L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 14/09/2017

État

Les croyances limitantes

fréquence vibratoireC’est un gros morceau, les Croyances limitantes, on en a tous sans exception, c’est une résultante de notre éducation familiale , nos blessures cumulées, nos résistances aux changements, nos émotions refoulées. .. c’est le manque de liberté, l’acceptation au lâcher prise, la libération de tous nos conditionnements intérieurs, le fait de pardonner, de respecter l’autre dans son individualité, c’est apprendre a se remettre en question, abandonner son égocentrisme, son besoin de sécurité, sa dépendance affective …
Le véritable soi est à l’intérieur , au plus profond de notre conscience à la frontière entre l’esprit et l’âme se trouve notre identité absolu et notre quête personnelle et notre essence spirituelle. Dans le royaume interieur de l’homme, réside un amour éternel dépourvu de croyances limitantes …

Les croyances limitantes en astrologie

Un super article à  découvrir  sans modération 😍😍😍😍😍

La richesse en soi

Quand on est en quête de soi, que l’on cherche et que l’on trouve ce qui nous plaît enfin. Quand on a fini par mettre des mots sur nos douleurs, et que l’on décide de changer pour le meilleur de soi, pour s’accomplir, il reste de vieux démons associés à l’ego et au vécu de chacun qui viennent hanter notre esprit: les croyances limitantes.

freins Illustration des principaux freins à l’accomplissement, à la réussite et au bonheur

Autour du potentiel de chaque être, s’articulent deux thèmes complémentaires: le libre arbitre et les croyances limitantes. Nous sommes tous déterminés par notre milieu social et familial et c’est justement l’action répressive que ces derniers exercent sur nous qui nous empêchent de nous épanouir. Ces actions négatives se caractérisent par la peur, car c’est la peur qui nous assaille et nous empêche de mobiliser toutes nos ressources: peur de s’affirmer, peur d’échouer, peur d’entreprendre…

View original post 581 mots de plus

Publicités

Les trois #lunes noires et le centre #galactique

ciel

Le déclic de cet article, c’est la correspondance dans la forme entre les photos que l’on peut voir d’un ouragan et du trou noir du centre galactique où se trouve actuellement en positionnement les « trois lunes noires » (dite : vraie, moyenne et corrigée), mais il existerait une quatrième lune noire nommée « Lune noire satellite » et serait utilisé par certains astrologues américains !

Le Centre Galactique se situe entre 26/27° Sagittaire est actuellement encerclé par les trois Lunes noires qui sont dans le prolongement de la symbolique du trou noir (centre galactique). Que peut-on en retenir de la position de la Lune noire dans ce secteur du zodiaque en compagnie de Saturne qui vient cristalliser l’événement.  Une influence qui va perdurer durant plusieurs semaines, jusqu’à l’entrée de Saturne en Capricorne au solstice d’hiver.

Actuellement les astronomes sont entrain de faire une découverte sur le « chainon manquant », ça ne vous inspire rien ?, la Lune noire symbolique dans sa nature primitive exprime le manque, le vide intérieur, de passage sur le « trou noir galactique » , il y aurait de quoi méditer entre les facteurs communs. Il ne s’agit pas cette fois de réfléchir sur les parts d’ombres et de Lumières, mais de « trous noirs superlatifs ». Le rôle de Saturne c’est de projeter la matière dans les consciences et de donner du sens a ces possibles relations en commun entre le centre galactique et la présence des trois lunes noires qui ne sont jamais loin les unes des autres. On peut dire que cette rencontre inter galactique/astrologique vient faire écho à un autre fait astrologique dans l’axe Vierge/Poissons dont tout le monde peut faire référence entre Neptune et Soleil, Mars , Mercure, Vesta. Le point en commun de Neptune et le Centre Galactique, c’est la dimension céleste, spirituelle ou encore de relations d’âmes à un niveau supérieur de conscience et non sur le plan terrestre.  Mutuellement l’un vient ajouter de la précision à l’autre, comme pour faire ricochet.

Et quel rapport avec les quatre Ouragans : Harvey, Irma, José et Katia, c’est la sensation de « vide » après leur passage dans les zones sinistrés, ce qui est également constaté dans le rôle d’un trou noir et que peut exprimer dans l’interprétation la position de la Lune noire avec le défi de combler le manque lorsqu’une planète se trouve en aspect positif avec la Lune noire. On peut avoir l’impression avec la Lune noire de tomber dans un puits sans fond, comme le ferait si l’on tombait dans un trou noir galactique.

Des découvertes sur le plan de la conscience dans les semaines à venir, sont à prévoir, ce qui n’empêche pas d’être dans un état de malaise indéfinissable, mais l’outil de l’astrologie existe pour dévoiler les mystères de la genèse de l’émotivité collective. Ce qui se passe en haut est comme ce qui se passe en bas … tout est relatif entre l’univers et le plan terrestre !

Nous auront accès a des pans de l’humanité jusqu’alors inexploité, malgré les épreuves métaphysiques que certaines personnes peuvent éprouver. Il y a des changements qui se font ressentir à l’horizon et perceptible en astrologie par la concentration des planètes rapides encerclant le Nœud nord/Rahu/nœud karmique nous incitant dans la spirale de l’évolution ascendante, mais en réalité ce n’est pas aussi simple. Car l’axe des nœuds sont en permanence en confrontation et au service d’une part évolutive de nous même et d’involution que l’on porte en soi-même…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Pholus le centaure en conjonction au centre galactique

Conjonction de Saturne avec le Centre Galactique

Conjonction de Vénus sur le Centre Galactique

Message de Mars de passage au centre Galactique

Lune noire

Saturne et la Licorne lunenoire moyenne

Un trou noir du troisième type dans la galaxie ?

Geostorm

 

Le centre #galactique et les trois #lunes noires

ciel

Le déclic de cet article, c’est la correspondance dans la forme entre les photos que l’on peut voir d’un ouragan et du trou noir du centre galactique où se trouve actuellement en positionnement les « trois lunes noires » (dite : vraie, moyenne et corrigée), mais il existerait une quatrième lune noire nommée « Lune noire satellite » et serait utilisé par certains astrologues américains !

Le Centre Galactique se situe entre 26/27° Sagittaire est actuellement encerclé par les trois Lunes noires qui sont dans le prolongement de la symbolique du trou noir (centre galactique). Que peut-on en retenir de la position de la Lune noire dans ce secteur du zodiaque en compagnie de Saturne qui vient cristalliser l’événement.  Une influence qui va perdurer durant plusieurs semaines, jusqu’à l’entrée de Saturne en Capricorne au solstice d’hiver.

Actuellement les astronomes sont entrain de faire une découverte sur le « chainon manquant », ça ne vous inspire rien ?, la Lune noire symbolique dans sa nature primitive exprime le manque, le vide intérieur, de passage sur le « trou noir galactique » , il y aurait de quoi méditer entre les facteurs communs. Il ne s’agit pas cette fois de réfléchir sur les parts d’ombres et de Lumières, mais de « trous noirs superlatifs ». Le rôle de Saturne c’est de projeter la matière dans les consciences et de donner du sens a ces possibles relations en commun entre le centre galactique et la présence des trois lunes noires qui ne sont jamais loin les unes des autres. On peut dire que cette rencontre inter galactique/astrologique vient faire écho à un autre fait astrologique dans l’axe Vierge/Poissons dont tout le monde peut faire référence entre Neptune et Soleil, Mars , Mercure, Vesta. Le point en commun de Neptune et le Centre Galactique, c’est la dimension céleste, spirituelle ou encore de relations d’âmes à un niveau supérieur de conscience et non sur le plan terrestre.  Mutuellement l’un vient ajouter de la précision à l’autre, comme pour faire ricochet.

Et quel rapport avec les quatre Ouragans : Harvey, Irma, José et Katia, c’est la sensation de « vide » après leur passage dans les zones sinistrés, ce qui est également constaté dans le rôle d’un trou noir et que peut exprimer dans l’interprétation la position de la Lune noire avec le défi de combler le manque lorsqu’une planète se trouve en aspect positif avec la Lune noire. On peut avoir l’impression avec la Lune noire de tomber dans un puits sans fond, comme le ferait si l’on tombait dans un trou noir galactique.

Des découvertes sur le plan de la conscience dans les semaines à venir, sont à prévoir, ce qui n’empêche pas d’être dans un état de malaise indéfinissable, mais l’outil de l’astrologie existe pour dévoiler les mystères de la genèse de l’émotivité collective. Ce qui se passe en haut est comme ce qui se passe en bas … tout est relatif entre l’univers et le plan terrestre !

Nous auront accès a des pans de l’humanité jusqu’alors inexploité, malgré les épreuves métaphysiques que certaines personnes peuvent éprouver. Il y a des changements qui se font ressentir à l’horizon et perceptible en astrologie par la concentration des planètes rapides encerclant le Nœud nord/Rahu/nœud karmique nous incitant dans la spirale de l’évolution ascendante, mais en réalité ce n’est pas aussi simple. Car l’axe des nœuds sont en permanence en confrontation et au service d’une part évolutive de nous même et d’involution que l’on porte en soi-même…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Lune noire

Un trou noir du troisième type dans la galaxie ?

Geostorm

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :