L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 21/11/2014

Le retour de la Lune noire

Nous allons rentrer dans une phase où l’influence subjective de la Lune noire va se faire ressentir de plus en plus dans la conscience collective. La Lune noire peut-être perçue comme le reflet de nos propres peurs intérieures et qui se présente comme des ombres sur la psyché du monde.
La Lune noire fait le tour du zodiaque approximativement en 9 ans et son retour sur sa position natale va servir d’éclaireur de conscience comme une puissance de 1000 volts. Le côté positif de la Lune noire est son extrême lucidité et côté négatif ce manque indéfinissable. Archaïque que même les souvenirs ne peuvent retenir son empreinte reliée à un absolu impénétrable.

La Lune noire est reconnaissable comme un point fictif puisque la Lune noire est le deuxième foyer de l’ellipse déterminé par le trajet de la Lune autour de la terre, ce dernier étant le premier foyer. C’est une ombre qui est dessinée et qui porte le bénéfice du doute comme vecteur de toutes les possibilités de la psyché humaine. Dans les textes anciens, la Lune noire est identifiée par Lilith qui était la première femme d’Adam avant Eve imprimant le péché originel dans la conscience collective. Il y a une notion de mal, d’interdit et d’angoisse qui supplante l’entendement.

Dans son côté positif, la Lune noire éclaire et guide la conscience vers une libération des traumatismes passés. C’est en quelque sorte une revanche sur ces démons intérieurs qui sont démasqués. Il y a des possibilités de dépasser ces manques par des dons innés, porteurs d’une ouverture de dépassement de soi sur ces dysfonctionnements. La part d’ombre est plus facilement sublimée et peut servir de miroir grossissant pour percevoir de l’autre côté des apparences.

Dans son côté négatif, la Lune noire peut se perdre dans les méandres de ces peurs illusoires et peut avoir des difficultés à sortir d’un enfermement psychologique. C’est comme une toile d’araignée emprisonnant les insectes devenant la proie d’une araignée sans scrupule. À ce niveau, la Lune noire symbolise le petit insecte sans défense qui va voir sa vie se dérouler devant ces yeux. Pour ne pas tomber dans le chaudron la Lune noire va se surprotéger, car la peur de se faire avoir est présente. Il est défendu de se tromper, car la psyché porte le traumatisme d’une angoisse antérieure.

Prochainement, la Lune noire va arriver en opposition à Neptune pour les fêtes de fin d’année apportant une sorte de brouillard sur le plan spirituel et sur tous les modèles humains. On peut le considérer comme une perte de repère et d’un mauvais choix en quête d’un sauveteur. Ensuite, un peu plus tard la Lune noire arrivera en opposition de Chiron ou toute la symbolique de la Lune noire révèlera ces traumatismes les plus intimes. Mais avec Chiron, il y a toujours la possibilité de relever le défi de la blessure pour avancer sur le chemin de la guérison par une démarche altruiste vers les autres, on se guérit soi-même.

Le travail sur la Lune noire est le moyen le plus efficace de mettre à jour des manques souvent inconscients. Mais en réalité, ce sont des richesses intérieures qu’il faut débusquer et la seule façon de réussir cette pêche miraculeuse, c’est d’accepter ces parts d’ombres qui nous habitent. C’est à ce prix que la Lune noire/Lilith peut reconquérir le paradis perdu ……

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

l’année de la Lune noire entre ombre et lumière

Lilith sur les pas du féminin sacré et le retour avec Neptune 

TRANSITS DE CHIRON SUR LA LUNE NOIRE EN POISSON

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :