L'art de l'astrologie intuitive

Dans la nuit de dimanche à Lundi Alep en Syrie aurait été bombardé à la bombe chimique. Suite à cette information, j’ai trouvé cette date du début de la bataille d’Alep commencé le 19 juillet 2012,  sous une nouvelle Lune dans les derniers degrés du signe du Cancer et sous un carré décroissant de Saturne. Ce qui est impressionnant dans cette carte c’est le dessin planétaire  « un voilier »  et ces migrants syriens disparus en mer. C’est le réflexe que m’a fait cette carte. Pluton est tout en haut des voiles, le dieu portant le casque invisible que l’on peut associer « aux casques blancs » ? En tout les cas ce Pluton se trouvant 7° Capricorne reçoit Saturne réactivant ce T carré (la structure planétaire formant la voile au centre de la carte de l’événement.

Un autre fait astrologique sur cette carte c’est le transit du Nœud nord sur cette « Nouvelle lune » et qui évidemment réactive cette tension avec Saturne dans les derniers degrés de la Balance où Vénus s’est retrouvée en phase stationnaire avant sa reprise direct entre le 11 et le 22 novembre. Dans les faits  le contact de Saturne sur Pluton parle de restriction obligeant à une transformation radicale. Ce même Saturne suivi de Pluton en transit arriverons dans l’axe d’opposition à cette Nouvelle lune au printemps 2020, que restera-t-il après toutes ces privations ?

Le coté positif, on peut dire qu’il y a des ressources  pour faire face à ces actions imprévisibles (Mars dans l’axe d’opposition Uranus) montrant la base séparant la coque du bateau et  de la voile. Tout l’été Mars rétro s’est situé dans l’axe d’opposition à cette Nouvelle lune, les tentations de ripostés étaient nombreuses, la colère suite a des événements tragiques que nous connaissons d’un peuple en exil pour les uns et pris en otage pour les autres.

Dans le ciel progressé la Lune est en conjonction Saturne réactivant la Nouvelle lune dissonante par Saturne dans le natal et qui vient faire écho à la conjonction Lune et Saturne Poissons dans le natal (et  réactualisation en progressé) de Bachar El Assad et qui chez lui dans l’axe d’opposition au Soleil/Uranus/Pluton, donc un conflit Syrien en accord avec le premier quartier du cycle d’Uranus/Pluton qui s’est réveillé plus intensément sous les étapes successives en cours du « Printemps arabe » La Pleine lune de la nuit du 22/23 novembre s’est située sur l’axe des Nœuds lunaires de la date de cette première bataille d’Alep et les deux maitres Mercure et Jupiter sont en sextile et en conjonction exact aujourd’hui sur ce Nœud nord carré de Mars qui lui-même en conjonction Neptune montrant cette attaques avec une arme chimique. Ce même Mercure est en phase rétro sur ce Nœud nord et devrais a son retour proposer une solution après la mi-décembre ?

Nous avons encore Neptune se trouvant au mi-point de l’axe des Nœuds lunaire qui aura été réactualisé par Mars le dieu de la guerre en ce qui concerne le dernier événement qui aura marqué Alep.  La succession de Bachar El Assad date du 19 juillet 2000 au moment d’une éclipse lunaire, conjonction au nœud nord Soleil/Mars et conjonction au Nœud sud  Lune/Neptune peut faire référence a ces sacrifices humains en mer et réactualisé 18 ans plus tard avec les deux éclipses de juillet dans la même zone astrologique. En mode progressé nous avons un Mercure en conjonction au Nœud nord sur la Nouvelle lune d’Alep, proche de Mars dans l’axe d’opposition Neptune rétro et montre encore une fois l’utilisation de l’arme chimique. Si je reviens a cette période de 2012 début des batailles à Alep, c’est Mars progressé qui se retrouve en conjonction a la Nouvelle lune d’Alep !

Pour conclure Alep est marqué par une conjonction de Vénus et Jupiter  mais au carré croissant de Neptune et ce carré du cycle de Jupiter et Neptune va être réactualisé en 2019 mais cette fois dans sa phase décroissante la chance dans la malchance !  Dans le ciel d’Alep Jupiter est en conjonction au Nœud sud et en transit se trouve actuellement en conjonction au Nœud nord et nouvelle fois au carré de Neptune d’Alep avec des espoirs de reconstruction de la ville se transformant en déception. Vénus au trigone décroissant de Mars parle bien des aides financières que peut recevoir Alep et une Vénus progressé en Gémeaux qui va recevoir en carré Neptune  Poissons transit en 2019 peut parler de détournement ou encore une impression de se sentir abandonner par les médias ?

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte   –

La Syrie sous l’actualité de l’astrologie

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :