L'art de l'astrologie intuitive

stephen_arroyoJe continue mon aventure avec le livre de Stephen Arroyo dans son livre « Pratique de l’astrologie ». Il y a un passage du livre que j’ai bien aimé et que j’ai trouvé nécessaire de vous partager. Depuis la sortie de ce livre en 1990, Saturne a eu le temps de faire un tour du zodiaque et nous prodiguer la maturité dont Saturne serait le gardien. Es-ce que les choses ont changé dans la pratique astrologique depuis la parution de ce livre ? , lisez par vous-même par cet extrait partagé.

[…] J’ai déjà cité Dennis Elwell auparavant et je veux lire un extrait de l’un de ses articles qui soutient l’idée de l’existence d’une relation entre l’astrologie et l’esprit universel. Lorsque je l’ai rencontré pour la première fois en Angleterre, nous avons parlé de nos formations respectives et de la façon dont nous étions arrivés à nos concepts astrologiques. Je lui ai raconté que j’avais étudié l’astrologie pratiquement tout seul, principalement par observation et tâtonnements et que mes premières années j’avais fait énormément de thèmes gratuits pour des tas de gens que je rencontrais toujours personnellement. De son côté, il avait lui aussi étudié l’astrologie presque uniquement par l’observation. Il me disait que lorsqu’il était jeune, il n’y avait pas de livres d’astrologie à la bibliothèque et qu’il était si pauvre qu’il ne pouvait en acheter. Et il lui a fallu tout développer par l’observation, en partant de zéro. Il a eu le grand avantage de ne pas s’appuyer sur la « littérature astrologique », dont la majeure partie est relativement stupide […]

Il semble que nous servions d’intermédiaire à quelque chose de beaucoup plus grand – la vieille idée du microcosme/macrocosme. Si l’astrologie est réellement une émanation de l’esprit universel ou de « l’inconscient collectif », ou de quoi que ce soit du même genre, il vaut mieux ne pas lui imposer un dogme qui lui est étranger. Ouvrons nos yeux pour la voir telle qu’elle est déjà, et apprenons à reconnaître ses dimension psychologiques inhérentes qui sont extrêmement sophistiquées. Tout est là. C’est un outil fantastique, un langage de la conscience et de l’expérience intérieure, et son propre pouvoir de guérison vient du fait qu’elle est une émanation de cet incroyable esprit universel. Mise dans de bonnes mains, utilisée convenablement par la personne, peut alors toucher les autres clients, patients, amis, parents. […]

Le pouvoir de guérison inhérent à l’astrologie est au centre de toute étude du conseil astrologique et de la psychologie astrologique. Ce pouvoir de guérison peut cependant être altéré ou entravé par l’astrologue. L’astrologue est un canal et la pratique du conseil astrologique pose le problème de la qualité de la pureté de ce canal que nous représentons pour ce pouvoir, cet ordre cosmique et cette connaissance. Ce pouvoir de guérison vient d’un plan supérieur de la réalité. Et si nous autres, astrologues, ne pouvons discuter avec la plupart des gens des autres disciples, c’est parce que nous avons affaire à quelque chose qui va bien au-delà des études intellectuelles habituelles banales, limitées et matérialistes. Il s’agit d’un autre ordre de l’univers et l’on ne peut utiliser les mêmes critères […]

Il est extrêmement important de comprendre que notre conscience détermine notre niveau de connaissance astrologique. C’est la raison pour laquelle l’astrologie traditionnelle n’a presque plus de sens pour la plupart d’entre nous ; la majeure partie de l’astrologie ne s’est pas développée à la même allure que la croissance de la conscience. On peut espérer que la conscience humaine évolue (c’est mon avis évident). C’est pourquoi chaque culture détermine son niveau de compréhension de l’astrologie. Cela explique aussi pourquoi l’astrologie très fataliste allemande ou indienne semble désespérante et souvent inutilisable pour l’intelligence des Occidentaux qui n’ont pas ce type de conscience. Je ne veux pas dire qu’il ne serve à rien de les étudier. Mais les importer telles quelles en prétendant qu’elles peuvent s’appliquer aux Américains de nos époque ne peut que nous créer des difficultés. Comme l’à dit Elwell, la connaissance de cette réalité supérieure s’est donc développée en même temps que l’évolution de la conscience humaine. Ce n’est qu’en améliorant notre capacité à comprendre la vie que nous pourrons comprendre un peu mieux l’astrologie. Cela finit toujours par dépasser notre compréhension intellectuelle, parce que l’esprit universel est au-delà de l’intellect et bien plus vaste. Il est aussi au-delà de la « raison ». Une grande partie de l’astrologie traditionnelle a perdu son sens et se retrouve quelque peu démodée pour beaucoup d’entre nous, en partie parce que notre conscience a dépassé ce niveau […]

Nous savons tous que nous vivons aujourd’hui dans une société fragmentée et quelque peu schizophrénique qui a grand besoin du pouvoir de guérison et de la magie unifiante de l’astrologie. Mais si nous pratiquons nous-mêmes une forme fragmentée d’astrologie, il nous sera difficile de prétendre garder dans notre pratique son pouvoir qui unifie et soigne. Si nous sommes tous fragmentés et si nous ne sommes pas clairs sur les techniques et méthodologies que nous devons employer, le potentiel va en être altéré. En fait, si nous n’avons pas défini notre but, nos objectifs et notre philosophie, notre esprit sera si confus qu’il ne pourra laisser passer qu’un vague reflet déformé de l’immense pouvoir intégrateur du cosmos tout entier[…]

L’astrologie est un art psychique autant qu’une science profonde. Je vous dirais deux mots aujourd’hui sur cette question de la dimension psychique que comporte l’astrologie. Donc, sur de nombreux plans, l’astrologue importe plus que le type d’astrologie pratiquée. Il est évident que certaines techniques semblent mieux adaptées que d’autres à certains objectifs. Mais même en utilisant des techniques de second ordre, vous pouvez faire encore du très bon travail avec les gens si vous avez en vous-même ce qu’il faut. Comme l’à dit Jung, c’est la personnalité du médecin qui guérit le malade. A mon avis, c’est autant l’astrologue que l’astrologie qui soigne et guérit efficacement. L’astrologue peut-être le canal de cet immense pouvoir de guérison magique du cosmos, mais à condition qu’il vive lui-même pleinement ce qui lui permet d’être bien centré. […]

Ce n’est pas une simple affaire et les astrologues rencontrent là un défi difficile. Mais ils n’ont pas d’autre choix que de se perfectionner pour être de meilleurs canaux, s’ils veulent se montrer à la hauteur des vérités profondes et de l’intégralité des cieux qu’ils disent interpréter. D’ailleurs il vaut mieux nous montrer prudent lorsque nous annonçons au public ce que nous pouvons réellement lui apporter. Plus nous nous perfectionnons et plus nous pouvons donner. Comme l’à dit un jour le philosophe Leopoldo Luchs dans une conférence à laquelle j’assistais : « Si un homme propose de donner quelque chose qu’il n’a pas, c’est un imposteur. » Alors laissons la sagesse du ciel venir de son plein gré […]

Il faut bien parfois remettre les pendules à l’heure, j’en ai tellement entendu en astrologie « des vertes et des pas mures ». J’espère que cet extrait aura éveillé en vous-même de nombreuses interrogations, car c’était le but de sortir de ces ornières et encore de cette façon de comment on devrait pratiquer l’astrologie et avec un passage obligé a prendre des cours, suivre des ateliers, des conférences si les astrologues prêchent une astrologie dite traditionnelle et ces innombrables carcans a la clé. Le jour où vous aurez décidé de prendre votre envol et de balayer d’un coup de main tous ces prétendus astrologues pratiquant une astrologie déterminisme au point que vous êtes accrochés a votre carte du ciel de naissance comme un référentiel incontournable qui ne répondra pas à votre évolution de conscience si vous resté scotché a votre prétendu passé inscrit au moment de votre naissance auquel on va consulter à chaque étape de votre vie. Dans l’astrologie si vous ne faite pas vous-même votre propre « saut quantique », comment voulez-vous conscientiser certains blocages ou encore des situations à répétitions que vous rencontrés dont la solution vous la trouverez pas lors de ce prétendu transit  squattant une planète de votre ciel de naissance. Vous l’avez peut-être remarqué que souvent vous allez dépenser un stress à attendre que le transit machin chouette provoque dans votre vie l’événement tant attendu et que vous vous apercevez qu’a vouloir trop attendre que rien n’arrive comme vous l’auriez espéré. Les astres ne sont pas fou, ils ont une vie dans le système solaire indépendamment de votre vie sur terre. Et souvent une situation arrive lorsque l’on s’y attend le moins. Ce qui signifie au départ et plutôt au vingtième siècle la pratique de l’astrologie à basculé dans une consommation « fast food » au détriment d’une pratique de l’astrologie spirituelle, on a donné plein pouvoir a une astrologie matérialiste, ne serais par l’édition de nombreux livres d’astrologie dans son apport théorique avec des interprétations signes + maisons devenus avec le temps des copies conformes, d’un auteur à l’autre, avec toujours la même rengaine dans la routinière de la connaissance livresque de l’astrologie. Heureusement que quelques livres d’astrologies s’y sont échappé par leur continus pour enfin disposer d’un outil dont le but était d’apporter un réel progrès à l’étudiant dans sa pratique astrologique.

Donc vous devez comprendre que la pratique astrologique commercialisé a un but précis par son approche ludique et non d’éveil de la conscience si vous restez cantonné à la lecture des livres sur l’apprentissage de l’astrologie dont le conditionnement de base est l’identification a votre référence de naissance. Il y a un risque psychologique énorme d’avoir la sensation d’être muselé a ce que représente astrologiquement parlant a votre ciel de naissance, car c’est contre votre évolution et contre productif sur le plan intérieur. Bien au contraire à squatter psychologiquement les positions des plantées au moment de sa naissance, peut le cas échéant provoquer des pathologies inhérent à la pratique actuelle de l’astrologie. L’étude des transits dans le moment présent c’est une chose indépendamment de votre carte du ciel qui très souvent va servir de décor et en occultant totalement ce racolage astrologique sur la base du passé. Il faut pas se leurrer, car nos croyances vont déterminer nos conditionnements psychologiques et parfois mettre en application des blocages qui n’avaient pas lieu d’être.

La découverte de nouveaux espaces à explorer en astrologie est essentielle, tout en conservant une ligne de conduite qui ne devrait pas altérer votre conscience bien au contraire, nous devons protéger notre part de « libre arbitre » pour éviter de nous laisser envahir par un déterminisme délirant, la protection de notre liberté est à ce prix là. Démasquer les pièges de la pratique de l’astrologie est notre devoir pour en reconquérir la sagesse éternelle que la pratique de l’astrologie peut véhiculer dans ces moments de béatitudes intérieures. Car l’astrologie est avant tout un « outil de connaissance de soi » avant de devenir un outil commercial qui peut être comparer a une forme de prostitution de l’astrologie et toutes les dérives qui n’ont pas que discréditer le potentiel contenu dans la connaissance astrologique.  Espérant que votre conscience aura été suffisamment alerté par cette machination astrologique que l’on peut croiser par les horoscopes ou encore par une pratique projectionniste a force d’être dopé à des égrégores qu’il nous faudrait désactiver et remplacer par une astrologie plus humaine et plus créative …

©Lunesoleil

Dane Rudhyar pour une conscience astrologique planétaire

20190221_170037

En guise de conclusion les livres de l’auteur :

  • Pratique de l’astrologie édition mars 1990 : en progression conjonction de la Lune/Neptune superposée sur la conjonction natal Soleil/Neptune (1ère édition décembre 1988)
  • L’astrologie la psychologie et les quatre éléments 3ème édition mai 1994 : sous une Nouvelle lune progressé en conjonction Mercure rétro et Vénus rétro progressé le tout dans sa maison 8 natal (1ère édition en 1975, 2ème édition 1984)
  • Astrologie, Karma et Transformation édition mai 1994 (1ère édition 1978, 2ème édition 1987) interprétation astro idem que le précédent
  • Jupiter et Saturne avec liz Greene édition juin 1991 (1ère édition juillet 1988)
  • Les Cycles astrologiques de la vie édition mars 1995

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :