L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘Transit de Vénus’

#Cycle de #Vénus rétro sur les pas de l’#étoile à cinq branches

VENUS R

Vénus effectue sa phase rétro tous les 18 mois à raison de 42 jours environ et reviendra sur ces pas presque au même endroit du zodiaque 8 ans plus tard. (suite…)

Sur les pas de #Cérès

 

Cabanel : La naissance de la Vénus (1863)

Actuellement Vénus encadre le Nœud sud(Kétu) avec Jupiter donnant l’illusion d’un « bonheur »  retrouvé que l’on pourrait attraper sans effort. Mais voilà cette proximité de Vénus et Jupiter (cycle commencé le 14 mars en conjonction avec La Lune noire) avait jusqu’alors détournée de sa trajectoire, comme les promesses d’un rendez-vous manqué.

Devons-nous aujourd’hui rechercher à combler  notre bonheur personnel et ne pas attendre qu’il vienne de l’extérieur ? Neptune se trouvant aussi au mi-point de l’axe des Nœuds lunaire peut indiquer que  « l’idéal » qui sera mis sur notre chemin n’est pas celui que l’on pourrait imaginer provoquant  de « l’attrait » à vos yeux. Que la beauté perçue en apparence peut cacher autre chose.  Ce rendez-vous de Vénus/Jupiter et Kétu (nœud sud) se trouve également en aspect positif avec Uranus  la « surprise » qui peut vous mettre dans une position d’hésitation.  Ce bonheur ne peut pas en être un, il fait peut-être parti des résidus de votre passé que vous auriez entretenu jusqu’à ce jour. Ce terrain « karmique » est a double trajectoire ou se croise le karma/Kétu et le Dharma/Jupiter maitre de Rahu (le nœud nord).

Ce rendez-vous était à souligner du fait de la phase stationnaire de Vénus durant une dizaine de jours et marquant sa reprise direct a la fin de cette étape.  La proximité de Cérès considéré comme la mal aimé en astrologie. Du stade d’astéroïde à été reconnu comme une planète  naine après la redéfinition du terme de planète en aout 2006 par UAI (union astronomique internationale) donnant une nouvelle désignation. Cérès va témoigner de l’orientation des événements qui peuvent concerner l’agriculture , l’écologie, l’alimentation…  Le plaisir recherché ne peut ne pas être satisfait complètement, le retour aux origines comporte cependant des « risques » et que le progrès technologique peut ne pas être suffisamment rentable pour en retirer un maximum de bénéfice humain.

Une porte peut s’ouvrir et il faudra saisir au vol l’opportunité et surtout bien la choisir. On va éviter de développer la pensée « pessimiste » qui ne sera par du gout de « Mercure » régent du Nœud sud et pourrait aider à opérer en juillet du changement réformateur , mais en attendant profitons malgré tout du meilleur de ce que peut véhiculer « Vénus » sortant d’un transit rare et exceptionnel visible une seul fois dans la vie d’un être humain. Il est temps de nous mettre sur le chemin du « bonheur » , de le vivre en soi . De nous mettre en quête de l’authenticité, de l’harmonie intérieure et de s’y tenir. Ne restons pas englué dans nos vieux schémas ou souvenirs, recherchons la paix, la joie et la sérénité dans nos cœurs. Es-ce le message de Vénus ? , planète de l’amour qu’il nous faudra cultiver d’abord en soi.

En ce qui concerne les tourments que pourrait susciter « Neptune » , gardons à l’esprit que les changements à venir vont s’opérer à deux niveaux sur le plan matériel mais aussi sur le plan de la conscience.  C’est ce qui créer la différence entre les générations issues d’un climat planétaire qui se renouvelle a chaque instant et qu’il est impossible de refréner puisque cela fait partie des cycles universels dont l’homme n’a aucun pouvoir de contrôler.

La Lune Noire en Taureau nous a aider à clarifier nos réels besoins matériels  et Lilith (l’astéroïde) ayant passé sur Neptune et  à l’heure ou j’écris sur Chiron en confit avec Vénus demande de devenir notre thérapeute pour guérir  de nos blessures intérieures…

©Lunesoleil

Pour compléter avec Chiron  :  Cycle Jupiter/Neptune et Chiron le guérisseur du zodiaque

#Saturne en conjonction #Rhadamanthe

Saturne par Polidoro da Caravaggio au XVIe siècle

Nous entrons dans une phase de profonde réflexion qui vous sera imposés au risque de connaître quelques tiraillements intérieurs. Saturne est encadré par Aphrodite la Déesse de l’amour chez les Grecs  et Rhadamanthe ce dernier était considéré dans la mythologie le « juge des enfers » avec une révolution de 246ans. C’est aussi un objet Transneptunien portant le code (38083). Saturne c’est le Dieu du temps considéré aussi comme le « Karma » , et cela fait depuis la mi-aout 2011 que Rhadamanthe et Saturne progresse ensemble entre le second et troisième décan de la Balance.
Comment interpréter cette rencontre de Saturne et Rhadamanthe sans évoquer cette inquiétude qui rôde sur notre planète depuis plusieurs mois avec cette crise mondiale se faisant plus menaçante. On peut comprendre qu’il est difficile d’échapper à la colère des Dieux de l’Olympe que l’on retrouve sous forme de petits corps céleste dispersés sur tout le zodiaque. Des messages célestes comme la position de Vénus en opposition au Grand Attracteur sous trois passages consécutifs.
– Premier passage: 21,22 Avril
– Second passage : 8,9 Juin
– Dernier passage : 18,19 Juillet
Un « Transit de Vénus » sous l’axe d’opposition au Grand Attracteur nous renvois ce message d’investissement d’amour sur le plan « concret », dans le monde physique, par des actes altruisme authentique et réels. D’ailleurs Neptune en phase rétro, témoignant de notre appartenance spirituelle sous l’ombre de l’astéroïde « Damoclès » symbolisant cette « épée » prêt à bondir sur l’inconnu… Je vous invite à réfléchir sur cette proximité qui ne manquerait pas à s’autoriser des questionnements salutaires
Pour revenir sur Saturne qui ne se souviens pas de son précédent « Stationnement en juin 2011 ? » et cette lourdeur ressenti durant quelques semaines et oui Rhadamanthe était dans les parages. Prendre conscience d’un fait qui était ignoré permet plus facilement de le gérer et par la même occasion d’éviter les désagréments psychologiques qui pourrait en découler.

Saturne et Rhadamanthe ont des points en communs, l’un entrainant l’autre dans sa perdition symbolique et Aphrodite dans sa course n’arrivera jamais à revenir atténuer cette misère du monde « crise » dans lequel nous nous somme enfoncé ces derniers mois. L’homme ne peut échapper à son « karma » d’ailleurs l’astéroïde du même non se trouve dans le rayon d’influence de Mercure et « Mémoria ». Il faut accepter les diverses formes de « souffrance » que l’homme porte en lui.
Méditer sur le pourquoi du comment et ne lâchez jamais votre insatiable curiosité. Autant il y a de forme de tourment, autant il y a de forme de libération qu’il nous faut rechercher pour apaiser ce « mental » en éruption tel un volcan. Notre « karma » est sur terre , nous ne devrions jamais l’oublier

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte  –

Les anneaux de Saturne par rapport aux orbites de certains de ses satellites

Nuage de Tags

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :