L'art de l'astrologie intuitive

Archives de la catégorie ‘PREMIER QUARTIER DE LA LUNE’

Premier quart #lunaire du 1er juin 2017

coq duo

Un premier quartier, c’est la ligne de départ et qui donne le feu vert à toutes actions qu’elle soit physique, intellectuelle, psychologique, spirituelle … suivant la qualité du moteur pour avancer sur le chemin que nous devrons prendre. Il y a un fait astrologique de toute importance, c’est la conjonction du Soleil et de Cérès, la Déesse de l’agriculture se trouvant en apex d’un T carré , dans le signe des Gémeaux qui peut vouloir multiplier les initiatives, ou marquer d’une pierre blanche une action dans donne du sens au combat pour une idée , qui peut rencontrer un obstacle Mars/l’initiation dans l’axe d’opposition Saturne en phase rétro. Toute action entreprise au moment de ce Premier quart Lunaire peut manquer de maturité, du sens des détails et d’autant que la Lune sera dans l’axe d’opposition Neptune. Travail vite bâclé, sauf si le sens de l’analyse est scrupuleusement établit.

On peut comprendre que la précipitation ne fera pas bon ménage avec Saturne, d’autant que la Part de Fortune y sera en conjonction avec le seigneur du karma, le sage du zodiaque, dont la patience aura eu le mérite de transformer  Saturne en alchimiste dans ces jours heureux. Il y a encore Neptune en conjonction au Vertex qui est en lien avec les rencontres prédestinées, celle que l’on ne choisis pas. Et puis il y a la Lune noire dans l’axe d’opposition au Soleil, ce qui signifie que si la Lune noire était intégré dans les lignes d’aspects nous aurions un « Grand carré », ce qui donnerait de l’eau au moulin. Mieux vaut en astrologie éviter les caisses de résonance, car nous ne sommes pas là pour riposter des coups psychologiques que nous aurions créé par la grande pécheresse et divinisé à souhait. Et pourtant c’est très souvent par une mauvaise pratique de l’astrologie que cette dernière se transforme en loup garou par des diligents apprentis astrologues et non ce n’est pas pour cette raison que la Lune noire est dans cet endroit du zodiaque que tous les maux vont débarquer sur terre. Il faut cesser de se fabriquer des faux mobiles et de donner prétexte a tous délires mystico-dérapages. Un astre dans l’axe d’opposition a la Lune noire est pris de frénésie par un coup de folie suivant la nature du signe où il se trouve. Dans le signe des Gémeaux, c’est la sphère de la pensée qui va faire comme : la grenouille qui voulait devenir plus grosse que le bœuf (jean de la fontaine)

Une Grenouille vit un Bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s’étend, et s’enfle, et se travaille
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma sœur,
Est-ce assez ? dites-moi : n’y suis-je point encore ?
— Nenni. — M’y voici donc ? — Point du tout. — M’y voilà ?
— Vous n’en approchez point. » La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs,
Tout petit Prince a des Ambassadeurs,
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Avec le Soleil, c’est parfois l’égo qui tente de ce décoincé et voulant prendre le large, il est confronté à la limite de ces excès ! Ce qu’il faut savoir dans chaque opposition de la Lune noire, il y a « Priape » qui s’y cache, c’est le secret de la genèse garanti, mais laquelle penserez-vous, de chacun de nous, car dans la Lune noire il y a des parts d’ombres insoupçonnés. Mais n’allez pas encore une fois trouver des prétextes à emmêler les pinceaux, au lieu de vous poser calmement et de méditer sur quelque chose d’autres que de trouver un coupable, pour une fois changeons de scénario pour créer le héros d’une nouvelle histoire astrologique avec le trio  Pallas, Vénus et Uranus assied tous les trois a ma table  …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo  –

Premier quart de #Lune de la #nuit du 2/3 #mai 2017

nature

Vous avez certainement commencé à le ressentir, « un quart lunaire », qui vous zappe le moral, et Oui !, ce quart se précise avec « Neptune en Apex d’un Yod ». Avec cependant un gros potentiel énergétique contenu dans ce « premier quart lunaire » et la difficulté de prendre en charge ce même contenu de ce que propose Neptune. Une fragilité qui palpite et fait résonance à ce climat social que nous traversons. Neptune est la pierre angulaire de ce quart lunaire, un carrefour indispensable pour prendre appui et toucher du doigt le point de rupture pour les uns, l’ouverture de conscience pour les autres. On peut être amené à comprendre ce que peut traduire « un bien pour un mal », dans ce positionnement vouloir faire du bien peut provoquer ce mal, que vous n’aviez pas vu venir. Il faut savoir que dans la force  il y a aussi la faiblesse. Un « Yod » et ces interminables défis sur soi-même, comme ces électrocutions intérieurs. Tout dépend de l’émotion que vous avez programmée inconsciemment sans en évaluer les dommages psychiques que vous devez exprimer pour vous libérer d’un traumatisme accidentel.

Ce « Yod » nous oblige à une détermination intérieure, par un effort conscience de réflexion profonde sur les mécanismes inconscients et ne devrait pas être le seul responsable de vos maux. Un Yod, oblige à vivre une certaine pression psychologique que nous ne devons pas négliger.  Nous sommes dans une phase d’intensité et de dispersion des énergies. Il est demandé de réaliser un travail émotionnel, de clarifier ces pensées et de regarder en face ces stratèges émotionnels  comme autant de portes de libération qui s’ouvrent vers de nouvelles possibilités et pour cela, il faut en évacuer tous les pathogènes intérieurs. Un Yod, ne prévient pas, c’est une embuscade qui vous tombe dessus comme le cheveu dans la soupe, il ne faut pas en faire une maladie avec les symptômes qui peuvent se guérir à condition de le vouloir et de passer à autre chose de plus distrayant.

Après avoir dépassé les vieux réflexes traumatiques, vous pouvez faire ressortir vos facultés intuitives, votre volonté de rebondir dans l’énergie du « triangle atypique » et dompter le T carré dont Pluton est en apex. Il y a de nombreuses potentialités d’ouverture vers la connaissance de soi et dépendra en priorité de la situation vécue dans ce périmètre d’influence de ce quart lunaire. L’exigence serait de développer ce surplus d’humanité, même si vous pouvez avoir l’impression que ça manque terriblement dans notre monde. C’est une capacité qui sommeil  en l’homme et qui se présente sous ce premier quartier avec une exigence bien réelle et qui comporte un risque d’erreur à la clé et tout dépend de la perspective recherché.

On peut penser que le choix, il est déjà fait car il est la somme de toutes les intentions réunies. Il y a la semence de l’exploit qui doit suivre le mouvement ascendant de la phase lunaire jusqu’à la Pleine lune. Nous sommes aussi dans une phase d’évolution d’une idée motrice à accomplir avec le risque de dispersion. L’idéal serait de renforcer l’énergie dans une seule direction, car là réside toutes les forces rassemblées. Nous sommes également dans une force de « feu »,  de courage et de volonté et d’optimisation, car la confiance est le meilleur antidote qui soi pour contrer les forces obscures qui cohabite autour de nous et même à l’intérieur de nous et les phases de la Lune en sont le reflet permanent …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo  –

Premier quartier #lunaire d’#avril 2017

 

Vénus jupiter

Mode héliocentrique avec le Soleil au centre du zodiaque et la Lune en conjonction à la Terre et Vénus et Jupiter rétro

Il y a un grand carré dans le ciel astrologique qui réactualise ce que l’on croyait que l’influence n’était plus d’actualité : le Premier quartier du cycle Uranus/Pluton. Il faut se dégager de sa consonance négative, certes c’est une phase de changement et de bouleversement de nos mauvaises habitudes dans tous les aspects de notre vie. On s’est aperçu, ce que l’on a appris, va être remplacé par autre chose, que les acquis d’hier, ne seront pas les acquis de demain. Il y a un profond réveil de la conscience sur toute la planète, mais la question fondamentale a se poser, c’est ce qui est pour sa soi, dans sa globalité.

Les quatre Déesses participent à ce changement en profondeur, la Lune conjonction Vesta, Vénus rétro conjonction Pallas, Mars conjonction Cérès et Pluton conjonction Junon. L’arrivé du Soleil sur Uranus c’est l’opportunité de révolte intérieure d’autant qu’Eris (déesse de la discorde) déclenche une profonde révolte psychologique dans l’axe d’opposition Jupiter rétro nos référentiels sociaux.

Nous avons accès a plusieurs niveau de lectures, chacun avec ces connaissances aura accès a ce qui lui correspond le mieux, pour ma part j’ai choisi un mode de lecture, mais il en existe plein d’autres. On peut y voir un réveil de nos patterns sur un plan purement collectif et aussi individuel pour ceux qui y sont connectés sur le plan vibratoire. Ce qui fait que nous sommes attirés inconsciemment à vivre des expériences que l’on peut considérer comme extraordinaire du fait que ça change de ce que vous avez l’habitude de vivre ou encore de lire. Il se peut très bien que c’est quelque chose que vous connaissiez en apparence seulement et que l’opportunité vous ai donné d’en approfondir le contenu.

A un autre niveau vibratoire si vous n’êtes pas trop regardant des aspects astrologiques  par une emprise trop fortement imbriqué émotionnellement, il y a une autre possibilité en mode héliocentrique (Soleil au centre du zodiaque par la conjonction des deux bénéfiques Vénus/Jupiter en conjonction au duo Terre/Lune. On peut comprendre que la croyance peut fausser à un autre plan de l’être, les perceptions intuitives, au-delà des jugements extérieurs, votre constitution intérieure peut s’ouvrir a une autre dimension plus cosmique et moins psychologique.

Ce weekend j’ai écouté une vidéo sur la « macrobiotique » qui est construit sur l’équilibre des forces Yin et Yang et en comparaison à une certaine pratique astrologique, il nous faut aussi être à l’écoute de ces deux modes de lectures complémentaires, pour ne pas être dans un état permanent de manque ou carence énergétique. Le bonheur est possible à condition de trouver son point d’équilibre entre deux modalités complémentaires et non opposées. Nous sommes à l’orée du chemin, il suffit de faire le pas, d’aller au-delà de nos croyances et des limites de l’inconnu…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte   –

Hélio

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :