L'art de l'astrologie intuitive

Archives de la catégorie ‘Santé & bien-être’

#Voir de Mieux en mieux

J’ai commencé cette série en 2011 avec l’entrée en Bélier d’Uranus et Mercure en phase rétro dans ce même signe. Ensuite la même année un article sur le même sujet sous le premier quartier du cycle Uranus/Mercure.  2012 deux autres articles sous un trigone du cycle Uranus/Mercure. La particularité Mercure était dans sa boucle rétro. Nous y sommes encore en 2017 sous un trigone croissant du cycle Uranus/Mercure avec un Mercure en phase rétro qui revient au trigone Uranus/Bélier durant la première quinzaine de Septembre (la première rencontre c’était faite au moment de la Nouvelle lune de juillet).

J’ai décidé de vous partager les deux articles que j’avais écris sur « facebook » pour la simple raison que sans les liens il vient difficile de retrouver la page et que ces articles seront beaucoup mieux sur mon blog.

1) – VOIR CLAIR SANS LUNETTES 

Cette réflexion fait suite à la précédente « Uranus en bélier sur le plan médical, changer vos habitudes et vos croyances … », je suis resté très prudente pour aborder une réflexion générale d’une supercherie qui est ignoré par un grand nombre d’individus. Il y a que quinzaine d’année Lise Bourbeau dans son livre «QUI-ES-TU » 23ème édition vendu à 200 000 exemplaires) à évoqué sous un autre angle les différents problèmes des « yeux» dans sa rubrique : TU ES TES MALAISES ET TES MALADIES. Pour l’auteur lorsque l’on a des problèmes de vision c’est que « l’on se laisse déranger soit parce que l’on voit ou soit parce que l’on ne veut pas voir chez quelqu’un »
– La MYOPiE : il aurait développé trop d’inquiétude dans son enfance, il a pu être choqué par quelque chose qu’il n’aurait pas du voir et il aurait déclenché de la myopie pour ce protéger de l’agression extérieure. Il serait trop centré sur lui-même…
– La PRESBYTIE : Il faudrait réexaminer ces peurs et faire l’effort de modifier ces croyances, lâcher prises sur les perceptions extérieures et s’accorder une plus grande confiance…
– L’ASTIMATISME : Devrait se réapproprier une confiance perdu, écouter davantage son intuition, réapprendre à s’aimer à s’accepter différent des autres…
– La CATARACTE : on s’empêche de voir la réalité à l’extérieur de soi-même, on peut être trop imbu de soi-même
– Le GLAUCOME : en 2004 il en été recensé 700 000 cas en France qui sont manifestent chez les personnes qui vivent sous pression et ne laissant pas échappés la pression. Il serait un signe de rancune non exprimé ainsi qu’une difficulté à pardonner. La clé serait d’évacuer ce trop plein d’émotion que l’individu retient prisonnier au fond de lui-même. ..ect….
Les yeux sont le reflet de l’âme mais aussi le thermomètre de notre état émotionnel qui prend tout à sa charge et le renvoi sous forme de trouble de la vision. Ce que j’ai retenu dans le livre de Xanath Lichy « Voir Clair » que l’on est une passoire d’ « émotions » que nos yeux vont capter créant une fluctuation des champs visuels. Ce qui veut dire que lorsque nous sommes fatiguée que cela à une incidence sur notre vue qui aura très certainement baissé pour remonter lorsque la fatigue aura disparu. Le fait de dissimuler des émotions de ne pas les exprimer peut jouer défavorablement sur la vitalité de notre vue qui peut chuter brusquement.
Kiran Vyas l’auteur du livre « Yoga des Yeux » évoque que nous avons deux visions celle intérieure et celle que nous connaissons extérieure. Il me semble que Xanath Lichy en a parlé également dans son livre. Que pour améliorer notre vision externe il faudrait reconnaître notre vision interne, les deux fonctionneraient en synergie. Ne pas vouloir affronter ses peurs, nos yeux vont prendre en chargent nos défaillances émotionnelles pour les transformer en disfonctionnement oculaires et nous empoisonner notre vie. Il faut prendre le mal à ces racines avant qu’il soit trop tard que des symptômes ce soient manifestés. Et lorsqu’ils sont là, il y a toujours une possibilité d’y remédier par un changement de comportement, des exercices adaptés. Que l’âge n’aurait rien à voir, l’amélioration est possible pour celui qui le veux, qui fait le travail psychologique pour modifier ces croyances et ce donner les moyens de voir autrement.
Pour celui qui voudrait améliorer sa vue , il faut savoir que le chemin sera long et sera semé d’embûche, mais rien n’est impossible pour celui qui a la conviction de gagner la bataille intérieure et de vaincre ces obstacles psychologiques. Les outils employés vont dépendre du trouble de vision de chacun, que le travail entrepris ne sera pas le même pour un hypermétrope qui voit très bien de loin et moins bien de près qu’un myope qui voit mieux de près que de loin…. Les techniques employés sont le yoga des yeux (qui sera déconseillé pour ceux ayant subi un décollement de la rétine), il faudra travailler la pensée positive, la visualisation positive, il est également conseillé de faire un travail d’écriture en choisissant des formules pour favoriser le rétablissement d’une meilleure visibilité de la vue. L’alimentation doit aussi privilégier les aliments favorisant la «vue » en remplaçant les produits industrialisés qui sont considérés comme « morts» par les fruits, légumes, miel, céréales … considérés comme des aliments « vivant» Le sucre blanc raffiné sera à proscrire qui est l’ennemi n°1 des yeux, préférer les laits végétaux au lait de vache et produits dérivés. Les produits de couleurs «orange » sont fortement conseillés comme les carottes, abricots, melons, les agrumes…. Vous trouverez certainement un complément d’information sur internet pour faire plaisir à nos yeux. Aujourd’hui la grande mode ce sont les «graines germées » qui ne peuvent vous fournir les nutriments indispensables pour vos yeux. A contrario il faudra abandonner vos habitudes de prendre des boissons alcoolisées de vivre dans une atmosphère de fumée ou d’être soi-même un fumeur. Améliorer sa vue demande de réaliser un exploit qui va occasionner de nombreux sacrifices et vous obliger à changer vos comportement alimentaires, d’état d’esprit, de gestion du temps…
Avec l’ère de l’informatique et ensuite d’internet qui oblige les yeux à s’adapter à d’autre contrainte visuelle qui peuvent avec le temps développer des troubles visuels dont la conséquence de fixité sur l’écran trop fréquemment entraine irrémédiablement une baisse du champs visuel. Des individus ayant une excellente « vue» vont avec le temps subir sournoisement une altération de la vue qui n’aurait pas eu lieu de façon ordinaire. Il faudra aussi se déprogrammer des formes pensées qui veulent après 40ans on devient presbyte ; si vous le croyez vous le deviendrez, mais si vous dépassez ces fausses vérités vous pourrez conserver jusqu’à un âge avancé une excellente vision. Très souvent ce sont les épreuves de la vie , les décès de personnes proches dont la souffrance va exposer nos yeux vers une grande fragilité d’autant si c’est la partie de votre corps la plus sensible. Et c’est très souvent à un âge avancé que la cataracte se manifeste suite à la perte d’un être cher. A ce moment on se repli sur soir , on perd la motivation essentielle à un bon équilibre psychologique. Les accidents de la vie peuvent se vivre tout au long de notre vie, sans prendre véritablement conscience que les «yeux » vont être les premiers touchés par nos variations émotionnelles. Notre société actuelle privilégie le confort à différent niveau en échange de quelques euros qui sans un travail conscient sur nos réelles causes ne pourront supprimer les effets. Et puis il y a ce que l’on s’autorise à voir et ce que l’on ne veut pas voir ou qui se perçoit de façon déformé en conformité à notre état d’esprit du moment.

2)  La vue c’est la vie 

Si on m’avait dit à 7ans que si je commence à porter des lunettes, j’en porterais toute ma vie et si l’on m’avait donné le choix de dire non j’aurais certainement refusé. On peut comprendre pourquoi le port de lunette est considéré comme un « confort» et non une « nécessité » et le pourquoi c’est si peu remboursé par la sécurité sociale. Bien sur que vous pouvez vous faire « opérer » pour vous dispenser de porter des lunettes, mais ce choix a encore un coût qui n’est pas a la porté de toute les bourses en attendant quand on va chez l’opticien qui suivant le problème de vue, il faut s’attendre à une dépense que l’on saurait bien dispenser.
Que cela soit la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, ne sont pas considérés comme une maladie mais comme un « défaut » de la vue que l’on camoufle par le port de lunette. La cause profonde est ignoré, on en parle pas lors de notre entretien chez l’ophtalmologue qui a souvent des patients qui attendent leur tour. Jamais un ophtalmologue n’a abordé la dimension psychologique ce qui lui importait c’était de diagnostiquer l’état de votre vue si elle c’était amélioré ou dégradé au tel cas il ordonnait une nouvelle paire de lunette.
La vue c’est la vie qui est galvaudé par le corps médical en particulier par les ophtalmologistes et les conventions de la sécurité sociale par une désinformation d’une réalité tronqué. Je dénonce au « scandale » d’avoir laissé se développer la plus grande des machinations d’un abus de confiance sur des vérités que l’on se garde de rendre public et pourquoi ?
Il ma fallut 42ans avant de sortir de l’ignorance que le port des lunettes de « vue » était un trompe l’œil qui s’habituait à un support détourné et l’enfermait dans une spirale infernale où il y avait aucune issue possible, la condamnation à vie. « NON » ce n’est pas un cauchemar, ce n’était qu’un rêve et à présent, j’y «VOIS PLUS CLAIR » grâce au livre de Xanath Lichy « voir clair : comment abandonner ses lunettes » qui nous apprend tout ce que l’Ophtalmologue s’est interdit de crier sur les toits.
Avec de telles bévues il ne faut pas s’étonner si la sécurité est en déficit, c’est une institution qui est responsable d’une arnaque monstrueuse. C’est comme d’imposer le port de « verres progressifs » ne faite jamais cette erreur qui peut s’avérer être incompatible avec des heures passé sur internet, vous pouvez par ce biais déclenché des lésions irréparables ???
Un Français sur deux aurait des problèmes de vue, on peut penser mais qu’es-ce que l’on s’empêche de « voir » ?, qu’es-ce que l’on ne veut pas « voir» ?, ces questions l’ophtalmologue aurait du nous les poser avant de décider de nous imposer le port de lunettes. Les lentilles ne sont qu’une façon de déplacer le problème et de ne pas vouloir le voir en face. Les « yeux » sont les premiers à prendre en charge nos chocs émotionnels par une simple baisse de la vue qu’en oubliant de vous dire que ce passage sera « transitoire » et non à vie. Qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres jusqu’au jour ou la vérité éclate au grand jour. Si après cette réflexion vous avez développez une aversion pour les ophtalmologues vous pouvez toujours vous tourner vers un Orthoptiste pour la rééducation de vos yeux, des exercices, une alimentation plus appropriée et en adoptant une pensée positive…

Les Sutras du Parfait Bonheur de Pâvana

sutra

Décide que ce qui t’arrive ne compte pas

Mais décide-le vraiment

Rien n’est vraiment important

Comprend-le,

Mais comprend-le vraiment !

Ce qui t’arrive n’a aucune réalité

Dans la réalité de l’univers,

Ce qui t’arrive n’a aucune réalité

Dans l’échelle du temps ;

Ce qui t’arrive n’a aucune réalité

Dans l’immensité de l’univers

Comme devant l’écoulement de l’instant.

Arrête-toi un instant et pose-toi

Ces salutaires questions :

Que restera-t-il

Dans cent ans,

Dans mille ans ?

De ce que tu vis aujourd’hui ?

Que reste-t-il

De ce psychodrame, cette mise en scène,

Ces alternances de joies et de peines ?

Quelle est ta réalité de ce que tu vis

Dans l’immensité de l’infini ?

Quelle est la réalité de cette situation

Qui t’inquiète ou t’accable

Si tu la contemples assis

Depuis le cœur de la galaxie ?

Restitue chaque chose dans l’espace et le temps

Utilise ce qui t’arrive comme un défi,

Une occasion d’évolution

Une nouvelle leçon

Dans l’univers — cité

De l’universelle Conscience.

Ce qui t’arrive ne compte pas,

Ce qui t’arrive ne t’appartient pas.

Dès lors, ne rejette rien ni personne,

Ne condamne aucune situation

Que l’univers et la vie te présentent.

Fais face avec courage et détachement,

Observe le flux et le reflux des événements

Dans le champ de l’universelle conscience.

N’oublie pas

Ce qui t’arrive ne t’appartient pas

Ce qui t’arrive ne compte pas.

Médite ces mots de sage :

Rien n’arrive et cependant tout arrive

Et tout est indifférent

Décide que ce qui t’arrive ne t’appartient pas

Décide que ce qui t’arrive ne t’appartient pas

Mais décide-le et comprend-le vraiment !

Tu es une manifestation de l’univers

Qui t’à crée à son image

Et qui de tes vies  écrit les pages.

Tu es une manifestation de l’infini

Qui explore à travers toi chaque domaine du fini.

Détache-toi de toi-même,

Ne t’inquiète pas

Ne te soucie pas

L’univers qui t’a créé,

Sait parfaitement où il va.

Tu es un prolongement de l’univers

Qui marche à tes côté

Une parcelle de pure lumière

Née de l’immensité.

Ce qui t’arrive appartient à l’univers

Qui est ton père créateur,

Ton guide intérieur,

Le sage

Qui te mène avec bonheur

Au-delà des âges

Tu es prolongement de l’univers

Lâche prise et laisse faire !

Extrait du livre les Sutra du Parfait Bonheur de Pâvana 

L’homme qui voulait être #heureux

lire en liberté

Si vous ne l’avez pas lu ce livre, profitez de l’été ou de vos vacances pour découvrir ce merveilleux roman de Laurent Gounelle, que je viens de lire le jour de la « Pleine lune », l’histoire se déroule à Bali entre un sage spirituel et un homme sur le chemin de sa quête intérieure. J’ai passez un fabuleux moment dans la lecture de ce livre. Je l’avais repéré quelques semaines plutôt chez un bouquiniste, mais j’avais opté pour un autre sur l’astrologie. Ce n’est pas dans mes habitudes de lire des romans, mais lorsque le fond de l’histoire parle de développement personnel et permet d’approfondir la connaissance de soi. Se laissez partir dans l’aventure de quelque chose, qui vous attire intérieurement sans en connaître la raison véritable. C’est un chemin qui nous demande de quittez ces vieux modèles de pensées pour découvrir une autre réalité, pour transformer radicalement des croyances périmées, mais pour cela il faut accepter de changer et d’adopter un nouveau fonctionnement intérieur. Un livre qui peut vous aider à décrocher votre étoile, à quitter un modèle de pensée erroné. Mais le travail restant a votre charge, personne d’autre ne peut le faire a votre place, cela demande une disponibilité pour en recevoir l’enseignement qui va en garantir que vous marchez sur le sentiez de votre quête personnelle.

Sans plus attendre un extrait du livre qui ma enthousiasmé : […] Maintenant, imaginez que vous ayez une croyance opposée, à savoir que le monde est amical, que les gens sont gentils, honnêtes et fiables et que la vie offre quantité de plaisirs bons à prendre. Faites comme si cette conviction était profondément enfouie en vous. Sur quoi se porterait votre attention en ce moment, et que pourriez-vous décrire, les yeux fermés et les oreilles bouchées ? […]  Exactement ! Ce que l’ont croit de la réalité, du monde environnant, agit comme un filtre, comme une paire de lunettes sélective qui nous amène à surtout voir les détails allant dans le sens de ce que nous croyons … Si bien que cela renforce nos croyances. […]  Quand vous croyez une chose, elle vous amène à adopter certains comportements, lesquels vont avoir un effet sur le comportement des autres dans un sens qui va là encore renforcer ce que vous croyez […] p.52/53

Dans ce livre du début jusqu’à la dernière page on reçoit  à chaque rencontre avec le sage une clé de sagesse, dont le lecteur est invité à vivre une nouvelle prise de conscience en soi-même. C’est une aventure au cœur du vivant avec des expériences scientifiques qui sont partagés pour donner plus de poids à la vérité a ce que vous lisez.   Un roman initiatique qui vous transforme de l’intérieur, c’est son but initial. Laurent Gounelle est né le 10 février 1966 au moment d’une conjonction de Vénus maitre de son Nœud nord en Taureau en conjonction Jupiter/Mars sa quête d’évolution c’est une recherche passionnée du bonheur qu’il transmet par ces livres. Naissance sous un dernier quartier de Lune, sa mission c’est aussi d’exprimer ces émotions la Lune en conjonction le Nœud nord …

Un livre qui avait capté suffisamment mon attention, pour que je me décide enfin à le lire sans plus attendre. Car je n’étais, pas au bout des révélations surprenantes par la lecture de ce livre. Vous pouvez avec de la chance de trouver une bibliothèque lire en liberté, dans un vide grenier ou encore vous le faire offrir. Un tel succès ça ne s’invente pas et vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez, mais si vous lisez cet article, poussez la porte un peu plus lien par les liens que je vous mets à disposition. L’émotion du cœur, ça se partage et l’effet en sera davantage garanti en retour …

J’ai été comme hypnotisé par ce livre, même si la première fois je lui ai résisté, mais la tentation peut en devenir insuportable alors jai craqué …

Première parution de ce livre en 2008, j’ai mis 9 ans avant d’arriver jusqu’à lui, de façon détourné la première fois.
Le 9 cest l’hermite dansle tarot de marseille, c’est l’instructeur, le sage et le guérisseur de ce merveilleux livre . On peut associé le 9 au chemin spirituel a accomplir, en numerologie le 9 cest la fin d’un cycle, c’est l’initiation intérieure, la quête de sens, de soin, l’amour universel …

Le partage est le temple de la vérité intérieure et l’éclosion de la connaissance de soi.

Du meme auteur juste avant j’ai lu « le jour où jai appris a vivre », j’ai moins aimé, mais j’avais apprécié ces discussions avec sa tante. Il y avais plusieurs petits scénarios en jeu qui obligeais à  patienter pour connaître la suite en lisant en parallèle , même si les personnages faisaient partie de l’ambiance de l’histoire …
Je pourrais dire, comment j’ai fait pour lire deux livres de cet auteur, il y en a tellement d’autres que j’aurais pu croiser …

©Lunesoleil

– TOUS DROITS RÉSERVÉS, POUR LE TEXTE ET LA PHOTO SAUF EXTRAIT DE LIVRE –

« L’homme qui voulait être heureux »

LAURENT GOUNELLE – L’HOMME QUI VOULAIT ÊTRE HEUREUX

L’Homme qui voulait être heureux – Laurent Gounelle 

L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle 

L’homme qui voulait être heureux de Laurent GOUNELLE

L’homme qui voulait être heureux

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :