L'art de l'astrologie intuitive

Articles tagués ‘La triade Horus Isis et Osiris’

Divinités #lunaire et #solaire dans l’#astrologie astéroïdale

Pour poursuivre sur les pas du Soleil et de la Lune je vais vous présenter l’astéroïde (code 895) « Hélio »  qui dans la mythologie grecque était la personnification du Soleil, à ne pas confondre avec  « Apollon, dieu de la musique et des arts » et qui est devenu bien plus tard au Moyen Âge puis à l’époque moderne un dieu solaire.  Il est entré dans le signe de la Balance le 31 Octobre et n’en ressortira après sa phase rétro le 11 Septembre 2014. Hélio  a été découvert le 11 Juillet 1918, il était en phase rétro en Capricorne sur l’axe d’opposition au Soleil en Cancer et chez moi en conjonction à Uranus l’astre associé à la nouveauté dans tous les sens du terme.

  • Nous avons  « Séléné » sœur d’Hélio (le Soleil) et d’Éos (l’Aurore), est la Déesse de la Lune  plus spécifiquement de la pleine lune, second membre de la triade composée d’Artémis (croissant de lune) et d’Hécate (nouvelle lune) Elle est souvent assimilée à Artémis, même si elle personnifie plutôt l’astre lunaire lui-même. Cette déesse a été romanisée sous le nom de Luna. L’astéroïde à été découvert le 17 Décembre 1905 à 22° Gémeaux en conjonction Pluton et en opposition Mercure et le Soleil. Séléné est entré dans le Capricorne le 27 Janvier et après une phase rétro n’en ressortira le 19 Décembre 2013. Ce qui est intéressant, Séléné  (code 580) a une position très forte dans mon ciel et en accord avec mon axe Pleine lune comme quoi
  • Nous avons l’astéroïde  « Chandra » qui est une divinité lunaire dans l’indouisme. Il est aussi Appelé « seigneur de la nuit, celui qui illumine la nuit », il est représenté comme un beau jeune homme, tenant dans ses deux bras un lotus et une massue. Il mène son char (la Lune) toutes les nuits à travers le ciel, tiré par dix chevaux blancs ou une antilope. Chandra à été découvert le 24 Septembre 1970 à 29° rétro en Poisson sur l’axe d’opposition au Soleil/Pluton. L’astéroïde (code 1958) est entré en Sagittaire le 2 Septembre pour en ressortir le 19 Novembre. Rien de particulier dans mon ciel de naissance
  • Une autre divinité cette fois  védique « Soma » à l’origine, personnifie la pluie qui provient de la lune. C’est une divinité vitale, mais aquatique, humide et nocturne. Il provoque la croissance des plantes et procure la nourriture aux humains et aux animaux. Chez les êtres de sexe masculin, les sucs végétaux sont transformés en semence; chez ceux de sexe féminin, ils sont transformés en lait. Au décès, le principe vital retourne dans la lune et, quand celle-ci croît, Soma y afflue comme dans une coupe. Soma constitue alors le breuvage d’immortalité que les Dieux boivent chaque mois. Dans ce mythe, Soma constitue à la fois la semence du taureau divin qui féconde la terre et le lait de la vache divine qui nourrit l’univers. C’est aussi un astéroïde découvert le 15 Septembre 1982  à 25° Poissons sur l’axe d’opposition au Soleil en Vierge. Soma (code 2815) est entré en Vierge le 1er Novembre 2013 et n ressortira après sa phase rétro pas avant le 20 Aout 2014. Dans mon ciel, l’astéroïde se trouve en conjonction à ma Part de Fortune, il est vrai que je me sens beaucoup en résonance avec ce mythe et qui désigne dans la religion védique l’élixir d’immortalité, le nectar, l’ambroisie …
  • Connaissez-vous le Dieu Soleil des Gaulois ? « Belenos » qui vient de la racine indo-européenne bhel* signifie « brillant », « brûlant », « resplendissant », « éclatant ». Belenos doté de ces attributs est un dieu lumineux complémentaire de Lug. Belenos représente la lumière solaire ou les rayons solaires qui parviennent à la surface terrestre, alors que Lug, sorte de petit père de la création, représente la lumière stellaire, celle venant de l’ensemble des autres étoiles. Belenos est en quelque sorte diurne, laissant à Lug un rôle plutôt nocturne ou de support caché.   Bélenos c’est aussi un astéroïde (code 11284) découvert  le 21 Janvier 1990 à 6° Cancer sous l’opposition Uranus en conjonction : Mercure, Neptune, Saturne, Vénus et pour finir le Soleil entré en Verseau. Et qui expliquerait qu’il soit d’un Dieu oublié ? Il est entré dans le Sagittaire le 26 Septembre et en ressortira le 28 Novembre 2013. Ce qui est étonnant dans mon Ciel Belenos, a commencé sa phase rétro sur mon Chiron natal (le symbole de la blessure en astrologie), j’avais peut-être une dette karmique d’autant que le Nœud sud/passé antérieure est tout proche.
  • Pour rester dans la parité entre les Dieux de la Lune et les Dieux du Soleil, je vais terminer par « Horus », il est le faucon céleste dont l’œil droit est le soleil et l’œil gauche la lune. Quand la lune et le soleil sont absents du ciel on dit qu’Horus est aveugle. Horus l’astéroïde (code 1924) à été découvert le 24 Septembre 1960 Horus se trouva à 9°rétro en Bélier et sur l’axe d’opposition au Soleil. L’astéroïde est entré dans le signe du Verseau le 4 Novembre 2013 et sortira le 25 Janvier 2014,

Le point en commun antre tous ces astéroïdes, l’avez-vous remarqué ?, c’est leur position d’opposition au Soleil. Peut-être il y a quelque chose à comprendre de par leur fonction psychologique qui demande à puiser au fond de soi-même pour réanimer le mythe soit Solaire ou Lunaire. Ma première intention au départ était de mettre en relief le couple Hélio et Chandra et je me suis aperçue qu’il n’avait pas la même source mythologique. Le plus logique serait d’associer Hélio et Séléné en remplacement du Soleil et de la Lune pour distinguer sur le plan mythique la relation symbolique du couple soli-lunaire sur un plan astéroïdale et non astrologique. On peut par se biais découvrir une certaine forme de travail à accomplir qui ne serait moins visible dans le duo traditionnel des deux luminaires que constitue le Soleil et la Lune.

Nous pouvons en nous identifiant  à tes déités qui ont imprégné la mémoire collective, retrouver  notre propre histoire personnelle que véhicule l’histoire du monde.

©Lunesoleil

Travaux pratiques des astéroïdes en #astrologie

Publicités

Les quatre déesses Isis, Aphrodite, Junon et Iris en conjonction au centre Galactique

Je ne pouvais pas manquer ce rendez-vous de ces quatre Déesses de la Mythologie Grec  Isis, Aphrodite, Junon et Iris  que j’ai déjà abordées sur ce blog. Le féminin sacré n’a jamais été aussi présent en conscience durant ces deux milles ans  d’histoire passés.

Le centre Galactique est la porte qui s’ouvre vers l’infinie perception galactique que la présence de ces Déesses astéroïdales mettent en relation des archétypes du féminin sacré.

 

Nous avons encore le trio Isis, Osiris et Horus  encadrant le centre Galactique créant ce moment inoubliable dans la conscience de l’homme. Vous voyez la célébration était autant sur le plan terrestre que sur le plan céleste. Tout simplement parce qu’ils sont communément liés. Et ce qui est créé sur terre est aussi manifesté également dans l’univers…

Junon connu aussi par Héra était la compagne de Zeus (Jupiter) le roi de tous les Dieux et se trouve actuellement en conjonction au Soleil et y sera encore pour quelques jours pour fêter Noël. Et mettre en lumière ce pouvoir féminin au moment ou le Soleil est a son déclin d’intensité de chaleur …

©Lunesoleil

Correspondances astrologiques entre Edgar #Cayce et David #Wilcock

J’ai rajouté quelques astéroides notoires comme isis, Osiris et Horus. Etant donné qu’Edgar Cayce consacre un chapitre sur les mystères de l’Egypte ancienne. Ensuite l’astéroide Atlantis( sur un axe d’opposition sur la carte) pour le chapitre sur l’Atlantide , le Sphinx. On remarquera une juxtaposition de Junon dans la mythologie la Reine du Ciel et la compagne de Zeus. Il y a aussi RA dont fait référence David Wilcock dans la vidéo

Pour ceux qui sont familiers aux symboles astrologiques, il y à une synastrie (comparaison de deux cartes du ciel) qui est  rarement étudié sauf avec les Jumeaux astrologiques. L’écart astrologique entre David Wilcock né le 8 Mars 1973  et Edgar Cayce né le 1 Mars 1877. Ce que l’on peut remarquer ce sont les innombrables points de rencontres entre les deux Lune, Soleil, Mercure, Vénus et Mars.

Un phénomène considéré pour un astrologue exceptionnel, mais ce n’est pas tout. La ressemblance se distingue aussi sur le visage et les lectures psychiques que les deux hommes ont réalisées chacun a leurs époques respectives

Ce qui ma pousser à écrire cet article, ce n’est pas juste mettre en évidence les cinq retours planétaires + un avec Jupiter mais pas dans le même signe, mais la proximité est intéressante à souligner.

Pour Edgar Cayce , il y a sans aucun doute que l’âme aurait séjourné dans une incarnation antérieure sur d’autres planètes comme Mars. David Wilcock en aborde brièvement quelques réflexions à  la 43ème et à 1h23 sur la vidéo.

Et voilà une lecture de « L’univers d’Edgar Cayce » de Dorothée Koechlin de Bizemont (Marabout) je cite  p. 391 : Lorsqu’un un individu s’incarne sur la Terre, il a déjà pu passer par toutes les autres sphères planétaires, une fois, deux fois ou plus […] lectures 311-12 …  p.393 : Sur Mercure, on trouve tout ce qui touche à l’intelligence. Sur Mars, à l’agressivité, à la colère. Sur Terre à la chair. Sur Vénus à l’amour ; Sur Jupiter, à la force. Sur Saturne au commencement des épreuves terrestres. Car Saturne est le lieu où toute matière imparfaite est rejetée en vue de refonte. Sur Uranus, on trouve tout ce qui touche aux facultés si. Sur Neptune, à l’amour mystique. Sur Septinus (Pluton) à la prise de conscience (lectures 900-10…

Edgar Cayce aborde ensuite séparément sur les activités des entités sur chacune des planètes que je ne vais pas aborder dans cet article Mais il y a un fait que si la conscience de l’homme évolue, l’impact énergétique de l’influence planétaire se modifie également. Pour preuve lors de prévisions, il y a de nombreux niveau d’interprétation à formuler d’un rendez-vous planétaire. Qui va dépendre du niveau vibratoire de chacun à entrer en résonance. Ce que je remarque que l’étude traditionnelle  d’une influence archétypale est très souvent en décalage avec la dite réalité.  Si l’astrologue ne se connecte pas intuitivement à la carte du ciel, au lieu de distinguer une configuration isolée de l’astral en dehors des positions (en signe, maison), qui ne servira seulement de repère à l’astrologue.

Nous changeons de plan vibratoire et nous devrions aussi changer de méthode trop rigide enfermant le consultant dans une grille psychique au lieu de le rediriger dans une lecture de lui-même  tridimensionnelle. L’étude de l’astrologie ne devrait pas enfermer l’étudiant dans une mathématique non évolutive, donc de se fait les « horoscopes individualisés », n’auraient aucune existence temporelle. Étant donné que nous arrivons à nous reconnaître dans une description sur la base des phases de la Lunaison  qui ouvre davantage la conscience sur le collectif. Puisque tout un chacun peut retrouver son histoire personnelle et permet dans un second temps de relativiser  sa conscience individualisée mais non séparé du cosmos vous croyez ?…

©Lunesoleil

– tous droits réservés, pour le texte –

Périple de l’âme humaine

EDGAR CAYCE NATAL HOROSCOPE RECTIFICATION

Divine Cosmos

Activer la traduction en Français

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :