L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘Antéros et Eros’

#Éros le #Dieu de l’#amour à la #rencontre de #Pluton en #Capricorne

Le mythe d’Eros

Voilà un petit moment que je n’ai pas parlé du Dieu de l’amour « Éros » qui va rencontrer successivement trois fois Pluton le dieu des enfers connus sous le nom d’Hadès dans la mythologie qui enleva Perséphoneréactivant notre conscience à raviver l’archétype du mythe de Pluton et de celui d’Éros en créant un schéma particulier dans la conscience humaine. C’est au plus profond de notre conscience résiduelle que nous allons explorer quelque chose que nous n’avions pas encore connaissance, quelque chose qui va faire tomber le voile de l’inconnu pour découvrir une autre vérité, qui nous était encore défendu de percevoir.  Ce processus à surement commencé pour certain d’entrevous, d’être happé par une impression étrange d’une vérité que vous ne vouliez peut-être pas entendre à l’intérieur de vous-même et qui a fait son apparition depuis déjà quelques semaines avec le premier passage de Éros et Pluton.

(suite…)

Eros à la rencontre d’Uranus ou l’art du jeu #érotique

Un rendez-vous dont l’influence va durer quelques jours sous la couette ?, faute de mieux elle peut-être ressenti par le biais de nos écris puisque . Éros de « Dieu de l’Amour » (suite…)

La course poursuite entre #Eros et #Antéros et le retour de l’être aimé

Saviez vous que le Dieu de l’amour Eros avait un frère ?, du nom d’Antéros  et  fils d’Arès et d’Aphrodite. Il incarne l’« amour retourné » (signification de son nom => anti- (« en retour ») et éros (« amour »), c’est-à-dire l’amour réciproque ; il punit également ceux qui se moquent de l’amour… On peut dire que Antéros est le complément de l’amour d’Éros par sa flèche légendaire provoque la passion mais c’est par le seul pouvoir d’Antéros de le retenir.

 Antéros c’est aussi un Astéroïde dont la révolution autour du zodiaque est de 1.71 ans contre Éros 1.76ans c’est dire que la proximité fait partie de leurs jeux préférés (sur le plan symbolique bien sûr). Ça fait déjà plusieurs semaines que les deux acolytes  Éros et Antéros se suivent de façon très rapprochés sur le zodiaque qui a commencé en Novembre 2012 dans le signe du Capricorne jusqu’en juillet 2013 dans le signe des Gémeaux.

Peut-on penser que l’époque marquera fortement  une phase amoureuse prometteuse accompagnant le rapprochement  de deux symboles de l’amour complémentaire Mars et Vénus. Peut-on penser sans cette complicité sur la roue du zodiaque d’Éros et Antéros il ne peut y avoir de souhaits accordés par les Dieux de l’Olympe….

Ce qui est intéressant à souligner lors de la découverte de l’astéroïde Éros le 13 Aout 1898 et Antéros le 13 Mars 1973, la Lune se trouvais en conjonction au Nœud sud dans le signe du Cancer symbolisant la famille d’âme reliant Eros et Antéros et que l’on remarque par le chiffre 13 en commun.

En travaux pratiques il serait utile d’évaluer dans votre carte du ciel si Éros se trouve pas très loin d’Antéros pour identifier l’influence du double mythe celui d’Éros déclencheur de passion et d’Antéros qui permet d’entretenir la flamme de l’amour et l’empêcher qu’elle se consomme comme un feu de paille.

Cette rencontre si elle est trop éloigné dans votre ciel de naissance peut se réaliser soit par la progression (1jour =un an) de Éros  ou Antéros à un moment déterminer de votre vie et évaluer le cas échéant un probable rendez-vous dans un espace temps déterminé.

Désormais vous ne regarderez plus Éros de la même façon, il vous faudra en plus rajouter Antéros pour créer  une certaine forme d’alchimie amoureuse… Une course poursuite qui mérite que l’on s’y attarde pour voir au détour d’un chemin si l’on doit le prendre ou changer de direction. Es-ce-que la compréhension du double mythe d’Éros et d’Antéros peut-être considérer comme la voie royale du pèlerinage de l’amour ? Sans la manifestation de la passion d’Éros,  Antéros ne pourrais exister retenant par son seul souffle ce flux magnétique aperçu par  la flèche d’Éros…

©Lunesoleil

Antéros

Tu demandes pourquoi j’ai tant de rage au coeur
Et sur un col flexible une tête indomptée ;
C’est que je suis issu de la race d’Antée,
Je retourne les dards contre le dieu vainqueur.

Oui, je suis de ceux-là qu’inspire le Vengeur,
Il m’a marqué le front de sa lèvre irritée,
Sous la pâleur d’Abel, hélas ! ensanglantée,
J’ai parfois de Caïn l’implacable rougeur !

Jéhovah ! le dernier, vaincu par ton génie,
Qui, du fond des enfers, criait :  » Ô tyrannie ! « 
C’est mon aïeul Bélus ou mon père Dagon…
Ils m’ont plongé trois fois dans les eaux du Cocyte,
Et, protégeant tout seul ma mère Amalécyte,
Je ressème à ses pieds les dents du vieux dragon.

Gérard de NERVAL   (1808-1855)

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :