L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 14/05/2017

#Médée au #Théâtre de #Strasbourg   

 

Pour développer dans l’ordre des choses Médée dans la mythologie était la femme de Jason et l’aurait aider  à obtenir la toison d’or, mais nous allons nous arrêter à Médée qui aura été l’inspiratrice de deux pièces de théâtre ( Médée Poème enragé du 23 novembre au 3 décembre 2013) et (Médée Matériau du 29 avril au 14 mai 2017, j’ai été voir la dernière représentation et je me suis empressée de rechercher, si il existait un astéroïde du même nom : code 2012 Medea (version en anglais) Médée dont le nom signifie rusée et savante,  était considérée comme une magicienne  et exerça dans la pièce de théâtre « Médée Matériau » des sortilèges suite à l’abandon de Jason dont il l’aurait trompé avec Créüse …  ne dit-on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid ? …

Ce qui est intéressant sur le plan astéroïdale, durant les deux répétitions et spectacles de Médée Poème enragé et Médée matériau, l’astéroïde portant le nom de Médea  était dans le signe du Lion du 27 septembre 2016 au 24 juillet 2017, sous une phase rétro du 7 décembre 2016 au 16 mars 2017 (12° Lion/29° Cancer). L’astéroïde Medea  aurait été découvert le 6 février 1880 et sa position dans le zodiaque était à 4.30° Vierge en phase rétro et en conjonction Uranus pour l’originalité des scénarios sur le mythe de Médée. Chez la comédienne pour le rôle « Médée Matériau », Valérie Dreville née le 10 Mars 1962, l’astéroïde Médée est à 19° Cancer au trigone de son Soleil Poissons, Sa Lune noire vraie 5° Vierge se trouve en conjonction de Médée 5° Vierge et  son Uranus 27° Lion  et dans l’axe d’opposition Chiron le guérisseur du zodiaque et conjonction Pluton.

Le fait que l’astéroïde « Médée » soit en phase rétro au moment de sa découverte aurait permis de se matérialiser et prendre forme dans une  double création  tout aussi différente l’une de l’autre. Je n’ai pas trouvé la date de naissance du comédien Jean René Lemoine de Médée Poème engagé, juste qu’il est né en 1959 à Haïti et que l’astéroïde avait passé une longue période dans le signe du Capricorne 14 janvier au  30 novembre 1959, du fait de sa phase rétro.

Lorsque l’on se dégage de ce que l’on connait de la version du mythe pour donner libre à la création et cette possibilité de réinventer l’histoire de la civilisation jadis.  Il y à entre ce fût un temps … et  ou l’on peut aujourd’hui construire une autre légende, de redonner du sens en quittant les livres d’histoires et se réapproprier le mythe dans une version plus adapter à notre époque. Entre d’être un lecteur de la littérature classique des programmes scolaires et d’être un spectateur d’une pièce de théâtre, les sensations transposées sont indifférenciés, car l’âme est éternelle et il faut vraiment se mettre dans la peau du personnage pour que le mythe s’approprie le monde des vivants …

Je reviens sur les pas de la découverte de l’astéroïde Médée, car je n’ai fait que d’examiner la position de « Médée » et je m’aperçois comme un écho planétaire en résonance avec un rendez-vous cyclique de l’opposition de Jupiter/Uranus que nous vivons en 2017 …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

«  Il y a la nourrice, il y a Jason, Il y a les Dieux … Ou leur absence, il y a soi-même, il y a le public et, au-delà du public, le monde. » (extrait du programme de Médée – Matériau)

Valérie Dréville, au-delà de Médée

MÉDÉE-MATÉRIAU (photo)

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :