L'art de l'astrologie intuitive

Archives de 12/07/2020

Le dernier Quartier de Lune

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est dernier-quart.jpg

Aujourd’hui s’amorce le Dernier quartier de Lune , le 12 symbolise en lui-même la fin d’un cycle et qui s’accorde avec le « Dernier quartier » et plus particulièrement avec le Dernier croissant de Lune.
Un extrait de mon agenda 2020 :

Dernier quartier du 12 juillet : Une phase très forte en émotivité, la résurgence d’émotions éprouvantes provenant du passé. Il peut s’agir de situations récurrentes de par la difficulté de résoudre les problèmes existentiels, d’un traumatisme vécu durant l’enfance qui refait surface d’une manière inconsciente générant des peurs qu’on ne s’explique pas. Ce dernier quartier génère une fragilité, la force réside dans le degré de conscience et l’écoute intérieure dans le secret de son âme. La souffrance peut être évitée, pour celui qui est sur le chemin d’un développement personnel. L’ouverture spirituelle peut aider à soulager son mal d’être. Entretenir ce fil conducteur entre le dedans et le dehors, entre le réel et l’invisible, entre l’amour de soi et l’amour divin, mais l’on peut être préoccupé par quelque chose d’autre prenant toutes nos pensées. Il peut s’agir d’une réflexion sur l’espace-temps limité, qui nous fasse comprendre de l’impermanence de toutes choses sur terre. Un Dernier quartier métaphysique mêlant inquiétudes et résilience, ou la transmutation intérieure vers quelque chose de transcendant. Faut-il y voir une volonté de dépassement ?

DERNIER QUARTIER DE LUNE (un extrait du livre)

AGENDA 2020

Du côté de chez Cyan

Le dernier Quartier de Lune. De Chi Zijian. Editions Philippe Picquier, collection poche. 470 pages. 2010.

Une très vieille femme raconte les souvenirs de sa vie dans les montagnes du nord de la Chine, nous faisant traverser le 20e siècle au sein d’un clan évenk.

Je n’avais jamais entendu parler des Evenkis avant d’ouvrir ce livre et, pour tout dire, il avait atterri dans ma WL à cause du titre et de la couverture. Je ne suis même pas sûre que j’avais lu le résumé jusqu’au bout, j’avais sans doute juste aperçu un bout de phrase mentionnant la Chine du nord du coin de l’oeil et ça avait suffi à me donner envie d’en savoir plus.

En ouvrant ce livre, je n’avais donc aucune idée de son contenu réel. Et quelle surprise! Le genre de surprise qui vous fait mesurer l’immensité de votre ignorance, vous voyez? Je n’imaginais pas…

Voir l’article original 266 mots de plus

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :