L'art de l'astrologie intuitive

Une idée m’est venue de dérouler comme un rouleau de papyrus, la découverte dans l’ordre du classement des  premiers astéroïdes.J’ai fait une première  exploration des 99 premiers astéroïdes en assosiant les héros mythologiques Grec et Romain connus et inconnus. Dans l’étude des astéroïdes on se réfère normalement aux quatre premiers : (1) Cérès, (2) Pallas, (3) Junon et (4) Vesta. Dans la version romaine,  Cérès devient Déméter (1108), Pallas devient Athéna (881), Junon devient Héra (103) et Vesta  devient Hestia (46) A savoir pour une version Grec ou  Romaine il peut exiter deux astéroïdes pour un même symbole !  Exemple : Cérès ou Déméter représente la même déesse de l’agriculture dans la mythologie,  c’est la version Grec ou Romaine qui change.

En commençant par Cérès  (1) le premier des  astéroïdes découvert . sans n’en perdre aucun sur le chemin.  Vous allez , découvrir  dans la liste parfois des astéroïdes qui ont été oublié  pour un temps indéfini jusqu’à une bonne âme veuille bien les sortir de l’ombre et leur redonner leur légitimité dans leur positionnement mérité…

Mythologie Grec = G, mythologie Romaine = R , mythologie Egyptienne = E , mythologie Nordique = N

  • (1) R Ceres (Cérès) : Déesse de l’agriculture, des moissons et de la fertilité
  • (2) R Pallas : la jeanne d’arc des temps moderne comme j’aime la nommée
  • (3) R Juno (Junon) : la petite Vénus des astéroïdes et la déesse du mariage
  • (4) R Vesta : Déesse du foyer et du feu sacré entretenu par les Vestales
  • (5) G Astraea (Astrée) : la fille étoile ou l’éclair ayant pour personnification la Justice
  • (6) G Hebe : Déesse personnifiant la jeunesse, elle protège les jeunes mariés
  • (7) G Iris : Déesse de l’arc en ciel et la messagère des Dieux
  • (8) R Flora : Déesse des fleurs et des jardins
  • (9) G Metis (Métis) : Déesse océanide, de la prudence, la ruse et de l’intelligence
  • (10) G Hygiea (Hygie) Déesse de la santé, de la propreté et de l’hygiène
  • (11) G Parthenope est une sirène : celle qui a un visage de jeune fille vierge
  • (12) R Victoria : Déesse de la victoire et le nom de la Reine Victoria
  • (13) R Egeria (Egerie) : nymphe des sources, une camène (fée de l’avenir)
  • (14) G Irène (Eiréné) divinité allégorique personnifiant la paix
  • (15) G Eunomia (Eunomie) : Déesse du printemps et de l’ordre, la justice et de l’équité
  • (16) G Psyché : personnification de l’âme représentée avec des ailes de papillon
  • (17) G Thétis : divinité de la mer avec la possibilité de changer de forme à volonté
  • (18) G Melpomene : est la Muse du chant de l’harmonie musicale et de la tragédie
  • (19) R Fortuna : une divinité allégorique de la chance
  • (20) G Massalia : signification de Marseille antique
  • (21) R Lutetia (Lutèce) : c’est le nom ancien de la ville de « Paris »
  • (22) G Kalliope (Calliope) : signifie « belle voix » était la muse de la poésie épique
  • (23) G Thalia (Thalie) : la Muse qui présidait la comédie à l’épigramme et aux festins
  • (24) G Thémis : personnifie la loi divine régissant le comportement des hommes
  • (25) G Phocaea (Phocée) : est une ancienne cité Grec, sur la côte de la mer Egée
  • (26) R Proserpina (Proserpine) : c’est la fille de Cérès qui fût enlevé par Pluton
  • (27) G Euterpe : « qui sait plaire », était la Muse qui représentait la musique
  • (28) R Bellona (Bellone) : était une déesse de la guerre en incarnant la part sombre
  • (29) G Amphritrite : Néréide, divinité de la mer, maitresse des monstres marins
  • (30) G Urania (Uranie) : l’astronomie et l’astrologie les deux indissociable chez les Grecs
  • (31) G Euphrosyne : la joie, le courage, la confiance, l’allégresse, la jubilation, le plaisir …
  • (32) R Pomona (Ponome) : divinité des fruits et des jardins soigneusement entretenus
  • (33) G Polyhymnia (Polymnie) : Muse de la Rhétorique et de l’éloquence
  • (34) G Circe : est une magicienne très puissante créant des métamorphoses
  • (35) G Leukothea : ancienne déesse de la mer, nommée la déesse blanche
  • (36) G Atalante : une héroïne, connue pour ses exploits hors du commun, un film français de 1935 en noir et blanc.
  • (37) R Fides : déesse de la bonne foi et de l’honneur
  • (38) G Leda : aurait inspiré un grand nombre d’œuvres artistiques et littéraires
  • (39) R Laetitia : déesse de la fertilité, personnifiant la joie et le bonheur
  • (40) G Harmonia : elle porta un collier maléfique qui marqua l’histoire de Thèbes
  • (41) G Daphné : signifiant laurier est une nymphe d’une très grande beauté
  • (42) E Isis : Sœur et femme d’Osiris et mère d’Horus
  • (43) G Ariadne (Ariane) : désignée comme une princesse mortelle, fille du roi Minos
  • (44) G Nysa : serait un lieu mystérieux
  • (45) Eugena (Eugenie) : nommée en l’honneur de l’épouse de Napoléon
  • (46) G Hestia : les oiseaux son ces animaux favoris (version romaine Vesta (4)
  • (47) G Aglaja (Aglaé) : la plus jeune des trois charités « Grâces » Eclat, Beauté et Parure
  • (48) G Doris : Une Océanide, fille de l’océan, elle eut 50 filles connues sous « Néréides »
  • (49) R Pales (Palès) est la déesse des bergers, protégeant les troupeaux
  • (50) G Virginia (virginie) : est un état des Etats Unis, une héroïne  Grec
  • (51) G Nemausa : nom latin d’une source de la cité antique de Nimes
  • (52) G Europa : est une princesse phénicienne et fille du roi Agénor
  • (53) G Kalypso (Calypso) est une nymphe de la mer ayant retenu par amour Ulysse
  • (54) G Alexandra : désigne dans les civilisations Gréco-Romaine la déesse de la chasse
  • (55) G Pandora (la boite de Pandore) : est la première femme humaine façonnée dans l’argile
  • (56) G Melete (Mélété) : Muse de la Méditation et de l’exercice,
  • (57) G Mnemosyne Déesse de la Mémoire, fille d’Ouranos le Ciel et de Gaia la Terre
  • (58) R Concordia (concorde) : déesse du Paganisme
  • (59) G Elpis : la personnification de l’espoir, portant des fleurs ou une corne d’abondance
  • (60) G Echo : « rumeur qui se répand » aide Zeus à tromper la jalousie de son épouse Héra
  • (61) G Danae (Danaé) : mère de Percée, un oracle en bouleversa sa destinée …
  • (62) G Erato : est l’une des 9 Muses, patronne de la Poésie lyrique et Erotique
  • (63) G Ausonia : un ancien nom Grec pour désigner l’Italie
  • (64) Angelina : choix controversé qui devait opter pour Angelia la déesse messagère
  • (65) G Cybèle : signifie « gardienne des savoirs » et personnifiant la nature sauvage
  • (66) Maja (maïa) : signifie « petite mère » est l’ainée des pléiades et mère d’Hermès
  • (67) G Asia : découvert à l’observatoire de Madras en inde , Asia est la fille du Titan Océan
  • (68) G Léto : Déesse de la maternité et mère d’Artémis et Apollon
  • (69) G Hesperia (Hesperie) : nommé en l’honneur de l’Italie
  • (70) G Panopaea (panopée) : fille du dieu marin Nérée et de l’Océanide Doris
  • (71) G Niobe : Mère des « Niobides » qui d’après Homère étaient au nombre de 12
  • (72) R Feronia (Féronie) : associé à la fertilité et à l’abondance, aux travaux d’agriculture …
  • (73) G Klytia (Clytia ) : l’une des sourcse, elle aurait été amoureuse d’Apollon
  • (74) G Galatea (Galatée) : Néreide , définition à la peau blanche comme du lait
  • (75) G Eurydike (Eurydice) : nymphe des arbres et du chêne, compagne d’Orphée
  • (76) N Freia : une déesse majeure dans le paganisme germanique et nordique
  • (77) N Frigga (Frigg) : Epouse de Odin, elle passait ces journées à filer les nuages
  • (78) R Diana : déesse ayant pouvoir sur la procréation et la naissance des enfants
  • (79) G Eurynome (Eurynomé) : entre autre reine pré-olympienne et épouse d’Ophion
  • (80) G Sappho : Poétesse connu pour ces attirances pour les jeunes filles
  • (81) G Tersphichore (Tersichore) : Muse de la danse et parfois mère des sirènes
  • (82) G Alkmene (Alcmene) : est la dernière conquête de Zeus et la mère d’Héraclès
  • (83) Béatrix : inspirée par Beatrice Portinari, personnage de fiction, dont Dante est épris.
  • (84) G Klio (Clio) « célébrer, chanter » déesse de la mémoire est une muse de l’histoire
  • (85) G Io : une mortelle dont Zeus tomba amoureux et transforma en génisse …
  • (86) G Semele (Sémélé) : est une ancienne déesse de la Terre et l’une des maitresses de Zeus
  • (87) Sylvia : 1) il proviendrait de Rhéa Silvia, la mère des jumeaux Romulus et Rémus …
  • (88) G Thisbe : et Pyrame sont deux amants légendaires de la mythologie greco-romaine
  • (89) Julia : aurait été nommé d’après sainte Julie de Corse.
  • (90) G Antiope : il existerait plusieurs personnages dans la version mythologique
  • (91) G Aegina (Egine) : est une île grecque dans la mer Egée
  • (92) N Undina (ondine) : sont des génies des eaux dans la mythologie germanique
  • (93) R Minerva : la déesse des métiers et des artisans est assimilée à la déesse Athena …
  • (94) R Aurora : déesse de l’aurore, fille de Titan, sœur de Sol (soleil) et de Luna (Lune)
  • (95) G Arethusa : est une nymphe (Néréide) du cortège d’Artémis et fille de Nérée
  • (96) G Aegle (Églé) : « la brillante » est l’une des trois Hespérides (nymphe du couchant)
  • (97) G Klotho (Cloto) : est l’une des trois divinités du destin, les Moires, Cloto la fileuse
  • (98) G Ianthe (Ianthé) : et Iphis leur histoire est évoquée dans Métamorphoses d’Ovide
  • (99) G Dike (Dicé) : personnifie la justice humaine et morale

Astéroïdes découverts entre le 1er janvier 1801 , Cérès (1) et le 28 mai 1868 Dike (99) 

Un petit résumé de la représentation mythologique des « 99 » premiers astéroïde, car le nom choisi par le découvreur devait essentiellement être une divinité mythologique. Vous remarquerez qu’il y a eu quelques exceptions, même si elles ne sont pas suffisamment marquées dans cet échantillon, on peut en retrouver dans la longue liste d’astéroïdes répertoriés par la Nasa.

Ce style de recherche, demande plus de temps que d’écrire un simple article astrologique et le pourquoi je n’ai pas rajouté de lien cliquable. En tout les cas ça permet dans un premier temps de repérer des astéroïdes que l’on n’aurait pas d’ordinaire utilisés dans une étude astrologique. En espérant que cet exercice de style vous aura plût et vous aura encouragé a réaliser vos propres recherches dans l’aventure symbolique.

Je trouve que ça donne une autre perceptive dans la découverte dans sa forme chronologique de la découverte des astéroïdes, comme quoi l’homme est rattaché à son histoire ou du moins de ce qu’il lui en reste. On peut intuitivement être attiré par un astéroïde pour ce qu’il véhicule énergétiquement ne serais-ce par son nom de baptême au moment de sa découverte.

@Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Vous appréciez mes articles, merci de me soutenir sur Tipeee ICI 

Le dictionnaire des astéroïdes que j’ai publié (1)

Astéroïdes n° – les 17224 nommés

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :