L'art de l'astrologie intuitive

Archives de la catégorie ‘Astrologie mondiale’

Législatives 2017 (2ème tour)

18 juin

Avant toute chose, ma réflexion ne prétend pas devenir la vérité absolue, ce n’est qu’un ressenti astrologique personnel et rien d’autre.

Avec 51% d’abstentionnistes au 1er tour, un Jupiter toujours sur le MC (la destinée) et cette fois la Lune en Bélier au mi-point du sextile Neptune/Vénus présage une journée malgré une tendance à l’hédonisme et dans l’insouciance de ce qui peut arriver dans un avenir proche, le monde est ainsi fait ! Il y a néanmoins un grand carré dans les signes cardinaux qui marque ce chamboulement caractérisé par la crise politique qui perdure depuis que Pluton est entré dans le signe du Capricorne. Même si elle existait bien avant, ce malaise social est devenu de plus en plus apparent. La fonction d’un astre est de mettre en mouvement une situation et de la rendre plus évidente sur le plan collectif.

La Lune est encadrée par Neptune et Uranus en conjonction Pallas, cela renvois à la génération des années 90 où encore la jeunesse majoritaire du parti « En Marche ». Ce qui est intéressant d’observer est le dessin planétaire « Boomerang », c’est un Yod amélioré avec en plus une planète en opposition a la planète focus (il s’avère que Macron est aussi un Boomerang dans son ciel de naissance), sauf qu’ici la planète focus est Jupiter et chez Macron la Lune. Ce 2ème tour des législative met avec une plus grande clarté, une désorganisation au sein du jeu Social et également politique puisque Saturne dans sa phase rétro ne permet pas d’établir une structure cohérence, mais d’assumer ces erreurs de parcours. Saturne est aussi dans l’ombre de la Lune noire, exprime une perte au niveau des repères et peut générer un malaise psychologique, (dont l’influence va se manifester sur plusieurs semaines).

Nous sommes face à un paradoxe de vouloir confier notre confiance à un système dont les apparences et identifications sociales sont trompeuses, on peut dire qu’il y a « anguille sous roche », étant donné que Jupiter toujours en phase de stationnement reçoit deux quinconces Neptune et Vénus, une opposition de la Lune qui peut parler du masque social qui empêche de voir clairement les situations et son double carré l’un a Pluton conjonction Junon (Reine du ciel) et de Mars conjonction le Soleil noir fait résonance sur un plan collectif dépassant les frontières.

Jupiter est l’astre la plus facile à jouer son rôle de manipulateur, mais dans son positionnement actuel, il lui sera demander de développer un esprit optimiste, malgré les déséquilibres sociaux ambiant que peut générer l’effet de ce « Boomerang ». La Lune (le peuple) aura un rôle déterminant lors de ce 2ème tour après avoir dépassé les faux semblants, démasqués les mensonges et aura retrouvé confiance en lui-même pour croire en ces rêves les plus profonds. N’oublions pas en matière de pessimiste le trio Soleil/Cérès et Mercure dans l’axe de Saturne en phase rétro, permet de développer suffisamment de sagesse  et de détachement face à cette mascarade politicienne.

Après le rebondissement de l’effet « Pleine lune » du 1er tour, nous allons avancer dans  un dernier quart lunaire avec un positionnement lunaire très puissant puisque au mi-point de l’opposition croissante de Pluton/Mars , es-ce une nouvelle vague record d’abstentionnistes ? , si vous trouvé que vous n’avez rien à y faire dans ce 2éme tour et que les deux représentants politiques ne répondent pas au choix que vous auriez fait si vous aviez votez. Il faut vraiment avoir un intérêt politique, pour vous donnez cette envie de donner votre voix au candidat dont vous estimez son engagement pour une bonne cause sociale, qu’en Oh combien il peut y en avoir un faible pourcentage pour que les arguments à l’assemblée nationale se fasse entendre …

Il y aura une préoccupation forte pour l’écologie et avec cette impossibilité de se faire entendre. Ne dit-on pas après l’heure ce n’est plus l’heure …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

Cycle Neptune Pluton 1891/2383, dans le signe des Gémeaux

Sur le chemin de l’astre Uranus, le symbole du changement ?

Législatives 2017 (1er tour)

D’un 18 juin à l’autre

Le cycle de 72 ans

Législatives 2017 (1er tour)

11 juin

Nous y arrivons au jour fatidique, ça sera le moment de mettre le bon bulletin de vote dans l’urne, si on veut vraiment que ça change. Il ne faut pas se leurrer Macron n’a pas eu la majorité des électeurs, ce sont les votes blanc et les abstentionnistes qui étaient majoritaires ! (ceci était un petit rappel en mémoire du résultat des présidentielles)

Jupiter est direct, mais attention il est en phase de stationnement jusqu’au 2 juillet à 13° Balance, Saturne est encore en phase rétro et sera en conjonction exact au Soleil/Mercure de Macron 29° Sagittaire pas avant du 12 au 20 décembre et dans l’axe d’opposition Jupiter rétro. Saturne en phase rétro ralenti le cours de l’activité. C’est plus une phase de préparation que de construction de nouveaux projets. Saturne reprend sa phase directe le 25 aout et sera encore pour quelques semaines en phase de stationnement. Saturne rétrograde parle  d’obligations d’affaires non terminées, négligées. La phase rétro de Saturne est défavorable pour faire de nouveaux plans de carrière. Saturne a commencé sa phase rétro le 6 avril pour une durée de 4 mois ½

Pour ce premier tour des législatives, nous avons dans le ciel un trapèze (dessin planétaire au centre de la carte) demande de trouver un équilibre d’appoint qui peut faire défaut. Il y a l’affaire des professions de foi qui n’auraient pas été correctement envoyé, Mercure arrive au carré de Neptune et malgré son trigone appliquant Jupiter, ça fait très mauvais effet cette négligence. Souvenez-vous que Jupiter est dans un positionnement d’arrêt sur image.  Le Soleil en Gémeaux qui est relié à la communication et tout ce qui tourne autour de l’écrit, se trouve en conjonction Cérès la déesse de l’agriculture et la Part de Fortune. Peut-on penser que les mouvements écologistes peuvent gagner du terrain ou encore des sièges de députés. La position de la Lune est déterminante, 2 jours après la Pleine lune et en conjonction Junon et Pluton dans le signe du pouvoir politique dans l’encadrement de Saturne rétro et Neptune, cet idéal qui gouverne la France depuis plus de 40 ans, beaucoup de questionnement de la représentation politique dans notre pays …

La Lune en Capricorne est de nature traditionaliste et non portée à la nouveauté, son encadrement à Saturne et Pluton peut la sentir menacé dans sa structure d’être, il peut s’agir de peur psychologique non résolus. C’est une insécurité collective avec cette impossibilité d’espérance en un avenir meilleur.   C’est le climat de ce premier tour et le nombre des candidats n’aidant pas a relativiser.

Au niveau de l’action elle est nourrit par le sentiment dans le signe du Cancer, par les affinités que l’on peut ressentir non pas pour des idées, mais une préférence d’affiliation avec le milieu social que l’on appartient et que l’on veut défendre. Mars est encore dans l’axe d’opposition Saturne marque une insécurité chronique, c’est un esprit de défaite autoprogrammé par un manque en confiance, c’est le profil du pessimiste qui doute en permanence des résultats. Il peut s’agir de réserve, de retrait et de détachement pour le pas être manipulé par des médias manipulateurs.

L’incertitude du jour est marqué par le MC en Vierge et le maitre Mercure en Gémeaux au carré Neptune en Poissons dans la maison 3 la communication. Il peut s’agir d’une difficulté de faire le bon choix, surtout que la quantité prédispose à la qualité. A ce niveau le vote « Utile » ne sera pas pour tout le monde même si les signes cardinaux prévalent (Bélier, Cancer, Jupiter, Capricorne) et sont largement en tête avec Uranus, Mars, Jupiter et Lune et Capricorne, les signes mutables sont bien représentés avec (Gémeaux, Sagittaire et Poissons) pour Mercure , Soleil, Saturne et Neptune  et en écartant les astéroïdes Cérès Pallas et Junon et  planétoïde Chiron, point fictifs Part de Fortune et Lune noire et encore un ascendant Sagittaire et MC en signe mutable non négligeable … des rebondissements pourquoi pas. Uranus dans l’ombre de Vénus se trouvant le nouveau maitre du Nœud sud et bien relié a l’axe des Nœuds, il peut créer la surprise, mais dans quel sens …. Bonne question ….

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

Législatives 2017: pourquoi vous n’avez peut-être pas reçu vos professions de foi

Cycle Neptune Pluton 1891/2383, dans le signe des Gémeaux

neptune pluton

1er janvier 1900

Je fais suite à l’article sur Germaine Holley, où j’avais exposé brièvement les grandes lignes des dates des quatre phases du cycle de Neptune/Pluton que je glisse une nouvelle fois dans cet article.  Un cycle dont la durée se fait approximativement sur 492 ans et le dernier qui serait le 6éme cycle à partir du Bélier aurait commencé en aout 1891 à 8°, puis en mai à 7° Gémeaux en 1892

  • Phase conjonction à deux reprises, l’un en 1891 et l’autre 1892 entre 7/8 Gémeaux
  • Phase du premier quartier croissant entre 2064/2065 Neptune 25° et 27° Gémeaux et Pluton 25° et 27° Poissons
  • Phase du trigone croissant 2089/2090 : Neptune 21° et 25° Lion et Pluton 21° et 25° Bélier
  • Phase d’opposition 2137/2138 : Neptune 7° et 10° Sagittaire et Pluton 7° et 10° Gémeaux
  • Phase du trigone décroissant : 2198/2199 : Neptune 19° et 21° Bélier et Pluton 19° et 21° Lion

Ce cycle ayant commencé en 1891 + 492 = 2383 approximativement que le prochain cycle de Neptune/Pluton se fera. Les éphémérides n’allant pas jusque là, il semblerait d’après Dane Rudhyar, réflexion exposé dans son livre « la dimension galactique de l’astrologie » que l’orbe serait actuellement de 5° entre chaque cycle ce qui ferais que le prochain cycle de Neptune/Pluton devrait se situer entre 13 et 14° Gémeaux.

Voilà dans les grandes lignes ce qu’écrit Dane Rudhyar des cycles de Neptune/Pluton qui ce sont succédés sur une période de 25 siècles avec pour point de départ le cycle Neptune/pluton qui s’est fait en Bélier premier signe du zodiaque

  • 576 avant J.C : tragédie de la culture athénienne
  • Printemps 82 avant J.C : développement de l’Empire Romain
  • 410 après J.C. : le triomphe du Christianisme
  • 903 : période des croisades et des ordres médiévaux
  • 1397 : début du mouvement humaniste, la renaissance, la colonisation de l’Amérique, du rationnalise, mécanisme, l’empirisme et du matérialisme
  • 1891/1992 : découverte du rayon X, la radioactivité, les quantas, la formule d’Einstein réduisant la matière à de l’énergie et faisant la lumière l’âme de l’espace …

Vous remarquerez que nous sommes depuis sous le sextile croissant de Neptune/pluton qui est sous influence depuis l’arrivée de Neptune en Balance en 1942, Pluton y était déjà en Lion, ce sextile va perdurer jusqu’en 2038 et aura durée 95 ans, la valeur d’une vie humaine bien vécue. Ce sextile ne suffit pas pour stabiliser l’ordre du monde et est accompagné par d’autres cycles venant troubler l’équilibre précaire d’un tel cycle planétaire. Ce sextile de Lion/Balance est passé en Vierge/Scorpion puis Balance/Sagittaire, Scorpion/Capricorne, Sagittaire/Verseau et actuellement nous sommes dans le sextile Capricorne/Verseau et se terminera dans les signes Verseau/Bélier et créant une succession de génération dont il faudra compiler avec les autres cycles  Jupiter/Saturne, Jupiter/Uranus, Jupiter/Neptune, Saturne/Uranus, Saturne/Neptune, Uranus/Neptune, Uranus/Pluton pour les cycles à dimension collective.

C’est à l’entrée de Pluton en Bélier et Neptune Cancer (premier quartier du cycle Neptune/Pluton que Dance Rudhyar donne le point de départ de l’ère du Verseau en 2062. On peut dire que ce sextile Neptune/Pluton temporise l’influence et en concentre son énergie sans trop la disperser sur la surface du monde. Même si les conflits, tel des projectiles se font ressentir de ci delà sur des endroits précis et non sur une plus large étendue géographique. Il nous faut néanmoins garder à l’esprit l’organigramme de l’architecture fluctuante des planètes  dans le cosmos …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

Éphémérides pour 6000 ans – Astrodienst

LE CYCLE NEPTUNE PLUTON

Germaine Holley  « A chacun son #Soleil »

Dane Rudhyar

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :