L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 05/01/2018

Cycle  Soli-#Lunaire progressé : partie 3

soli-lunaire

Le concept du cycle de la Lune progressé c’est  Dane Rudhyar qui a commencé à en parler dans son livre le « Cycle de la lunaison », d’autres publications de différents auteurs ont été par la suite publiées. La méthode consiste à faire avancer les planètes à raison 1 jour = un an, ce sont  les progressions secondaires. Il existe une autre méthode qui demande de faire avancer toutes les planètes de 1 degré = 1 jour qui est beaucoup moins connu et pratiqué et d’autres technique de progressions de la Lune que j’aborderais dans un autre article. (suite…)

Publicités
État

René Guénon

Rene-guenon-1925

Rappellez-vous au moment de la Pleine lune, l’opposition de la Lune à Saturne, chez René Guenon (naissance 15 novembre 1886), la Lune en conjonction Saturne rétro au carré décroissant Uranus , l’obligation karmique sur le questionnement du détachement.
Le Soleil en conjonction Vénus dans l’axe d’opposition Neptune rétro (maitre du noeud sud /Queue du dragon) et conjonction Pluton rétro.
René Guenon, n’avais pas d’autre choix d’élever sa conscience pour se liberer d’un poids karmique antérieur .
Mercure maître de son Nœud nord/Tête du Dragon au quinconce décroissant de la Lune et sextile croissant de la Lune, d’éclairer le chemin du disciple en sortant des modèles traditionnels?, apporter une autre vision spirituelle du monde?
Pluton retro au mi-point de l’axe des noeuds lunaires, une transformation profonde de ces valeurs et un déracinement total.
Il est certain à ce niveau de l’etre que la spiritualité devenait son refuge, sa rédemption et sa veritable foi intérieure …

René Guénon : La Mort initiatique

René Guénon et la fin de la monnaie 

Les fleurs symboliques par René Guénon

René Guénon – Le règne de la quantité et le signe des temps

Des qualifications initiatiques par René Guénon

Quelques aspects du symbolisme du poisson par René Guénon

René Guénon : le monde moderne et le choc des civilisations

Vers la Délivrance

L’être contingent peut être défini comme celui qui n’a pas en lui-même sa raison suffisante; un tel être, par conséquent, n’est rien par lui-même, et rien de ce qu’il est ne lui appartient en propre. Tel est le cas de l’être humain, en tant qu’individu, ainsi que de tous les êtres manifestés, en quelque état que ce soit, car, quelle que soit la différence entre les degrés de l’Existence universelle, elle est toujours nulle au regard du Principe. Ces êtres, humains ou autres, sont donc, en tout ce qu’ils sont, dans une dépendance complète vis-à-vis du Principe, “hors duquel il n’y a rien, absolument rien qui existe”; c’est dans la conscience de cette dépendance que consiste proprement ce que plusieurs traditions désignent comme la “pauvreté spirituelle”. En même temps, pour l’être qui est parvenu à cette conscience, celle-ci a pour conséquence immédiate le détachement à l’égard de toutes les choses…

View original post 168 mots de plus

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :