L'art de l'astrologie intuitive

C’est le titre d’un livre que j’ai depuis un moment dans ma bibliothèque, que j’avais trouvé dans mon ancienne vie dans un vide grenier.

C’est tout ce que je vais dire pour la petite anecdote, parce que la personne qui se débarrassais de ce livre je la connaissais indirectement !

Pour revenir a ce livre, je l’ai pas encore prise le temps de le lire et après présentation du livre sur Instagram, ça m’à donné l’envie de prendre ce temps. L’auteur « Louis MacNeige est plutôt reconnu pour sa poésie et nom pour « l’astrologie ». Ce livre  a été écrit comme une histoire et non comme un livre d’astrologie avec ces interprétations du début jusqu’à la fin. Aujourd’hui, il me donne davantage de le lire que toutes ces années qui ce sont écoulés. Vous allez savoir pourquoi  dans le développement de cet article.

Louis Mac Neige est né un 12 septembre 1907, un Soleil en Vierge avec une Lune en Poissons, la poésie est marqué par la conjonction de Neptune/Nœud nord en Cancer, trigone la Lune/Scorpion et Saturne/Poissons formant une belle énergie dans les signes d’eau, parlant de réceptivité et d’inspiration poétique. Le jour de son décès le Soleil progressé avec rejoint la Lune natale.

  • Dans le natal : le Soleil conjonction Mercure et Vénus
  • Dans le progressé : la Lune conjonction Mercure rétro et Vénus

Je trouve que c’est un accord parfait pour un départ, qu’en pensez-vous ?

Actuellement, il y a un fait astrologique des plus intéressants, même si ce poète astrologue, nous a quittés depuis longtemps, les planètes continuent leur croisière autour du zodiaque. Dans son ciel progressé, on peut y voir une Nouvelle lune en conjonction Uranus, ce dernier en conjonction Mercure, c’est idéal je trouve pour sortir de l’ombre et regagner en popularité. Cette Nouvelle lune progressé se situe dans l’axe d’opposition à sa Lune natal.

J’ai été étonnée sur instagram de voir autant de publication pour ce poète et je dois dire très peu en astrologie.  Ce n’étais pas uniquement un poète, mais aussi un dramaturge, il aurait écrit d’après wikipédia pas loin de 10 pièces de théâtre, deux fictions, 10 essais, le livre d’astrologie en faisait partie, ainsi qu’une quinzaine de livres de poésie.

Le livre d’astrologie, fût publié l’année suivante après sa mort en 1964, sous une conjonction parfaite de Mercure rétro et de Vénus dans l’encadrement du Soleil/Scorpion et de la Lune/Sagittaire.

En feuilletant le livre, j’ai trouvé une poésie : Des planètes et des Bergers

  • Mon fils je te donne à entendre
  • Ce que je scay et puis comprendre
  • Du ciel et estoilles qui y sont …
  • Tu trouveras belles doctrines
  • Qui te donront aduisement
  • De ton fait et gouvernement.
  • Car je te diz et si t’enseigne,
  • L’une est triste, l’autre joyeuse,
  • L’une fière, l’autre joyeuse,
  • L’une fière, l’autre amoureuse,
  • L’une chaulde, l’autre très froide,
  • L’une est doulce et l’autre roide
  • L’une venteuse, l’autre fresche,
  • L’une moite, l’autre sèche,
  • L’une arrogante, l’autre bonne,
  • Ainsi que Dieu si leur ordonne,
  • Conclusion plaise ou non
  • L’une bonne, l’autre mauvaise
  • Saturne froit qui tient l’empire
  • Des sept planètes est le pire.
  • Et marschault qui bien l’apperçoit
  • Ne vault rien mieulx que chose qui soit.
  • Jupiter bon aussi est venus.
  • Les deux sont les premiers tenus.
  • Mercure ploye à deux endroits,
  • Bon ou mauvais comme par droits,
  • Se treuve joint à quelcun autre
  • Qui le fait tel que luy : non autre.
  • Soleil et Lune ont les renoms
  • De moitié mauvais moitié bons.
  • Ainsi saura sans faire doubte
  • Leur mauvaityé ou bouté toute.
  • Par la figure qui s’ensuyt,
  • Cognoistras de jour et de nuit
  • En chacune heure quel plnète
  • Règne, se bien savoir te haite
  • Et comme leurs heures sont toutes
  • Aucun temps longues autres courtes …

Le Calendrier et Compost des Bergers éditions de 1497

Nous avons actuellement l’axe des Nœuds lunaires dans l’axe des signes Gémeaux et Sagittaire, comprenne qui pourra, disons que c’est de circonstances ce poème, il a trouvé cette journée Pleine lune de mai, pour se montrer au grand jour.

Si vous avez l’occasion   au détour d’un bouquiniste de rencontrer ce livre, prenez-le car il vaut vraiment le détour. Dans sa version en français ce livre a été édité en 1966, sous une conjonction de Pluton/Uranus et juste après l’opposition à Saturne en 1965 et avec Neptune l’âme du poète faisant le pont a cette configuration de l’époque.     

Si vous voulez avoir une idée de la pratique de l’astrologie , de ces astrologues disparus, vous trouverez dans ce livre la trace d’une mémoire. L’esprit critique de l’astrologie de l’auteur provient de son signe solaire la Vierge en conjonction Mercure et Vénus dans l’axe d’opposition Saturne en Poissons, ce dernier se trouvant actuellement dans le transit de Neptune et se trouvant par trigone dans son natal … 

©Lunesoleil   

– tous droits réservés, pour le texte  –

Vous appréciez mes articles, merci de me soutenir sur Tipeee ICI 

        

Le grand Calendrier et compost des bergers                                                                               

Louis MacNeice

L’autobiographie de Louis MacNeice

Théorie et pratique de la poésie impure dans l’œuvre de Louis MacNeice

Merci de votre participation

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :