L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘Astrologie quantique’

Ce que les #astrologues ne vous disent pas…

l'homme

J’ouvre le volet sur un sujet qui attire ces détracteurs mais qui n’empêche pas à la pratique astrologique d’évoluer dans un sens déterminé ??? Je suis tombée par hasard sur le titre d’une vidéo « Toutes les cartes du monde sont fausses », beau programme qui a fait tilt dans mon esprit en me disant et si les cartes étaient également fausses en astrologie ???

Il faut se mettre à l’évidence que nous nous identifions constamment à notre carte du ciel de naissance et certains astrologues coupent toutes ramifications pour ne garder que la projection du mouvement des planètes au moment de votre naissance. Mais depuis nous avons évolués alors pourquoi garder au coin de notre mémoire ce qui a fait le point de départ de notre naissance sur terre ??? Ce qui signifie que cette carte du ciel nous sert de référence tout au long de notre vie et peut en bloquer les meilleures intentions.

Dans la pratique en astrologie nous avons besoin de la date de naissance d’un individu pour ensuite établir de nouvelles cartes, comme les progressions secondaires qui se calcul : un jour après la naissance ce qui donne une année de vie. De la Révolution solaire de l’année anniversaire qui va servir de référence pour une année auquel on superpose la carte de naissance et pourquoi pas le thème progressé ?? De la prévision astrologique qui témoigne de l’influence planétaire au moment présent et qui est  contesté par une minorité d’astrologue, dont le but serait de vous empêcher de quitter votre passé ?, comme sur le Divan d’un psychanalyste pour extirper un passé que vous nourrissez au lieu d’adopter la pratique de la résilience cher à Boris cyrulnik.

Le thème de naissance est attribué à notre passé et nous ne devrions pas nous y attarder en le prenant comme un « Mandala » incontournable pouvant nous empêcher de voir notre vrai réalité psychologique du moment, que l’on peut percevoir dans nos progressions qui sont souvent ignoré.

Il y a une autre sorte de progressions que l’on nomme « Converse » en prenant comme référence un jour avant la naissance  qui est égale à une année sur le plan karmique et cette méthode est inconnue par de nombreux étudiant en astrologie.

On peut classer  la pratique de l’astrologie en trois plans de l’être

  • Progressions Converses :  avant la naissance , référence de l’âme sur le plan spirituel
  • Le thème de naissance : photographie qui marque le point de départ de tout être vivant
  • Progressions secondaires : c’est le moment présent  dans lequel nous évoluons

Dans chacune de ces catégories nous pouvons inclurent des méthodes complémentaires pour apporter du sens et sortir des clichés erronés dans lequel nous sommes assujettis. Nous sommes construit de l’inné, pour évoluer ensuite vers l’acquis fruit de notre expérience personnelle. Je pense il serait beaucoup plus simple d’étudier en priorité la carte progressé pour évaluer le conditionnement psychologique et la position des astres du moment présent. Ça peut faire une nette différence de s’identifier à quelque chose faisant partie de notre passé et  à ce qui détermine notre conditionnement psychique sur le plan intérieur que de prendre référence ce qui se prépare en nous même pour accueillir le changement en marche. Ce qui expliquerais le pourquoi nous trainons comme un boulet notre passé au lieu de nous projeter sur le futur que l’on construit dans le présent…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Dernier quartier de Lune du 19 Juin 2014, sur les pas du #Solstice d’été

tournesol

On peut être embarqué dans le tourbillon enchantée des souvenirs passés, les bons comme les mauvais moments, mais l’on préférera garder le meilleur pour la fin. L’on n’aura pas une idée très clair de ce que l’on veut, de ce que l’on est clairement et l’on recherchera à s’infiltrer dans nos pensées les plus profondes, pour démasquer l’intelligible qui peut nous manquer. C’est un Dernier quartier de Lune qui nous donne l’impression de flottement dans un monde en suspension, sans vouloir y redescendre, juste y ressentir cette familiarité commune.

Les souvenirs nous portent vers un ailleurs infranchissable, pour ceux qui n’y sont pas autorisés à pénétrer dans l’ultime jardin secret. Tous les espoirs se préparent dans le Dernier quartier de la Lune, pour être ensuite ensemencés sous la Nouvelle lune. Mais avant il nous faut y peser le pour et le contre, approcher avec une certaine frénésie nos peurs qui nous tenaille. C’est là que réside la véritable alchimie du Dernier quartier de la Lune. C’est l’initiation intérieure du combattant pour conquérir ces parts d’ombres et de lumières.

Nous traversons une période de dépouillement qui nous oblige à nous confronter à des peurs extrêmes qui vont nous déstabiliser sur le moment, pour ensuite nous révéler à nous même. Mais derrière tout ça, après en avoir saisi le sens formateur, quelque chose de l’ordre du miracle peut se manifester. Si l’on y regarde de plus près, c’est le conditionnement social qui nous dispense de vivre notre vraie nature existentielle. Nous sommes des êtres humains amputés dans un système social en faillite. J’ai l’exemple du livre « Où est Charlie », qui nous demande de le trouver parmi une foule en délire et il nous faudra souvent un certain temps avant de le repérer. Nous sommes tellement focalisé sur notre petite personne, qu’on en oubli que l’on est une goutte dans l’océan et que l’océan sans le ruisseau  serait insignifiant.

Le Dernier quartier de Lune peut s’apparenté à la formation des étoiles, certaine vont être plus brillante que d’autre, mais au départ nous sommes habilités à devenir des étoiles. Comme l’effet Big Bang de la création du monde, ne représente que le début et la fin de notre système Solaire. S’aventurer au-delà du perceptible nous permet de nous connecter à une autre source plus fluide au contact, évanescente dans la sensation. Un Dernier quartier de la Lune qu’il nous faudra toucher non pas du doigt, mais de notre âme, notre guide pour approcher la dimension cosmique des êtres que l’on apprécie. Ressentir le silence, s’en inspirer pour vers une forme créative. Oui une phase qui nous invite au chant des sirènes au détour d’une tempête lunaire.

Il n’y aura de place que pour les grands esprits, les accoucheurs d’âmes participant à ce réveil mondial. Il est important de différencier ce que l’on peu voir de nos yeux et ce que l’on peut saisir de manière intuitive. Mais si vous faite parti de ces endormis  qui se conduisent comme des moutons, vous ne pouvez comprendre ce qui se prépare en révolution de conscience planétaire. Ne vous laisser plus tétaniser par les faits divers, dont le rôle est de créer la peur collective. Ce Dernier quartier de la Lune pour soulever le voile de l’ignorance. Ce ne sont pas les fléaux qui vont sortir de la boite de Pandore mais les mystères de nos genèses …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo –

  Rendez-vous sur Hellocoton !

L’#astrologie #quantique sur le chemin alchimique de l’#apprenti #astrologue

Spirale quantique

La Spirale Quantique de l’astrologie

L’astrologie est un merveilleux outil de connaissance de soi mais est très souvent pratiqué dans le mauvais sens du poil et ce qui fait que ces armes se retournent contre l’étudiant en astrologie. L’astrologie demande un long apprentissage avant  de profiter de ces bienfaits et en attendant ce sont de ces infortunes qui font très souvent du tort  à l’apprenti astrologue en se retournant contre soi  par des interprétations faussées. L’astrologie quantique est le contraire d’une astrologie personnalisé dont le défaut, très souvent est de relever beaucoup plus de défauts que de qualités. Tomber dans le chaudron magique de la pratique de l’astrologie n’est pas sans conséquence pour celui qui ne s’est pas préparer  à s’écarter de ces dangers.

Il y a un risque de vouloir s’identifier à sa carte du ciel, de se reconnaître comme faisant partie d’un être individualisé et de s’enfermer  dans sa prison astrologique. Et pourquoi il est fondamental de privilégier, l’être faisant partie d’un  «tout » qui permet d’entretenir notre libre d’arbitre et de choisir entre plusieurs possibilités au lieu d’un seul  « choix » parmi tout le reste. L’astrologie quantique  c’est de préserver la nature profonde de chaque être humain et de ne pas vouloir chercher à le changer. Ce sont les initiations que l’homme va réaliser qui va lui permettre de se bonifier avec le temps et de grandir en conscience et certainement pas ce qu’il n’aura pas choisi de lui-même. On peut indéfiniment se perdre a vouloir contrôler sa nature d’être à trop vouloir s’identifier à ce qui nous appartient pas.

Nous sommes avant tout des créateurs qui pouvons se reconnaître dans la création d’un autre individu qui va servir de miroir et nous inviter à entrer dans cette danse cosmique, de devenir des créateurs à notre tour. Cette création va devenir cet autre de nous même qui ne cherche à se manifester  dans sa propre création en analogie au signe du Lion et son maitre le Soleil que nous sommes tous. Si nous perdons le sens de la création nous perdons en quelque sorte notre identité intérieure que chaque homme possède en lui-même. L’astrologie quantique c’est de se libérer de l’illusion d’être unique et d’appartenir au cosmos, mais de participer à la hauteur de ces capacités mentales au soutien de cet équilibre spirituel du vivant.

Nous sommes ce que nous pensons et partant de ce postulat, on peut dire que la société n’est que le reflet de nos pensées que nous avons émises dans le passé. L’orchestration des planètes nous invite à semer des idées par rapport a nos créations antérieures autant sur le plan individuel que collectif. Si nous n’apprécions pas le monde dans lequel nous vivons, nous ne pouvons qu’en prendre à nous même pour changer les choses dans l’état actuel. Il y a aussi des courants planétaires puissant à l’œuvre pour tout transformer de ce qui a été créer, car nous sommes dans un monde de changement perpétuel qui n’accepte pas la stagnation, mais l’évolution constante. Car tout ce qui entrave l’évolution doit être transmuté et nous pouvons perdre un temps précieux à vouloir avancer à contre courant de l’évolution de l’humanité.

Ce que nous demande l’astrologie quantique c’est de regarder au plus loin de ce qu’il est possible de voir et non de rester cantonné a ce qui est proche de nous. Et le pourquoi nous sommes dans une société de « myope »  à porter des lunettes et a donner raison a tous ces opticiens qui ne sont que le miroir dans le monde dans lequel nous vivons. Nous sommes des êtres humains endormis dans un système qui alimente le profit et endort les consciences dans un supposé confort  matérialiste. L’astrologie quantique c’est d’oser voir de l’autre côté du décor et devenir des Co-créateur  astrologue quantique …

©Lunesoleil

tous droits réservés, pour le texte et les photos   – ne pas reproduire –

L’astrologie en mutation sur le chemin de l’éveil des consciences

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :