L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 07/04/2017

#Méditation de Pleine #lune d’#Avril

zen

Une Pleine lune ou la force vitale de la vie, doit s’équilibrer entre le Yin et le Yang, entre le féminin et le masculin. C’est une Pleine lune du plein épanouissement à l’œuvre dans la nature qui s’accélère avec le Printemps.  Les forces de vies sont puissantes au moment de la Pleine lune d’avril, le Soleil en Bélier de nature de Mars et la Lune en Balance de nature de Vénus. Nous sommes arrivés dans l’axe relationnel qui met en lumière « le soi et les autres », « le personnel et le collectif », « l’individu et le groupe ».   Nous sommes dans une phase du besoin de déplacer les meubles, de bouger ce qui est autour de nous à défaut de le faire à l’intérieur de nous ? C’est une phase de confrontation, du passage à l’acte. L’impatience, la précipitation fait partie de cette énergie de la Pleine lune Bélier qui peut devenir redoutable si, elle ne prend pas conscience de l’autre.  Il y a un besoin d’agir dans l’immédiat sans peser le pour et le contre, sans évaluer les risques. Il suffit de regarder la nature autour de vous, ou le danger est permanent et la nature n’a que la conscience de manifester sa beauté qui en devient la première séduction des abeilles butinant les fleurs.

La Pleine lune d’avril, est une Pleine lune de découverte et de rencontre. Ne dit-on pas que tous les exemples sont dans la nature et alors pourquoi vouloir les chercher ailleurs ? La vie reprend ces droits après s’être ralenti au moment de l’hiver, il n’est pas possible d’aller contre la nature sans en supporter les désagréments. C’est ce que l’on voit avec la pollution, la surconsommation et les problèmes écologiques que cela entraine sur la planète terre. Nous avons un rythme a respecter et de vouloir sauter les étapes nous en subissons les frais sur notre santé. Une pleine lune de prise de conscience, sur nos priorités, sur ce qui est bon pour notre santé avant tout, nous devons respecter notre corps et nos pensées. Hippocrate disait : « que ton alimentation soit ton seul médicament ». On peut dire encore « un corps sain dans un esprit sain », d’autant que nous avançons dans la période de régime, mais le mieux c’est de faire attention toute l’année et d’équilibrer son alimentation le plus possible, même si l’on s’autorise un petit écart de temps en temps …

Lorsque le printemps arrive, puis la Pleine lune, nos envies changent. Comme de prendre un bain de soleil sur une terrasse, de consommer plus léger suivant les légumes de saison à disposition. Les désirs, les envies nous pouvons en avoir plein la tête lorsque la Pleine lune d’Avril pointe son bout de nez et surtout c’est la période ou l’on voudrait créer le changement et l’on commence par quoi ?Si fait de savoir et si vous ne changez pas quelque chose dans votre vie, sachez que la nature le fera a votre place. On ne peut pas être privé de ce droit, c’est une obligation que l’on fait normalement naturellement. Les arbres l’hiver se dépouillent de leur feuilles pour ensuite au printemps laisser placent aux bourgeons et l’été à de nouvelles feuilles, pour l’être humain c’est pareil, nous devons créer le changement dans notre vie à chaque printemps. La nature n’aime pas la monotonie, car le changement est permanent, une fleur qui va fleurir dans un endroit un jour, fleurira dans un autre endroit un autre jour…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  et la photo  –

Régime et Pleine lune de Printemps

Les 12 évaluations des Pleines Lunes en 2017

 

 

 

Un #temps pour tout

14915512847201334912799

PIERRE DACO : Les voie étonnantes de la nouvelle psychologie

Un livre d’un monde en mutation collection marabout

J’ai choisi page 71 / 72
IL Y A UN TEMPS POUR TOUT

Il faut ce dire que tous a un sens , sinon elles n’arriveraient pas . Il est évidemment fort difficile de trouver le sens de certaines séquences : maladie , mort , misère intérieure . Il est même impossible d’en trouver le sens si on isole ces circonstances des autres . Ici encore il faut tenter de ressentir la vie dans son ensemble et essayer d’y intégrer toutes les circonstances possibles . certains dictons populaires tentent maladroitement de traduire cette équilibration des choses . L’un dit que << l’on récolte ce qu’on a semé >> C’est vrai puisque tout converge vers TOUT . Mais on récolte aussi ce que d’autres ont semés . ……

La splendeur d’un passage de l’Ecclésiaste , qui chante ce balancement infini entre les événements et qui au-de-là des apparences envisage la globalité des choses .

— Il y a le moment pour tout et un temps pour tout faire sous le ciel
–Un temps pour enfanter
— et un temps pour mourrir
–et un temps pour planter
— et un temps pour arracher le plant
— un temps pour tuer
— et un temps pour guérir
–un temps pour détruire
— et un temps pour batir
— un temps pour pleurer
— et un temps pour rire
— un temps pour gémir
— et un temps pour danser
— un temps pour lancer des pierres
— et un temps pour en ramasser
— un temps pour chercher
— et un temps pour perdre
— un temps pour garder
— et un temps pour jeter
— un temps pour déchirer
— et un temps pour coudre
— une temps pour parler
— et un temps pour ce taire
— un temps pour aimer
— et un temps pour haïr
— un temps pour la guerre
— et un temps pour la PAIX
Je regarde le métier que Dieu donne aux hommes . tout ce qu’il fait convient à son heure , mais il leur donne à considérer l’ensemble du temps sans qu’on puisse saisir ce que fait Dieu du début à la fin .
Un âge va , un âge vient et la terre tient toujours : le soleil se lève et le soleil s’en va , tous les fleuves marchent vers la mer et la mer ne se remplit pas et les fleuves continuent de marcher vers leur terme ….

—————- Lune Soleil

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :