouvoir. Encore une fois tout dépend a quelle fréquence vibratoire vous êtes connecté. Vous pouvez poursuivre dans la vibration de Vénus et Pluton, où vous en dégager

 

Ce qu’il faut savoir en mode géocentrique (la terre au centre du zodiaque) Vénus/Capricorne sera toujours dans l’ombre de Pluton/Capricorne. Une occasion de repérer les différentes tendances de Vénus et Pluton en dehors du modèle classique de l’interprétation. Le contact de Vénus et Pluton demande consciemment de rassurer le partenaire  qui va jouer le rôle de Pluton. Il faut sortir des mécanismes inconscients de cette peur viscérale qui peut vous faire douter des sentiments de celui jouant le rôle de Vénus.

Un fait astéroïdale c’est la rencontre de l’astéroïde « Perséphone »  et de Pluton la seconde quinzaine de Janvier 2014. Dans la mythologie Grec Perséphone était la compagne de Hadès le Dieu des enfers  et symbolisé par Pluton dans la mythologie romaine. Cette rencontre pourrait permettre à Vénus de dompter les forces instinctives de la nature animale et de développer plus de profondeur dans les sentiments.

Voilà un extrait avec l’accord de l’auteur Valérie Darmandy du livre «  Destinées amoureuses en astrologie » p. 108/109 dans le chapitre de la rencontre de Vénus et Pluton : en conjonction verse sans équivoque possible vers la quête d’un amour unique et dévorant. C’est la recherche de la grande passion avec ses aléas plus ou moins heureux. L’amour fou est un souhait. Emprise grande du sujet sur son partenaire ou amour mutuel passionnel. L’aspect inspire l’éveil de sentiments profonds, de sorte que les sujets dotés de l’aspect subissent des succès  personnels auprès du sexe opposé. Cette conjonction annonce presque toujours des retrouvailles avec un ancien amour, ou des premières ruptures pour une reconstruction sur de nouvelles bases. Une sexualité importante, une grande exigence dans l’attente de son partenaire sont les signes caractéristiques de la conjonction. Tout ce passe au niveau tactile et sensitif, ici la conjonction Vénus-Pluton agit comme une séduction lente, souvent entêtante pour le partenaire. Les crises morales sont attendues après toutefois une période dorée qui peut donner la sensation de vivre un amour absolution merveilleux… au début. Le couple peut vivre en huis clos, centré sur sa passion, où l’un des partenaires demande trop à l’autre. Donnera toujours une fin dans les amours pendant la première partie de vie, l’aspect accorde une vie de couple cimentée sur le tard, a la suite d’expériences affectives riches et de transformation moral du sujet. Aspect exposant à un risque de perte de l’être aimé par décès (bien que le risque semble plus approprié au carré de Vénus-Pluton), car l’aspect véhicule un climat de bouleversement affectif. Dans la grande majorité des cas, marque une histoire d’amour capitale dont on se souvient jusqu’à ses derniers jours.

*

Les aspects de semi- sextile, écart de 30° entre Vénus et Pluton vont avoir un effet puissant jouant sur le plan concret, matériel et attractif créant un pouvoir se manifestant  sur le plan de la parole, l’apparence. Le semi-sextile se vivra plus facilement que la conjonction détenant un certain pouvoir de fascination plus prononcé dans les relations amoureuses. A noter aussi que le sexqui-carré 135°, demi-carré 45°, quinconce 150° demandera de libérer la féminité de l’être  dans une manière de provoquer, choquer en créant une différentiation dans l’apparence comme les piercings existant dans de nombreuses tribus indigènes sur les quatre parties du monde. Une façon de se distinguer physiquement et d’honorer la divinité qui est en l’homme.  Et cela demande d’accepter une certaine forme de souffrance/Pluton de l’apparence physique/Vénus. Un rituel ancestral, initiatique vers un retour vers la source des origines…

Vénus et Pluton c’est l’appel  de l’inconscient de « Éros et Thanatos » symbolisé par Pluton qui s’exprime suivant l’astre sur son chemin pour passer de l’ombre vers la lumière en pleine conscience de l’être réalisé.  Thanatos est la personnification de la Mort, Pluton  est le symbole de la mort symbolique  et Vénus symbole incontournable de l’amour. Il y a à la fois dans cette rencontre un dépassement de soi à réaliser pour contrôler ces pulsions instinctives et l’opportunité de transformation l’appel provocateur de l’amour qui n’est pas sans danger. De passer de la vie à la mort symbolique demande d’apporter des changements sur l’expression de  désirs de possessions. Ce quelque chose que l’on ne peut garder prisonnier en soi et qui passe nécessairement par un processus de destruction/Pluton et  de reconnaissance de l’amour divin/Vénus

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo  –

Boucle de Vénus en Capricorne va nous confronter à nos relations de l’intérieur

Désir (Eros et Thanatos), descendre à la mine

Commentaires sur: "#Rencontre fatale de #Vénus et #Pluton, il faut savoir #aimer pour vibrer à l’unisson" (5)

  1. […] donné un drôle de cadeau surprise dont les Français ne s’attendaient pas. Et pour cause Vénus rétro sur sa Lune natale en Capricorne et Chiron la blessure qui a fait écho précisément sur le carré […]

  2. […] Rencontre fatale de Vénus et Pluton, il faut savoir aimer pour vibrer à l’unisson […]

  3. Brrr ! j’ai peur 😀

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :