L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 05/02/2015

L’effet de l’après Pleine #lune

Moon

Tout le monde connaît les effets au moment dune « Pleine lune », mais l’Après Pleine lune ? , tout le monde s’est éclipsé et pourtant cela peut donner l’impression comme un ballon qui se dégonfle, après s’être gonflé au maximum du souffle qu’il pouvais contenir, ou alors s’éclater d’un coup ? Il y a des Après-pleines lunes plus dé-coiffantes que d’autres, laissant un arrière-goût de démesure ou simplement de plus de peur que de mal. Je trouve que l’on en fait beaucoup trop sur la « Pleine lune », vous ne croyez pas ?  C’est quand même la phase de la Lune la Plus populaire du cycle de la Lune et les trois autres phases ?

La Nouvelle lune est aussi choyée, mais pas autant que la Pleine lune, vous ne trouvez pas ? L’après-pleine lune peut nous laisser des retombées, dont il faudra assumer loin du maquillage qui aurait tendance à vouloir estomper les rides ou les points rouges. L’Après Pleine lune met tout à plat et demande de se faire une évidence de toutes ces émotions qui surgissent au moment de la Pleine lune Waouh, et Oui rien que ça !

Pour ceux qui ne sont pas encore arrivés à ce stade d’évolution de la « Pleine lune », ne vous étonnez pas d’en savoir autant que celui qui a expérimenté par constatation qu’il faudrait éviter de tomber dans le chaudron magique. Car de source sur , « toutes les Pleines Lunes ne se ressemblent pas » , si je vous le dit, vous me croyez ?, si ce n’est pas le cas il va falloir mettre la main dans la pâte et expérimenter par vous-même. Sortez des clichés  à sensation, juste pour gagner quelques visites supplémentaires sur leur blog et non pas « pour décrocher la Lune », c’est à vous seul de prendre vos responsabilités de vos engagements.

Au moment de la Pleine lune certains d’entre vous au lieu de perdre leur âme, vous perdre l’esprit pour souvent des peccadilles, s’illusionner après un coup de tête, un coup d’amour. Un conseil gardé, votre tête froide, vous y verrez plus clair après la Pleine lune. Lorsque la Pleine lune se fait sentir de plus en plus, inconsciemment, car s’est enregistré dans l’inconscient collectif, on se met en position de défense et parfois sans le vouloir et après s’être aux aguets, ce que l’on avait craint nous englouti dans un état émotionnel.

A ce moment-là on peut se demander, « mais qu’es-ce que j’ai fait au bon dieu », trop tard, le mal est fait par un geste, une parole de trop et c’est le cercle infernal dans les reproches interminables, les pleures sans raison apparentes. Le mot qui tue, est plus fort que la raison de ne pas tenter le diable lors d’une Pleine lune. Il y a des Lunes … Où rien ne se passe comme prévus ?, comment ça se fait ? , es-ce que c’était mon jour de chance ?, ou j’ai pris les précautions nécessaires pour ne pas rentrer en conflits avec mon interlocuteur ou partenaire, collègue, enfant ….

Ou alors il est vrai que les Pleines lunes ce ne sont pas des effets reproductibles sur la même échelle vibratoire, voilà un début de réponse. Mais encore ?, se détacher de l’effet Pleine lune permet de vivre autrement ces moments d’intensités. Comme par exemple pour vivre une journée d’exception qui ne ressemble pas aux impressions suggérées , développant une idée incomplète de l’influence de la Pleine lune …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo –

L’après Pleine lune

Au Théâtre de Strasbourg « Martyr » jusqu’au 8 Février 2015

Voilà une pièce de théâtre « Martyr » qui vient faire écho avec l’actualité sur le fanatisme religieux. Avec une confiance aveugle et sans connaître le déroulement de l’histoire, je suis allée voir cette pièce au  théâtre. On ne refuse pas une invitation et je n’ai eu aucun regret d’avoir écouté la voix du « sage » qui connais mes gouts quand même  et je l’en remercie pour son idée de sortie ❤

Le rôle principal est joué par Benjamin un adolescent traversant une crise mystique, sera soutenu par son directeur d’Ecole, mettant à tort deux professeurs l’un en  biologie et l’autre en histoire et éducation physique. De nombreux passages de la bible sont cités, pour contester le bien fondé d’une éducation qui est remis en cause par le jeune adolescent. Le passage qui ma fait beaucoup rire c’est au moment ou Benjamin tente de réaliser un prodige sur la jambe plus courte de Georg en comparaison aux miracles de jésus avec la multiplication des Poissons et ces pouvoirs de guérison relaté dans la bible.

L’humour dégagé durant 1h 30 de spectacle autour de huit comédiens permet de se détacher du titre « Martyr », qui demande d’aller au-delà, de faire tomber les appréhensions qui ne peuvent refléter en aucun cas d’un contenu sortant du cliché qu’on pourrait d’ordinaire se faire. Je trouve que c’est bien de ne pas savoir, pour écarter les jugements douteux.    Le metteur en scène Mathieu Roy à réussi je pense le défi  d’un scénario sur un questionnement sur la foi chrétienne en autre, qui tiens la route depuis plus de 2000 ans.

A la création de « Martyr » en 2012 (l’auteur  Marius von Mayenburg), Neptune entrait dans le signe des Poissons en symbolisme avec l’adhésion à un culte religieux, la foi à un Dieu, suivant la religion auquel nous appartenons. Dans le signe des Poissons, il nous faut croire pour supporter la souffrance d’une vie humaine. C’est le signe de la rédemption ultime, de l’épreuve avant le pardon dans les cieux.

A la première de « Martyr » au Théâtre de Strasbourg sous le Premier quartier de la Lune le 27 Janvier, le Soleil en Verseau en conjonction Mercure rétro (le retournement de la pensée). Le Verseau dans sa forme négative renforce l’esprit de rébellion, l’individu peut devenir un marginal de la société, la provocation lui donne un sentiment d’exister.  Vénus entrait dans le signe des Poissons symbole de l’amour sans condition, pour y rejoindre Mars qui est le combat pour défendre ces opinions pour ce que l’on croit être une vérité absolu…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

L’APRÈS MARTYR

Théâtre National de Strasbourg-TNS

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :