L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘conscience collective’

Dernier quartier de #Lune du 17 Aout 2014, sous des énergies contradictoires

 

papillons

Ces énergies sont d’actualité depuis quelques jours que l’on peut ressentir par les caprices de la météo entre le soleil qui joue à cache – cache en permanence derrière les nuages.  Nous traversons une phase qui nous demande de prendre notre « mal en patience », faute de mieux pour ceux qui vivent le martyre en Irak et ailleurs… Pour les chefs d’état, il faudrait agir dans l’urgence, le Nœud nord (la voie d’évolution) est encadré par Mercure et Mars, il n’y a pas de temps à perdre pour que la justice soit faite sur terre comme au ciel…

On peut avoir l’impression que le bonheur soit difficilement récupérable, au prix d’effort surhumain que des milliers de familles déploient. C’est une bataille de survie faute de se battre pour des droits de territoires dépravés. La rencontre de Vénus et Jupiter les deux symboles de chance et la rencontre de Mars et Saturne, période de mécontentement et de mauvaise fortune, comment concilier les contraires ? C’est de faire comme ces milliers de gens,  tout abandonné, pour recommencer ailleurs, sans remord vers le passé que l’on quitte. Avec le poids du sacrifice que l’on porte dans un coin de sa conscience, mais que peut-être le bonheur est à ce prix là ?

Le monde vit dans l’urgence sans savoir où il va exactement, ce qui importe c’est de provoquer le changement même si il n’est pas intentionnel, car c’est de faire l’ultime choix qui procure un sentiment d’éternité. Ce dernier quartier de Lune peut parler de déviance, de ne plus être sur de rien et de se perdre dans des pensées contradictoires qui nous éloigne de ce qui nous anime au plus profond de nous même.  Rien de sert de s’agiter dans tous les sens pour trouver la meilleur solution possible qui n’existe pas à l’heure actuelle. Ce qui manque c’est une bonne dose de discernement qui peut faire défaut avec Mercure qui dans le filet du pêcheur de Neptune. Ce qui peut donner l’impression comme le Poisson dans le bocal de tourner en rond. Ce n’est qu’une perception de l’esprit, car les décisions engagées font partie du décor social dont l’homme évolue.

Lorsque l’on sait ce que l’on veut, on engage plus volontiers de la détermination, de la volonté pour réaliser ce qui nous tient a cœur. Donc c’est votre capacité à vous engager dans une direction, sans faiblir et à surmonter les obstacles que l’influence de Mars et Saturne peut devenir un pari gagnant. On peut voir ce Dernier quartier de Lune comme la récompense d’une longue préparation, d’effort soutenu vers le but final. L’on eut percevoir plus facilement ce qui reste à accomplir et que l’on ne voyait pas forcément avant. Ce qui reste encore à faire pour démêler les nœuds encore résistant.

Une lente progression avec cependant les améliorations à définir, car rien n’est simple dans ce bas monde. Les peurs ont été évacuées, la confiance est désormais conquise, car le chemin parcourut nous a donné force et courage pour affronter la réalité autrement. Nous avons appris à reconnaitre nos erreurs, à nous bonifier avec le temps. Mars et Saturne sont les leçons de la vie, qui nous oblige à nous remettre en questions et aussi à nous remettre sur les rails de notre destinée qui continue avec des hauts et des bas. Il suffit de modifier son regard et de l’adapter à la réalité du temps présent. L’action peut devenir la meilleur des armes, du moment que l’action se dirige vers la construction de soi-même, d’un plan social et non pour agir dans le dénigrement des autres ou d’une religion. Et c’est ce qui se passe actuellement le côté pervers de Mars et Saturne, car c’est le côté ombre de la personnalité humaine qui l’emporte, d’un fardeau trop lourd que l’humanité porte comme un fardeau d’hostilité enchainé dans l’âme d’un groupe de fanatique au non de l’amour de Dieu …  D’un Dieu omniprésent dans chaque être vivant, c’est ce qu’on en fait qui peut en déformer la véritable intention …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Prendre conscience de l’inutilité avec le second carré Pluton/Uranus du 19 Septembre 2012

Nous allons aborder le second carré du cycle d’Uranus/Pluton dont il lui faudra 127ans pour faire le tour du zodiaque et  commencé le 9 Octobre 1965.

Premier carré du 24 Juin 2012 annonçait une déstabilisation de certains idéaux, un manque total de repère en soi et en l’avenir…

Second carré du 19 Septembre 2012 va nous demander cette fois de nous libérer de vieux schéma qui nous empêche d’avancer dans les nouvelles énergies qui vont se mettre en place progressivement tout au long de cet interminable Premier quartier de Pluton et Uranus s’effectuant consécutivement sur 6 piqûres de rappel  sur 3 ans pour que la leçon soit bien comprise et que le changement s’opère inéluctablement dans la conscience collective.

Comme déjà abordé dans ma réflexion sur la Nouvelle lune du 16 Septembre, ce second rendez-vous du Premier quartier de Pluton /Uranus, va cette fois nous confronter a notre réalité.  Au lieu d’avoir l’impression de subir le changement, nous pouvons le devancer ou même créer une opportunité encore plus grande en réalisant de profonds changements dans notre vie. Le fait de provoquer ces changements vont faire écho à une échelle plus grande en devenant un acteur à part entière dans ce processus de mutation collectif. Il suffit de devancer ce qui fait partie de l’ordre du monde en devenir parce que nous ne pouvons ralentir ce qui doit se produire mais nous ne pouvons en aucun cas l’empêcher.

Le fait de réfléchir a ce qui nous encombre dans notre propre vie, que nous gardons comme des chaines nous maintenant sur un conditionnement passé et dont l’utilité à perdu sa fonction et dans ce cas pourquoi indéfiniment le garder ?Pour intégrer pleinement les nouvelles énergies à l’œuvre ne faut-il pas faire au préalable de la place ? Imaginons que vous êtes à l’affût d’un événement venant briser la routine dans laquelle vous demeurez depuis des mois. Disons que si vous commencez par provoquez vous-même le changement que vous attendez, vous attireriez son double en débarquant dans votre vie pour venir remplacez ce que vous-même vous auriez éliminé. Nous sommes dans un monde d’attraction, il suffit pour cela de donner, de jeter, d’abandonner ce qui ne correspond plus a votre état d’esprit du moment pour renaître a une autre forme plus en adéquation a ce que vous être au moment présent. Si vous n’aimez plus alors pourquoi le garder indéfiniment ?, au lieu d’attendre qu’un événement extérieur le fasse a votre place…. Parce que c’est de ça qu’il s’agit avec ce Second Premier quartier de Pluton et Uranus qui vous demande de vous dépouiller  d’un matérialiste  qui n’a plus sa raison d’être en comparaison de ceux qui n’ont rien dans un autre coin de la planète.

Je pense que les vides greniers sont arrivés à une fin de parcours et qu’il s’agirait aujourd’hui de trouver un autre moyen de se débarrasser de ce qui encombre notre vie mais aussi notre conscience. Les vides greniers sont devenus un indice de ce « malaise matérialiste » qui n’est plus en accord avec l’état de conscience collective du monde dans lequel nous tentons de survivre. Serions-nous plus heureux en vivant avec moins ? , qu’avec l’abondance qui nous rend dépendant d’une société de consommation et de consommer toujours plus… Contrairement au premier, le second Premier quartier devrait se vivre dans un contexte plus réactionnaire dans le défi proposé de ce « grand changement collectif » sous les cieux … ne dit-on pas ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ….

©Lunesoleil

http://www.sel-terre.info/

https://www.facebook.com/sel.basilic

Crise dans l’action du premier quartier du cycle Pluton/Uranus

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :