L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘La Basse Cour des Miracles’

Rencontre de la #Lune, Lune #noire et le Nœud #nord

Une influence que vous avez peut-être ressentie hier toute la journée qui peut témoigner d’une précipitation émotionnelle vers un état d’être éthéré. Cette influence amène une sorte de basculement, pas forcément agréable. Une sensation de vide, mais aussi un accès à une autre dimension, d’une autre réalité parallèle. Cette influence ce suffit à elle-même pour ébranler les codes établis. Une sorte de mirage évanescent sortant de nulle part. Ce qui permet de déceler ce qui ne serait pas directement accessible à la pensée. Les situations peuvent apparaitre avec une double face. La connexion est d l’ordre de l’étrangeté qui peut nous déstabiliser sur le moment.

Une porte s’ouvre vers une forme inconnue ou quelque chose que l’on n’attendait pas… toutes sortes  de  scénarios sont possibles lorsque l’on s’écarte  des formes tangibles, car l’esprit est plongé dans ce côté obscur qui peut le fasciner et dont il ignore tout. Chacun ne le vit pas de la même manière en résonance à la position de sa Lune au moment de sa naissance et dans son ciel progressé pour situer son état psychologique du moment.

trois

LN

Nous sommes en présence de la gardienne du temple, qui n’est pas forcément accueillante, mais qui nous oblige à vivre une initiation avec notre féminin sacré. Avec la Lune, il y a  quelque chose de révolu, avec la Lune noire d’interdit et le Nœud nord d’une obligation d’évolution, les trois réunis peut déclencher un tsunami intérieur, tant que nous n’avons pas conscientisé cette ombre de nous même, pour s’est libérer. Une expérience intérieure qui peut ne pas être agréable, car elle va réactiver nos vieux schémas émotionnels. C’est la traversée de notre âme sur le plan de l’incarnation, du moins par les sensations qui peuvent remonter à la surface. Un carrefour à rétribution karmique que tout le monde ne va pas vivre sur le même niveau vibratoire. A ce moment là le déroulement de ce que vous allez être témoin, ne révèlera pas la même émotion pour vous. Peut-être allez-vous développer un peu plus d’indifférence à la souffrance humaine ?,  être le déclencheur d’une émotion non habituelle…

C’est une obligation de prendre conscience d’une fatalité, même si cela doit passer par un rejet de vous-même, un réveil d’une angoisse, ce quelque chose que vous n’aimeriez pas voir de vous-même et qui refait surface. La réalité  est faite de toutes sortes d’expression  plus ou moins attirantes et l’on ne peut y échapper lors de ces rendez-vous hors du temps et en même temps qui font partie de la psyché humaine. L’identifier, c’est peut-être s’en libérer ???

Dans cette perspective, juste avant la Lune sors de l’axe d’opposition de Kiron et de Neptune, c’est la sirène désappointé qui tente de sortir de ces illusions qui va l’obliger à quitter son masque, de se regarder avec ces imperfections humaines. Il peut-être intéressant de se mettre dans un état d’introspection pour comprendre ces variations intérieures que l’on peut vivre à ces moments stratégiques de la Lune noire, Lune et Nœud nord …

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

Nœud nord en conjonction Lune noire

Premier quartier de #Lune du 25 mai 2015, s’enraciner dans la matière …

Un premier quartier de Lune qui n’a pas vraiment de but défini, il suffit de prendre conscience du sors de tous ces exilés quittant leur pays en quête d’une destination imprévisible.  Pourquoi se voiler la face ?, c’est la réalité qui se manifeste dans un monde qui a perdu totalement ces repères. Si vous remarquez  l’actualité diffusée par les médias, c’est le chaos un peu partout, même en Espagne avec la percée inédite de Podemos.

Sortir de ces illusions d’une société sans failles, les réalités sont percutantes ainsi que les prises de consciences d’un monde en mutation mais à quel prix de souffrance ?, pour les plus mal chanceux. C’est un Premier quartier de la Lune qui tente de remettre les pendules à l’heure. Une direction du changement qui se dessine à l’horizon pour les uns et des sacrifices pour d’autres comme la série de sinistre au Népal, l’écroulement pour les uns, la fuite pour d’autres …. Toutes ces tragédies ont un sens spirituel qu’il nous faut décoder pour mieux nous accrocher à une vie transitoire sur terre.

Un cycle de lunaison qui nous donne à réfléchir sur l’essentiel à retenir. « Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ? » L’événement peut se présenter dans plusieurs cas de figures comme quelque chose qui n’était pas prévisible et se répéter apportant un souffle de renouveau. Pour cela, il ne faut pas que l’événement soit attendu, c’est le « miracle » que personne n’attendait et qui fait la surprise générale.

Un Premier quartier dans son essence, relativement contradictoire, c’est dans le « lâcher prise » que le prodigieux peut se manifester. Cela demande d’être dans aucune attente, dans l’acceptation, de reconnaître sa faiblesse dans un monde que l’on ne peut maîtriser. Nourrir son corps de nourriture vivante comme les fruits et les légumes crus, s’impliquer dans la matière, pour ne pas perdre les liens qui nous relie à la terre, un challenge pour un monde meilleur.  Le rappel au monde de la dite réalité est à nos pieds avec ces exigences et ces conséquences qui peuvent nous rappeler à l’ordre des contingences matérielles.

Vers un retour à la terre, comme pour contester les règles établis en astrologie  qui peuvent marquer de quelques exceptions suivant les urgences pour retrouver un équilibre intérieur. Se reconnecter avec ces besoins ancestraux, sortir de fausses croyances idéologiques, d’habitudes tronquées. Un retour à cette nature fondamentale, pour s’éloigner de l’incohérence d’un quotidien en sursis…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :