L'art de l'astrologie intuitive

Saviez vous qu’il existait un astéroïde sous le nom de « Sophia » (code 251) et qui se trouve actuellement en conjonction au Nœud nord et Cérès dans le signe du Lion. Je remercie Lisa Harwen (la chaine sur youtube) pour la découverte de l’astéroïde « Sophia » portant un haut attribut dans la Grèce antique, car c’était une philosophie et des hauts initiés du mysticisme chrétien ou encore du christianisme ésotérique. Il est écrit sur wikipédia : « La sophiologie est un concept philosophique sur la sagesse et un concept théologique sur la sagesse de Dieu et son aspect féminin. Chez Socrate et Platon, la sophia est une vertu essentielle du gouvernant lui permettant de voir les essences ». Es-ce le fait que Neptune sous la Pleine lune du 3 décembre  sera désigné d’un pouvoir suprême ? Et ce n’est pas un hasard que « la sagesse de Sophia » a attendu ce moment pour se démarquer du lot de la longue liste des astéroïdes en attente d’un signe de l’astrologue.

L’astéroïde « Sophia » découverte le 4 octobre 1885 à 27°R Poissons en conjonction au nœud sud et se trouve actuellement en conjonction au nœud nord et pour un petit moment du fait de sa phase rétro en compagnie de Cérès. C’est la mise en lumière consciente d’un astéroïde qui va lui donner un certain pouvoir dans nos vies et sur l’échelle mondiale. L’astéroïde va commencer sa phase rétro le 12 décembre jusqu’au 19 mars 2018, pour revenir ensuite vers le nœud Nord seulement en mai, après la floraison du muguet.

La « Sophia » astéroïdal, a été découverte sous une conjonction de Neptune et Pluton dont le cycle dépasse une vie humaine (500ans) sous un trigone croissant de Mercure , Uranus et le Soleil (lui-même au carré croissant de Saturne peut montrer sa résistance au temps) encerclant le Nœud nord avec Jupiter le guide. Ce qui est intéressant c’est l’opposition de Neptune rétro et Vénus, cette dernière au carré croissant de Mars et la Lune , peut parler de châtiment et en même temps de rébellion contre le monde extérieur ? (phase du dernier quartier du cycle soli-lunaire) Il y a un côté vindicative et en même temps l’apparence d’un ange déchu, voilà comment je représenterais la Sophia astéroïdal.

Sophia serait considérée comme la déesse du « Graal » et elle serait une figure centrale du Gnotiscime , un mouvement philosophique du mystique chrétien . Elle serait plutôt la connaissance intérieure. Sophia serait née du silence, donc la connaissance qui vient de l’âme et non des livres. La position de Sophia (251) devrait vous renseigner sur le rôle à jouer au cœur de votre conscience, lorsque vous méditer, la Sophia peut jaillir de vos pensées, sans aucun effort extérieur. Elle serait encore le Féminin divin et avant tout la déesse des païens durant des siècles, mais aujourd’hui « Sophia » est reconnu par une minorité d’initiés, des fidèles et adorateurs de Dieu ?  Faut-il être dans une démarche religieuse pour se reconvertir à la Sophia ?, je ne crois absolument pas. La Sophia c’est une énergie divine , qui ne va pas s’imposer à vous sans votre consentement intérieur. On peut penser que le savoir de la Sophia est d’essence intuitive, là est le véritable enseignement de la philosophique de la Sophiologie …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

Laure Oram

SOPHIA  

Le livre sacré des gnostiques d’Égypte

PISTIS SOPHIA 

Aperçu de la Sophia 

Sainte Sophia

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :