L'art de l'astrologie intuitive

la luna

Un livre qui m’avait été offert   « les multiples visages de la Lune » d’Alexander Ruperti et Marief Cavaignac disciples de la pensée de Dane Rudhyar pionnier de l’astrologie humaniste qui selon moi serait l’une des meilleures écoles dans la pratique astrologique, même si j’ai une préférence pour l’astrologie karmique. Non pas pour étudier nos vies antérieures, mais pour travailler notre évolution personnelle en apprenant à reconnaitre nos points faibles et nos points forts.

J’ai choisi le passage sur les deux types lunaires : le type lunaire passif (luna) et le type lunaire actif (lunus) dans le chapitre : Types d’activité lunaire p.51 – Les deux types d’activité de la Lune, Lunus et Luna, sont distincts et de polarité opposée. Sous son aspect féminin, la Lune – Luna se rapporte, en psychologie moderne, à l’activité de l’Anima –Animus, fonction psychique intermédiaire qui cherche à rendre l’inconscient intelligible à l’égo conscient, la sagesse collective et permanente de la race, compréhensible et utilisable par les formes différenciées du savoir individuel. Sous son aspect masculin « roi soma », la Lune-Lunus représente l’aspect extérieur de l’élan vital créateur, le pouvoir mâle chez l’homme et le pouvoir femelle chez la femme.

  1. Le type Lunaire passif (Luna): Il se lie de manière passive aux courants sociaux, culturels et religieux qui animent sa communauté ou bien il s’identifie aux images et symboles produits par l’activité de son Anima (ou Animus, s’il s’agit d’une femme). Comme son énergie vitale est tournée vers le dedans, ce type tend à limiter son expression extérieure et à suivre des pratiques occultes ou religieuses qui necessitent isolement et ascétisme, sacrifice de soi. Il nie la valeur de l’intellect, l’attirance de la vie sexuelle, l’activité extravertie dans la société.

Cette attitude lunaire est typique en Inde où « La Mère Divine » (l’image-mère rendue transcendante et universelle) et l’Amour jouent un rôle si important dans la philosophie. De même, tous les systèmes philosophiques  qui accentuent le facteur « fatalité » – y compris les écoles astrologiques qui parlent de « l’influence » bonne ou mauvaise des planètes et qui venlent que l’homme dépende de facteurs horoscopiques pour s’adapter à son environnement – interprètent la vie d’un point de vue lunaire passif, point de vue nécessairement conditionné par un complexe mère. Car le genre de philosophie qui attire ce type sera toujours un genre de guide moral et de conduite, un système destiné à remplacer l’exemple maternel de l’enfance et de la jeunesse. Tout en s’adressant aux problèmes concrets de l’existence intérieure et extérieure, la philosophie Luna (ou lunaire passice) se base sur des jugements émotionnels et soi-disant intuitifs ; elle mettra presque toujours ses dévots dans un état de dépendance envers quelque « mère » (groupe, parti, église) qui dictera la bonne manière d’agir, de sentir et de penser. […]

  1. Le type lunaire actif (Lunus): L’universalisation de l’image-mère est un produit typique de l’étape vitaliste de la philosophie humaine, étape pendant laquelle la Vie était l’objet principal d’adoration et de culte : on vénérait toutes les formes de fécondité, toutes les expressions de l’Elan Vital. Cette attitude vitaliste a un rapport avec la Lune dans son rapport masculin. Pour nous, Occidentaux, la Lune est devenue un symbole féminin ; c’est pourquoi, dans nos interprétations de sa fonction, nous avons tendance à en accentuer tous les attributs féminins.

Comme nous l’avons déjà dit, malgré cette féminité lunaire, les premières mythologies de l’humanité parlent toujours de la Lune comme un roi ; la Lune-Lunus était, sous le non de Roi Soma, le Maître des Mystères les plus occultes en Inde. A cette époque lointaine, les Mystères étaient naturellement liés essentiellement aux processus de la régénération et de la mort et attribuaient une grande importance à tous les symboles sexuels – tout comme ce fut le cas en Chaldée, en Egypte, en Chine et partout où se développèrent des civilisations agricoles […] (je vous invite à un article ou j’aborde la divinité Soma)

Le type lunaire positif sera plus intellectuel et moins sentimental, accentuera ses propres impressions, ses points de vue ; il sera beaucoup plus individualiste, plus particulier dans ses jugements que le type lunaire passif, sentimental et rêveur. Le premier aura une philosophie de vie de nature objective, extravertie, « scientifique », tandis que le second aura une philosophie de nature subjective, introvertie. Mais dans les deux cas, la philosophie servira le but de besoins particuliers, limités, dans l’espace ou dans le temps et n’arrivera jamais à l’universalité du type solaire.

Ces deux pôles opposés de l’activité lunaire sont une expression de la dualité inhérente à la manifestation de la Vie sur la Terre. D’ailleurs, le fait que la Terre n’ait qu’un satellite concrétise cette dualité, du moins à l’étape d’évolution où se trouve l’humanité actuellement. Les ancins l’avaient bien compris, qui avaient attribué une bipolarité à la Lune, bien qu’ils n’aient eu à ces époques lointaines, qu’une vue géocentrique et même localocentrique si l’on peut dire (c’est-à-dire centrée sur la localité), de l’univers […] (ensuite c’est tout un passage sur une réflexion sur le système héliocentrique)

Nous sommes loin de tout connaître sur la symbolique lunaire en astrologie, ce qui est abordé en astrologie n’est  qu’une partie en fonction de la force lunaire dans chacun des 12 signes du zodiaque. Un exemple, nous savons que la Lune est maitre du Cancer dans son premier niveau d’évolution dite astrologie exotérique, si nous passons au deuxième niveau d’évolution c’est en Vierge que la Lune aura domicile et dans le troisième niveau, la Lune aura son domicile en Verseau.

En astrologie traditionnelle, la Lune se réfère à l’inconscient, nos habitudes émotionnelles et en astrologie ésotérique, la Lune dans son pouvoir lunaire aurait un effet de retardement psychologique sur notre évolution et une tendance inhibitrice sur notre comportement. La Lune par son influence détient une part de notre karma résiduel et le pourquoi  dans son mode héliocentrique avec le Soleil au centre du zodiaque, la Lune se trouve en conjonction la Terre est un endroit ou l’âme à choisi d’y travailler  et de supporter les conséquences de son incarnation su la planète Terre en conjonction où ?, « la Lune » dont on lui a relégué une position de pouvoir qui a un niveau spirituel la Lune n’aurait pas. Pour faire évoluer le schéma Lunaire sur le plan individuel et intérieur, il faudrait apprendre à travailler sur notre vie psychique, à débusquer en conscience nos failles, à revenir le plus souvent possible à un niveau introspectif de soi-même pour dompter « ce lion en cage (notre état émotionnel) » dont nous sommes parfois embourbée pour la majorité des humains.

En fait ! Il ne faut pas tout lui accorder de pouvoir et savoir le reléguer aux autres planètes dans notre ciel intérieur et y rechercher le « positif » dont nous avons besoin pour avancer sur notre chemin intérieur. Rendre responsable la Lune de nos tourments, c’est de donner lui un rôle que la Lune ne devrait pas avoir et d’activer un champ énergétique qui va devenir dominant autant dans notre monde intérieur ou dans le monde collectif. Après avoir identifié le pouvoir Lunaire, il faut ensuite par un travail conscient sur soi-même entrer en méditation le plus souvent possible, pour que ce comportement devienne une habitude.

Une citation du Talmud en accord avec les dérives lunaires : « Fais attention à tes pensées, car elles deviendront des paroles. Fais attention à tes paroles, car elles deviendront tes actes. Fais attention à tes actes, car ils deviendront tes habitudes. Fais attention à tes habitudes, car elles deviendront ton caractère. Fais attention à ton caractère, car il est ton destin… » La leçon, il ne faut pas avoir peur de se remettre en question, de provoquer le changement pour briser les habitudes et de poursuivre sa quête sans attache pour ce que l’on aura abandonné sur le chemin. Il faut parfois du temps, de la patience et beaucoup de sagesse …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

QUAND LA LUNE T’APPELLE

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :