L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘Lune noire’

Les trois #lunes noires et le centre #galactique

ciel

Le déclic de cet article, c’est la correspondance dans la forme entre les photos que l’on peut voir d’un ouragan et du trou noir du centre galactique où se trouve actuellement en positionnement les « trois lunes noires » (dite : vraie, moyenne et corrigée), mais il existerait une quatrième lune noire nommée « Lune noire satellite » et serait utilisé par certains astrologues américains !

Le Centre Galactique se situe entre 26/27° Sagittaire est actuellement encerclé par les trois Lunes noires qui sont dans le prolongement de la symbolique du trou noir (centre galactique). Que peut-on en retenir de la position de la Lune noire dans ce secteur du zodiaque en compagnie de Saturne qui vient cristalliser l’événement.  Une influence qui va perdurer durant plusieurs semaines, jusqu’à l’entrée de Saturne en Capricorne au solstice d’hiver.

Actuellement les astronomes sont entrain de faire une découverte sur le « chainon manquant », ça ne vous inspire rien ?, la Lune noire symbolique dans sa nature primitive exprime le manque, le vide intérieur, de passage sur le « trou noir galactique » , il y aurait de quoi méditer entre les facteurs communs. Il ne s’agit pas cette fois de réfléchir sur les parts d’ombres et de Lumières, mais de « trous noirs superlatifs ». Le rôle de Saturne c’est de projeter la matière dans les consciences et de donner du sens a ces possibles relations en commun entre le centre galactique et la présence des trois lunes noires qui ne sont jamais loin les unes des autres. On peut dire que cette rencontre inter galactique/astrologique vient faire écho à un autre fait astrologique dans l’axe Vierge/Poissons dont tout le monde peut faire référence entre Neptune et Soleil, Mars , Mercure, Vesta. Le point en commun de Neptune et le Centre Galactique, c’est la dimension céleste, spirituelle ou encore de relations d’âmes à un niveau supérieur de conscience et non sur le plan terrestre.  Mutuellement l’un vient ajouter de la précision à l’autre, comme pour faire ricochet.

Et quel rapport avec les quatre Ouragans : Harvey, Irma, José et Katia, c’est la sensation de « vide » après leur passage dans les zones sinistrés, ce qui est également constaté dans le rôle d’un trou noir et que peut exprimer dans l’interprétation la position de la Lune noire avec le défi de combler le manque lorsqu’une planète se trouve en aspect positif avec la Lune noire. On peut avoir l’impression avec la Lune noire de tomber dans un puits sans fond, comme le ferait si l’on tombait dans un trou noir galactique.

Des découvertes sur le plan de la conscience dans les semaines à venir, sont à prévoir, ce qui n’empêche pas d’être dans un état de malaise indéfinissable, mais l’outil de l’astrologie existe pour dévoiler les mystères de la genèse de l’émotivité collective. Ce qui se passe en haut est comme ce qui se passe en bas … tout est relatif entre l’univers et le plan terrestre !

Nous auront accès a des pans de l’humanité jusqu’alors inexploité, malgré les épreuves métaphysiques que certaines personnes peuvent éprouver. Il y a des changements qui se font ressentir à l’horizon et perceptible en astrologie par la concentration des planètes rapides encerclant le Nœud nord/Rahu/nœud karmique nous incitant dans la spirale de l’évolution ascendante, mais en réalité ce n’est pas aussi simple. Car l’axe des nœuds sont en permanence en confrontation et au service d’une part évolutive de nous même et d’involution que l’on porte en soi-même…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Pholus le centaure en conjonction au centre galactique

Conjonction de Saturne avec le Centre Galactique

Conjonction de Vénus sur le Centre Galactique

Message de Mars de passage au centre Galactique

Lune noire

Saturne et la Licorne lunenoire moyenne

Un trou noir du troisième type dans la galaxie ?

Geostorm

 

Publicités

Le centre #galactique et les trois #lunes noires

ciel

Le déclic de cet article, c’est la correspondance dans la forme entre les photos que l’on peut voir d’un ouragan et du trou noir du centre galactique où se trouve actuellement en positionnement les « trois lunes noires » (dite : vraie, moyenne et corrigée), mais il existerait une quatrième lune noire nommée « Lune noire satellite » et serait utilisé par certains astrologues américains !

Le Centre Galactique se situe entre 26/27° Sagittaire est actuellement encerclé par les trois Lunes noires qui sont dans le prolongement de la symbolique du trou noir (centre galactique). Que peut-on en retenir de la position de la Lune noire dans ce secteur du zodiaque en compagnie de Saturne qui vient cristalliser l’événement.  Une influence qui va perdurer durant plusieurs semaines, jusqu’à l’entrée de Saturne en Capricorne au solstice d’hiver.

Actuellement les astronomes sont entrain de faire une découverte sur le « chainon manquant », ça ne vous inspire rien ?, la Lune noire symbolique dans sa nature primitive exprime le manque, le vide intérieur, de passage sur le « trou noir galactique » , il y aurait de quoi méditer entre les facteurs communs. Il ne s’agit pas cette fois de réfléchir sur les parts d’ombres et de Lumières, mais de « trous noirs superlatifs ». Le rôle de Saturne c’est de projeter la matière dans les consciences et de donner du sens a ces possibles relations en commun entre le centre galactique et la présence des trois lunes noires qui ne sont jamais loin les unes des autres. On peut dire que cette rencontre inter galactique/astrologique vient faire écho à un autre fait astrologique dans l’axe Vierge/Poissons dont tout le monde peut faire référence entre Neptune et Soleil, Mars , Mercure, Vesta. Le point en commun de Neptune et le Centre Galactique, c’est la dimension céleste, spirituelle ou encore de relations d’âmes à un niveau supérieur de conscience et non sur le plan terrestre.  Mutuellement l’un vient ajouter de la précision à l’autre, comme pour faire ricochet.

Et quel rapport avec les quatre Ouragans : Harvey, Irma, José et Katia, c’est la sensation de « vide » après leur passage dans les zones sinistrés, ce qui est également constaté dans le rôle d’un trou noir et que peut exprimer dans l’interprétation la position de la Lune noire avec le défi de combler le manque lorsqu’une planète se trouve en aspect positif avec la Lune noire. On peut avoir l’impression avec la Lune noire de tomber dans un puits sans fond, comme le ferait si l’on tombait dans un trou noir galactique.

Des découvertes sur le plan de la conscience dans les semaines à venir, sont à prévoir, ce qui n’empêche pas d’être dans un état de malaise indéfinissable, mais l’outil de l’astrologie existe pour dévoiler les mystères de la genèse de l’émotivité collective. Ce qui se passe en haut est comme ce qui se passe en bas … tout est relatif entre l’univers et le plan terrestre !

Nous auront accès a des pans de l’humanité jusqu’alors inexploité, malgré les épreuves métaphysiques que certaines personnes peuvent éprouver. Il y a des changements qui se font ressentir à l’horizon et perceptible en astrologie par la concentration des planètes rapides encerclant le Nœud nord/Rahu/nœud karmique nous incitant dans la spirale de l’évolution ascendante, mais en réalité ce n’est pas aussi simple. Car l’axe des nœuds sont en permanence en confrontation et au service d’une part évolutive de nous même et d’involution que l’on porte en soi-même…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte et la photo   –

Lune noire

Un trou noir du troisième type dans la galaxie ?

Geostorm

 

Saturne et la #Licorne #lunenoire moyenne

Licorne

La Lune noire par elle-même en conjonction à Saturne n’a pas très bonne réputation, mais il faut distinguer laquelle des Lune noire est en conjonction à Saturne pour aborder les nuances d’interprétation, car il y a trois Lune noires fondamentales. La Lune noire (vraie ) est la première a entrer en relation, c’est la plus exploratrice des trois Lunes noires, la Licorne (lune noire moyenne) porte en elle un idéal, une ouverture d’âme et de connexion a des paradis perdus que l’on retrouvera en quittant cette vie terrestre ! Ensuite nous avons la Lune noire corrigée dont très peu de personnes n’osent aborder, par peur de réveiller la blessure enfouie au plus profond de notre psyché. La Lune noire corrigée qui ne s’éloigne jamais très loin de la Licorne.

La Lune noire (je précise il s’agit des trois Lunes noires, même si elles ne sont pas directement nommées) dans la périphérie de Saturne porte au questionnement métaphysique, tout simplement la Lune noire est d’essence éthérée et tant que nous ne comprenons pas son message spirituel, nous sommes privés de notre étoile spirituelle. C’est la coupure du lien qui génère autant de souffrance et la conjonction de la Lune noire et Saturne qui en réactive la mémoire. On peut dire que Saturne est programmé pour garder les pieds sur terre, l’esprit dans la matière et sa rencontre avec la Lune noire c’est un saut quantique, la confrontation du connu et de l’inconnu.

Dans le Sagittaire qui est de nature « optimiste » ou encore de formulation positive, cette rencontre peut aider a développer une certaine sagesse pour compenser une forme de vide de conscience pour celui qui s’est égaré sur le chemin. On peut comprendre cette rencontre par notre propre expérience du niveau de conscience réalisé dans cette vie. Celui qui se situe en bas de l’échelle peut se sentir déstabilisé intérieurement, car il lui manque l’essentielle à la Lune noire de remplir à partir du vide pour accéder à son étoile et le sous titre du livre sur la Lune noire de Luc Bigé « Vertige de l’absolu, l’inaccessible étoile », ça peut tout vouloir dire et ne pas dire grand-chose si vous n’avez pas travaillé sur la Lune noire, pour y identifier ces mystères et peurs non reconnues.

Certains peuvent penser, on n’est pas plus avancer, mais la Lune noire est indescriptible dans son essence divine, car tout ce qui vient de la mathématique astrologique, car la Lune noire n’est pas un corps céleste, elle est le fruit d’une déduction spéculative, un point fictif sur la trajectoire orbital de la Lune autour de la Lune. Il s’agit tout simplement du deuxième foyer de l’orbite lunaire, le premier étant la terre et la Lune le satellite de la terre. On peut penser que la Lune noire est ce pont qui permet de la terre de retourner vers la Lune, sur le plan de la pensée.

On peut lire que cette rencontre entre la Lune noire et Saturne est le déclencheur d’angoisse profonde, d’absence de racines et de repères, une difficulté d’identification de l’être, le manque se situerais au niveau de la structure d’où une tendance dépressive. Ceci n’est absolument pas pour enfoncer le clou dans la plaie, si vous vous situez dans cette situation psychologique, mais de prendre conscience du travail à réaliser pour qu’au prochain rendez-vous de la Lune noire et Saturne vous soyez plus fort sur le plan psychologique. Cette rencontre peut marquer une défaillance, mais aussi est l’instrument de mesure vers de nouvelle prises de conscience à partir de ce vide trouver un nouveau moyen de remplir autrement sur des nouvelles valeurs. Au lieu de ce cantonné sur des vieux schémas périmés, l’heure est venue de faire le bilan de ce que l’on croit, l’on s’attache comme des conditionnements dont il est l’heure de remettre en question. On peut l’imaginer comme un édifice qui s’écroule, même si sur le plan physique il est toujours là ….

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

Lune noire

Conjonction Saturne et la Lunenoire vraie

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :