L'art de l'astrologie intuitive

happycratie

Quel drôle de mot, c’est le titre du dernier livre d’Eva Illouz née 30 avril 1961 et un chemin de vie 6 pour développer « la maladie du  bonheur » dans un certain sens puisque ce livre dénonce la popularité pour le développement personnel et à l’occurrence de cette « industrie du bonheur » qui n’a cessé depuis ces dernières années à se multiplier comme un champ de fleur et se répandre sur les réseaux sociaux et les blogs. Se phénomène à commencer à prendre de l’ampleur  en 2009 sous le trio de Jupiter/Neptune et Chiron. Même si le phénomène existait déjà, c’est durant cette période que la possibilité d’en faire une activité s’est démocratisée.  Avant cette option était réservée à des thérapeutes qualifiés qui par les formations ont ouvert le champ de tout les possibles.

Les livres sur le développement c’est une étape à franchir sur la connaissance de soi dont l’opportunité était dans le passé réservé à une minorité de personnes. Car au départ il faut commencer d’entreprendre le chemin, faire les premiers pas, montrez un intérêt à entrer en résonance avec cet autre de soi même en dehors des occupations quotidiennes, mais commencé à réfléchir  de la place que l’on occupe dans ce monde et des conséquences d’y participer ou de vivre en retrait avec un regard d’observateur de nos propres expériences, c’est ça qui nous fait avancé sur notre chemin d’évolution. Il y a pas de mal a se faire du bien, c’est tout simplement comme « tout » il faut savoir doser pour ne pas développer une pathologie de cette recherche du bonheur, car on peut très vite se déconnecter de la dite réalité qui demande de faire sa part dans une société dont le profit est devenu une priorité.

Le développement personnel, c’est la découverte de notre « part de rêve », c’est la poursuite dans l’aventure qui nous permet d’y revenir et de s’y abreuver. Car au fond c’est un besoin qui est recherché que le monde extérieur est incapable de nous donner. Le danger, c’est de changer de plan de conscience et de penser par soi-même, chose qui était beaucoup plus difficile autrefois, car il fallait travailler pour uniquement survivre et il n’y avait pas les avantages sociaux que nous connaissons aujourd’hui. Oui c’est relativement récent cette quête du bonheur personnel et lorsqu’on y a goûté, on peut plus s’y passer ?  Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts sont dans la nature et chaque jour on en invente des nouveaux et devenir plus ou moins populaire.

L’auteur d’Happycratie » est née sous une phase Pleine lune,  la Lune en conjonction Neptune rétro dans l’axe d’opposition au Soleil/Mercure, une « conjonction supérieure ou Plein Mercure » on peut penser qu’elle y a goûtée a cet élixir de bien être intérieur avec cependant une nécessité de capituler ?, la conjonction Jupiter/Saturne tiens en laisse cette possible débandade se trouvant en apex d’un T carré de l’axe de la Pleine lune. Et encore la Lune noire en conjonction Mars « l’action juste » sur le chemin du Nœud nord encerclé par Uranus et Pluton. Le droit de se rétracter, d’avoir un avis différent du moment que toute chose doit évoluer autrement, car ce n’est pas le vrai monde avec ces problèmes écologiques, la pollution des plastiques qui envahit toutes les mers de la planète. Non le développement personnel, ne fais rien pour faire les bons choix en politiques. Ne dit-on pas que nous avons le président que nous méritons ? Une personne avec un Pluton en conjonction au Nœud nord, n’a pas la capacité de se protéger des ondes négatives, puisqu’elle va les ressentir à chaque situation engendrée par un conflit dans le monde. Et il y a une obligation d’agir, d’apporter sa part au changement des consciences

Actuellement en progression (la conjonction supérieure de Mercure) a été remplacé par la conjonction inférieure de Mercure, puisque Mercure est en phase rétro. C’est le résultat des nombreuses prises de consciences qui ont alimenté la rédaction de ce livre. Mars progressé à rejoint Uranus et Pluton au Nœud nord comme l’injonction d’urgence et d’obligation de réveil collectif, c’est peut-être l’objet de ce livre, se retrousser les manches pour agir avec efficacité dans ce désir de réaliser un rêve collectif ?, la Lune progressé dans l’encadrement de Neptune à Saturne, ce dernier en conjonction Jupiter en progressé en apex d’un Yod « le doigt de dieu » …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

Extrait du livre Happycratie 

L’homme qui voulait être heureux

L’idéal de la plénitude sociale

Du bon usage des crises …

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :