L'art de l'astrologie intuitive

Featured Image -- 33021Accepter que le monde dans lequel nous évoluons fait référence à un « cycle évolutif » avec ces conséquences dramatiques et ces avancées sociales. Dans cette transformation du monde, n’avez-vous pas remarqué qu’une disparition silencieuse des mammifères terrestres et aquatiques et en même temps une domination par les nouvelles technologies. Qui je rappelle ne rendent pas plus heureux, l’homme qui se voit remplacé avec le temps, dans le monde du travail et des services par la robotisation de notre société.
Saviez-vous que nous étions dans l’âge du « Kali Yuga » l’âge noir dont la durée est de 432 000 années. Ce qu’il faudrait recherché à comprendre quel est le but de cette période dite sombre et quelles leçons devons nous apprendre, de tous ces troubles de la société des siècles précédents. Pourquoi aujourd’hui le monde va si mal, malgré les apparences par la domination de l’homme par l’homme. L’exploitation des richesses ne rend pas le monde meilleur et les solutions doivent passer par un changement dans notre manière de consommer.

Les cycles historiques dans l’hindouisme : les quatre yugas

Combat

« Le XVIIème siècle a été le siècle des mathématiques. Le XVIIIème siècle celui des sciences physiques, et le XIXème celui de la biologie. Notre XXème siècle est le siècle de la peur. » – Albert Camus, Combat, Novembre 1946

Le siècle de la peur s’est-il prolongé jusqu’au nôtre ? Alors que les esprits les plus optimistes chantent les louanges des progrès scientifiques et des rebondissements technologiques, la société internationale apparaît comme paralysée face à l’angoisse du monde. Depuis des années, nous avons fait de la politique l’épouvantail de nos vies face auquel, comme des corbeaux recourbés, nous plions l’échine en attendant notre heure. De cette scène politique, la presse en fait son nouvel étendard. Nos plumes contemporaines auront bientôt épuisés tous les synonymes « d’enfer », de « peste », de « cauchemar », mais encore de « tragédie », de « drame », de « cataclysme ». Parce qu’ils…

Voir l’article original 1 994 mots de plus

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :