L'art de l'astrologie intuitive

astro

Voilà un sujet de réflexion qui reste souvent cloitré dans l’ombre, car c’est un sujet tabou et pourtant Dane Rudhyar  ose dénoncer ce que l’on témoigne tout bas,  jusqu’à accuser l’astrologue ou l’astrologie coupables de tous ces maux ? Enfin un astrologue qui n’hésite pas de remettre en question une pratique de l’astrologie douteuse et oh combien pernicieuse à ces heures par une mauvaise utilisation de la lecture d’une carte du ciel. Non ce n’est pas la faute de l’étudiant en astrologie si les interprétations de certains livres tenterais le diable par la queue, au lieu de vouloir alléger les souffrances psychologiques. L’astrologie est un outil passionnant de connaissance de soi, mais faut-il faire le bon choix en matière de lecture ? Il n’est peut-être pas préférable d’accorder une trop grande importance au « carré et opposition » dans la mesure que le résultat ne cherchera pas à sortir du labyrinthe de la peur. Donner de l’importance aux dessins planétaires , vous apportera une plus grande sécurité intérieure que de donner de la valeur a un élément isolé provoquant très souvent dans l’esprit du consultant ou du lecteur le contraire de ce que l’on peut en attendre de l’étude de l’astrologie.

« Ame sensible s’abstenir »

Il faut parfois des années avant de progresser véritablement dans la pratique de ce que l’astrologie peut nous donner en compréhension de mécanisme inconscient de nous même et parfois des autres qui nous accompagne sur notre chemin d’évolution. Mais si vous êtes suffisamment sensible  sur le plan des émotions et si vous ne vous imposez pas des limites de ce qui peut sembler bon pour vous. S’écarter d’une pratique trop prédictive dans un esprit fataliste qui ne vous laisse aucun choix pour contrecarrer les mauvaises influences. Il faut l’accepter nous avons les détracteurs que nous méritons par une pratique de l’astrologie qui a été érigé dans un seul but, d’être dépendant d’une consommation, comme le sont les toxicomanes du tabac et les alcooliques des boissons alcoolisées.  Mes propos peuvent vous choquer et pourtant la vérité n’est pas loin et l’emprise d’une mauvaise pratique de l’astrologie est toujours d’actualité.

Un extrait de « l’astrologie et la peur » du livre de Dane Ruhdyar « la pratique de l’astrologie : […] Nous n’avons pas noirci le tableau volontairement. Il s’agit de réalités psychologiques. Les gens qui sont sérieusement motivés à consulter un astrologue sont des gens dans l’insécurité, virtuellement effrayés. Ils ont besoin de la sécurité qu’un nouveau savoir pourrait leur procurer et ils veulent êtres guidés. L’astrologue qui répond à leurs questions manque a son devoir essentiel à leur égard s’il n’est pas préparé, voire peu disposé à assumer personnellement la responsabilité des informations et des conseils qu’il leur délivre. Il leur manque dramatiquement, si au lieu de les aider à vaincre leur crainte à demi-consciente, il l’accentue et lui prête un pouvoir mystérieux par une justification sans retour : «  Saturne arrive au carré de votre Soleil. Prenez garde ! » Le consultant était arrivé perturbé, gagné par la confusion à l’idée de difficultés qu’il pressentait. Il quitte le cabinet de l’astrologue dans l’attente d’un drame dont il a acquis la certitude. «  Saturne » est sur le point de frapper de ses maléfices. Il se peut que sa femme vienne à mourir, ou bien il se peut qu’il doive subir une opération des reins. Saturne. Mais qu’y a-t-il a faire avec Saturne, ou à Saturne ? Apparemment rien. La crainte a désormais un visage et un nom. L’attente du désastre met son esprit à la torture. C’est bien pire car il ne sait qu’à moitié, face au mystère et à l’insaisissable. Chaque regard troublé de sa femme peut signifier le commencement de la fin, chaque douleur dans le dos peut être le signe avant coureur de l’irrésistible avance de la Puissance des Ténèbres, Saturne lointain au ciel inaccessible. Cela n’arrangera guère les choses d’avancer que l’influence de Saturne est d’une nature analogue à celle des ondes électromagnétiques, ou encore qu’elle peut s’exprimer par un moyenne statistique […]

On peut faire le même constat que les peurs que l’on peut véhiculer avec les mauvais aspects d’Uranus, Neptune ou encore Pluton, ce dernier est le plus à plaindre des désordres psychologiques qu’il peut commettre dans la pratique astrologique chez certain astrologue amateur. Et l’on fera beaucoup moins de cas d’un mauvais aspect de Mars qui serait non pas à craindre mais demanderais d’être canalisé dans un sport physique.  A qui la faute si l’utilisation de la pratique de l’astrologie comporte des risques d’obtenir tout le contraire de ce que l’on serait en mesure d’en recevoir.

Il faut savoir que l’astrologie est une discipline des sciences humaines immensément puissante en énergie, car elle met en relief des parts d’ombres de notre fonctionnement psychologique et peut devenir autant un outil pour mieux se comprendre et se respecter dans sa totalité que de devenir une arme qui se retourne contre soi. C’est un outil complet en soi et interactif dans le sens qu’elle touche des couches profondes de notre psyché comme le ferait un psychanalyste. L’astrologie est une thérapie des trois corps de la personnalité : corps, esprit et âme. On ne peut pas étudier l’astrologie en occultant sa dimension spirituelle, collective, thérapeutique, philosophique, caractérologique, holistique, écologique, artistique …

Reconnaitre que l’astrologie peut provoquer des peurs par un mauvais usage et parfois un préférentiel à rechercher désespérément des raisons à des blocages existentiels. Croyez-moi, c’est une fausse piste, car vous aurez durant toute votre vie des prétextes non fondés, si vous persistez dans ce sens. Car les portes ne sont jamais fermés définitivement, en cherchant bien vous en trouverez toujours une porte ouverte vers une nouvelle possibilité d’enrichir votre vie.

« Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel. » dalaï lama

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo  –

Dane Rudhyar pour une conscience astrologique planétaire

Lectures astrologique

 

Advertisements

Commentaires sur: "L’#astrologie et la #peur" (4)

  1. Un excellent article, Lune/Soleil ; c’est cet aspect qui m’a fait écrire récemment un Billet (le 2 octobre) sur Facebook après avoir visionné une vidéo en astrologie qui parlait d’un Octobre rouge à venir ! ….. J’ai du mal à comprendre que certains astrologues s’imaginent être importants parce qu’ils « prédisent » des catastrophes ! …. J’ajoutais : « S’ils savaient comme la Pensée peut détruire ! » …..
    Merci à toi d’avoir rappelé cet excellent paragraphe de Dane Rudhyar !
    Jacqueline de Allô Allô Mercure

  2. Merci beaucoup pour cet article qui tombe si bien : j’ai fait des cauchemars cette nuit au sujet de la conjonction mars-pluton à 1° de la cupide de mon ascendant (j’ai même hurlé, et cela m’a réveillée… juste avant de me coucher j’avais regardé une vidéo youtube avec des prédictions astrologiques catastrophiques….. argh !)

    • Merci Macha pour ton témoignage, cela montre quil est parfois inquiétant de croire des prédictions dont l’auteur n’imagine pas la teneur psychologique et les dérèglement psychique que cela peut supposer sur certains lecteurs …

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :